Mercredi,  19 janvier 2022  1:53

Variant Omicron : le Canada surveille la situation et modifiera encore les mesures frontières au besoin

  • Autre
  •   29-11-2021  9:14
  •   Pax Global Media

Variant Omicron : le Canada surveille la situation et modifiera encore les mesures frontières au besoin
[voyages.gc.ca]
Pax Global Media

Après que le gouvernement du Canada ait annoncé vendredi (26 novembre) des mesures pour intervenir face au nouveau variant Omicron, deux cas de ce variant préoccupant ont été détectés en Ontario.

LIRE PLUS – Nouveau variant Omicron: le Canada annonce 5 mesures pour sécuriser ses frontières  

« Cette situation nous démontre l’efficacité de notre système de surveillance », a déclaré le ministre de la Santé du Canada, Jean-Yves Duclos.

Il ajoute :

« Au fur et à mesure que la surveillance se poursuit, on peut s’attendre à ce que d’autres cas de ce variant soient découverts au Canada et dans d’autres pays. Je comprends que ce nouveau variant peut être préoccupant, mais je tiens à rappeler à la population canadienne que la vaccination, de concert avec les mesures de santé publique et de protection personnelle, est efficace pour réduire la transmission de la COVID-19 et de ses variants dans les collectivités. »

Évaluations en cours

L’Agence de la santé publique du Canada souligne que les données préliminaires laissent croire que le variant Omicron serait facilement transmissible – « mais les preuves sont encore limitées pour le moment ».

« On recueille des données à l'échelle mondiale de façon continue pour évaluer l'incidence de ce variant sur la gravité de la maladie et sur l'efficacité des vaccins. »

Les communautés médicales et de santé publique au Canada et ailleurs examinent de plus près ce variant, tout comme elles l'ont fait pour les autres variants antérieurs, afin de comprendre les ramifications potentielles en matière de transmission, de présentation clinique et d'efficacité des vaccins.

Le test PCR toujours de mise !

Afin de réduire le risque d'importation du virus et de tout autre variant, le gouvernement du Canada rappelle avoir mis en place des restrictions de voyage et des mesures frontalières depuis mars 2020. « Les rigoureuses mesures relatives à la quarantaine et au dépistage sont parmi les plus strictes au monde », souligne-t-il.

« Le Canada continue d'exiger des tests moléculaires de dépistage avant l'arrivée de tous les voyageurs internationaux vaccinés ou non, peu importe le pays d'où ils arrivent, afin de réduire le risque d'importation de la COVID-19 et de ses variants », insiste-t-on.

Les développements actuels semblent laisser peu d'espoir à court terme pour tous ceux qui réclament le retrait du test PCR avant l'entrée au Canada pour les voyageurs pleinement vaccinés...

Le gouvernement du Canada souligne qu'il continue de surveiller la situation en constante évolution et qu'il modifiera encore les mesures frontières, au besoin.

« Les restrictions évoluent rapidement, et des pays peuvent en imposer avec très peu de préavis, perturbant les projets de voyage. Les personnes pourraient être contraintes de rester à l'extérieur du Canada plus longtemps que prévu si elles choisissent d'effectuer des voyages », prévient-on.

Rappel : les nouvelles mesures annoncées vendredi

Les mesures de sécurité accrues aux frontières annoncées le 26 novembre en réponse au variant préoccupant Omicron concernent tous les voyageurs qui auront séjourné dans la région de l’Afrique du Sud, notamment l’Afrique du Sud, Eswatini, le Lesotho, le Botswana, le Zimbabwe, le Mozambique, la Namibie, et ce, dans les 14 jours avant leur arrivée au Canada.

(Soulignons qu’il n'y a pas de vols réguliers directs entre le Canada et ces pays d’Afrique australe.)

Les ressortissants étrangers qui ont voyagé dans l’un ou l’autre de ces pays au cours des 14 jours précédents ne seront pas autorisés d’entrer au pays.

Peu importe leur statut vaccinal ou leur historique de résultat de dépistage positif de COVID-19, les citoyens canadiens, les résidents permanents et les personnes inscrites aux termes de la Loi sur les Indiens qui ont visité l’un de ces pays dans les 14 jours précédents seront soumis à des mesures de dépistage et de quarantaine renforcées.

Dans les 72 heures avant leur départ, ces individus devront obtenir dans un pays tiers un résultat négatif à un test moléculaire de dépistage de la COVID-19 avant de poursuivre leur voyage à destination du Canada. Dès l’arrivée au Canada, ils devront subir un test de dépistage immédiatement et demeurer dans un lieu de quarantaine désigné, jusqu’à ce qu’ils reçoivent un résultat négatif, peu importe leur statut vaccinal ou leur historique de résultat de dépistage positif, de COVID-19. Les voyageurs devront également subir un test de dépistage au huitième jour après l’arrivée, et demeurer en quarantaine pour 14 jours.

Tous les voyageurs seront dirigés vers un représentant de l’Agence de la santé publique (ASPC) pour veiller à ce que leur plan de mise en quarantaine soit approprié. Ceux qui arrivent par voie aérienne devront demeurer dans une installation de quarantaine désignée en attendant le résultat du test de dépistage. Ils ne pourront pas poursuivre leur déplacement de voyage avant l’obtention d’un résultat de test négatif.

Ceux qui arrivent par voie terrestre pourraient procéder directement à leur endroit convenable pour s’isoler. S’ils n’ont pas un plan convenable pour s’isoler là où ils ne seront pas en contact avec des personnes avec lesquelles ils n’ont pas voyagé, ou s’ils n’ont pas de moyen de transport privé pour se déplacer vers leur lieu de quarantaine, ils seront dirigés vers une installation de quarantaine désignée.

Les plans de quarantaine pour les voyageurs en provenance de ces pays feront l’objet d’un examen plus approfondi et d’une surveillance rigoureuse dans le but de s’assurer que les voyageurs respectent les mesures de quarantaine. De plus, peu importe leur statut vaccinal ou leur historique de résultat de dépistage positif de COVID-19, les voyageurs qui sont entrés au Canada en provenance de ces pays au cours des 14 derniers jours seront contactés et avisés d’effectuer des tests et à se mettre en quarantaine en attendant les résultats de ces tests, peu importe leur statut de vaccination et leurs antécédents de COVID-19. Il n’y a aucune exemption explicite à ces exigences.

Le gouvernement du Canada recommande aux Canadiens d'éviter de se rendre dans les pays de cette région et continuera de surveiller la situation afin de prendre des mesures, dans l'immédiat ou dans le futur.


 


Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !




Indicateur