Samedi,  27 février 2021  10:07

Trudeau aux voyageurs : «de nouvelles mesures pourraient être imposées sans préavis!»


Trudeau aux voyageurs : «de nouvelles mesures pourraient être imposées sans préavis!»
Le premier ministre Justin Trudeau (capture d'écran)

Dans son point de presse d’aujourd’hui (19 janvier), le premier ministre Justin Trudeau a de nouveau pressé les Canadiens à éviter de voyager, invitant ceux qui ont prévu le faire à annuler leur projet – et prévenant ceux qui partiraient malgré tout que de nouvelles mesures pourraient être imposées sans préavis.

« Quand je dis que tout le monde doit faire sa part, je m’adresse aussi aux voyageurs. Ce n’est pas le temps de voyager à l’étranger. Si vous aviez prévu de quitter le pays, s’il vous plait, au nom de tous les Canadiens, annulez. »

« Ça ne vaut pas la peine d’attraper la COVID-19 et de la ramener au Canada pour un voyage dans le Sud ou ailleurs », insiste-t-il, avant de rappeler que tous les voyageurs doivent faire une quarantaine obligatoire à leur retour et que « les conséquences sont très sévères pour ceux qui ne la respecteraient pas ».

Les nouveaux variants

Quant aux nouveaux variant de ce virus, que ce soit en Angleterre, au Brésil ou en Afrique du Sud, le premier ministre indique que son gouvernement suit la situation de très près.

« Mais une chose est certaine : avec ces nouvelles mutations, les circonstances pourraient changer très rapidement. Alors, encore, on demande aux Canadiens de rester ici, au pays. Surtout que de jour en jour, les ministres continuent d’évaluer les différents enjeux, et on pourrait imposer de nouvelles mesures sans préavis, dépendamment de la situation », souligne-t-il.

Selon le premier ministre, plus que jamais, durant la pandémie, les choix personnels de chacun ont des conséquences sur la sécurité et la santé des autres.

« Continuons à être vigilants. Il faut continuer de s’entraider. Quand on ne respecte pas les consignes, ce sont les travailleurs de la santé et les plus vulnérables qu’on met à risque », rappelle-t-il.

Cela dit, Justin Trudeau tente de donner un peu d’espoir aux Canadiens.

« Souvenez-vous : la situation est temporaire. Les vaccins sont en train d’être déployés. Il faut tenir bon pour les prochains mois. Tout comme vous, j’ai bien hâte à l’arrivée du printemps. »

Indicateur