Trudeau dévoile un programme d'aide de 82 milliards de dollars


Trudeau dévoile un programme d'aide de 82 milliards de dollars
Le premier ministre Justin Trudeau (CBC News).
Michael Pihach

Michael Pihach est un acteur actif de l'industrie des médias au Canada depuis plus de 10 ans. Il a débuté sa carrière en tant que journaliste et éditeur pour diverses publications, telles que le Toronto Xtra! et les magazines IN, ainsi que le magazine 2B à Montréal.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a dévoilé un programme d'aide de 82 milliards de dollars mercredi 18 mars pour aider les Canadiens touchés par l'épidémie de la COVID-19.

De ce montant, 27 milliards de dollars serviront à soutenir les travailleurs et les entreprises canadiennes, a déclaré le premier ministre.

« Peu importe qui vous êtes ou ce que vous faites, c'est un moment où vous devez vous concentrer sur votre santé... Pas si vous allez perdre votre emploi », a déclaré Justin Trudeau, s'adressant aux journalistes à Ottawa depuis sa résidence, où il est actuellement en auto-isolement.

Les petites entreprises recevront une aide équivalente à 10 % des salaires, pendant trois mois, pour aider à préserver les emplois, jusqu'à plus de 20 000 $ par employeur.

Justin Trudeau a déclaré que l'aide financière sera distribuée par une combinaison de soutiens directs aux travailleurs et aux entreprises et de reports d'impôt.

Quant à savoir quand l'argent sera distribué, Justin Trudeau a déclaré que cela prendrait « quelques semaines », car toutes les parties travailleraient ensemble au traitement du plan.

La nouvelle survient à un moment où de nombreux membres de l’industrie canadienne du voyage - des agences de voyages aux compagnies aériennes et de croisière en passant par les voyagistes - font face à des défis économiques croissants en raison de la pression exercée par la COVID-19 sur le tourisme.

« Si votre entreprise fait face à une crise de liquidités, nous vous aiderons à passer à des temps meilleurs », a déclaré M. Trudeau, notant que son gouvernement s'efforce d'obtenir 10 milliards de dollars de crédit via des sociétés d'État financières par le biais du programme de crédit aux entreprises.

Le PM a promis une prestation de soins d'urgence, qui fournira de l'argent toutes les deux semaines aux travailleurs qui doivent rester à la maison en raison de la COVID-19.

Cela s'applique aux personnes qui tombent malades, qui sont placées en quarantaine, qui doivent s'isoler elles-mêmes ou doivent prendre soin d'un membre de la famille, par exemple.

Il a également annoncé une prestation de soutien d'urgence, qui soutiendra les Canadiens qui travaillent à leur compte ou qui doivent fermer leur magasin en raison de la COVID-19.

Mardi soir, le Canada comptait 598 cas confirmés ou présumés de la COVID-19. (CDC)

Justin Trudeau a également reporté la date limite de paiement des impôts au mois d'août.

L’aide représente plus de 3 % du PIB du Canada, a déclaré Justin Trudeau.

« Peu importe où vous vivez, ce que vous faites, qui vous êtes, vous obtiendrez le soutien dont vous avez besoin pendant cette période», a déclaré Trudeau. «Au Canada, la santé publique ne devrait jamais dépendre de considérations financières. »

La frontière canado-américaine interdit les voyages non essentiels

Le Premier ministre a confirmé ce que le président américain Donald Trump a révélé sur Twitter tôt mercredi matin - que la frontière canado-américaine interdira tous les voyages non essentiels pour aider à stopper la propagation de la COVID-19.

Cela signifie que les voyageurs ne seront plus autorisés à traverser la frontière pour les loisirs et le tourisme.

« C'est quelque chose que nous devons transmettre pour protéger les Canadiens », a déclaré Justin Trudeau aux journalistes.

Justin Trudeau n'a pas tardé à confirmer que les « voyages essentiels » - comme le flux de nourriture, de carburant et de médicaments, par exemple - ne seraient pas interrompus par la nouvelle règle.

« Il est essentiel que nous préservions les chaînes d'approvisionnement entre les pays », a déclaré Justin Trudeau. « Les Canadiens et les Américains traversent la frontière tous les jours pour effectuer un travail essentiel ou pour d'autres raisons urgentes. Cela ne sera pas affecté. »

Bien que le PM n'ait pas dit exactement quand la nouvelle restriction commencerait, il a indiqué que cela arriverait « très rapidement » et « très bientôt ».

Les restrictions à la frontière dureront « aussi longtemps que nous pensons qu'elles doivent durer », a déclaré Justin Trudeau.

Le PM était vague sur la façon exacte dont l'ordonnance serait exécutée, mais a déclaré que l'Agence des services frontaliers du Canada « a les ressources adéquates » pour relever le défi de s'assurer que les voyageurs non essentiels ne traversent pas.

Justin Trudeau a présenté « des mesures de plus en plus agressives » pour stopper la propagation de la COVID-19 au Canada, lundi (le 17 mars).

Cela comprenait la fermeture de la frontière canadienne à la plupart des non-citoyens, l'obligation pour les compagnies aériennes d'interdire l'embarquement des voyageurs présentant des symptômes de la COVID-19 et de limiter les vols outre-mer à quatre aéroports internationaux à Montréal, Toronto, Calgary et Vancouver.

Les vols intérieurs et les vols en provenance des États-Unis, du Mexique, des Caraïbes et de Saint-Pierre-et-Miquelon ne sont pas affectés par cette mesure, a noté le premier ministre.

Mardi soir, le Canada comptait 598 cas confirmés ou présumés de la COVID-19.

Quant à savoir si Ottawa restreindra ou limitera les voyages intérieurs au Canada, Justin Trudeau a déclaré qu'il « étudie toujours les options ».

« Nous ne retirons aucune option de la table », a-t-il déclaré.

Indicateur