Séisme entre Cuba et la Jamaïque : plus de peur que de mal

  • Autre
  •   28-01-2020  15:34
  •   La rédaction

Séisme entre Cuba et la Jamaïque : plus de peur que de mal
La rédaction

Un puissant séisme de magnitude 7,7 a frappé le sud de Cuba et le nord-ouest de la Jamaïque, hier (le 28 janvier), selon l'organisation US Geological Survey (USGS).

Le séisme s'est produit à 139 kilomètres au nord-ouest de Montego Bay, en Jamaïque, et à 140 kilomètres à l'ouest-sud-ouest de Niquero, à Cuba, vers 14h10.

Aucun gros dégât n'a été signalé dans l'immédiat, malgré quelques dommages et des évacuations d'immeubles survenues notamment à La Havane.

Le Centre d’alerte des tsunamis dans le Pacifique (US NWS Pacific Tsunami Warning Center), qui surveille également d’autres mers, avait dans la foulée émis une alerte au tsunami pour ces deux îles ainsi que pour les îles Caïmans, le Mexique, le Honduras et le Belize, en les invitant à « être attentifs aux comportements inhabituels et étranges de l’eau ».

Quelques minutes plus tard, l'alerte au Tsunami a été levée.

Pas de panique

Louise Paquette, directrice du Bureau de tourisme de la Jamaïque à Montréal, participait à une téléconférence quand ses interlocuteurs de la Jamaïque lui ont dit devoir interrompre l’appel pour des raisons de sécurité. D'autres personnes de sa connaissance se trouvant actuellement en Jamaïque lui ont aussi témoigné avoir ressenti la secousse. 

« Je n’ai pas beaucoup d’information à l’heure actuelle. Toutefois, je dois dire qu’aucun de mes contacts en Jamaïque ne semblait en état de panique. En principe, nous devons simplement reprendre la conversation qui a été interrompue demain matin. »

Louise Paquette espère évidemment que les dégâts provoqués par la secousse soient minimes, s’il y en a. De même, elle souhaite que l’alerte au tsunami ne se concrétise pas.

« Si malheureusement il y en avait un, il toucherait la côte sud et non pas les principaux secteurs touristiques qui sont sur la côte nord », note-t-elle.

On sait maintenant que l'alerte au tsunami a été levée. Louise Paquette et le Bureau de tourisme de la Jamaïque continuent de suivre la situation de près.

Même ton rassurant du côté des autorités touristiques de Cuba, comme l'annonçait Carmen Casal, directrice pour la section tourisme du Consulat général de Cuba à Montréal, sur sa page Facebook.

« Des répliques pourraient se produire »

En réaction, Affaires mondiales Canada a mis à jour ses conseils aux voyageurs sur Cuba, la Jamaïque, le Mexique, le Bélize, le Honduras et les îles Caïmans pour y indiquer qu’un « tremblement de terre de magnitude 7,3 » a eu lieu entre la Jamaïque et Cuba.

« Des répliques pourraient se produire. Si vous êtes dans ou autour de la zone touchée : surveillez les médias locaux; suivez les directives des autorités locales », recommande AEC aux Canadiens.

Indicateur