SSUC ou PEREC ? Ottawa propose un calculateur en ligne pour s’y retrouver

  • Autre
  •   14-07-2021  7:59
  •   Pax Global Media

SSUC ou PEREC ? Ottawa propose un calculateur en ligne pour s’y retrouver
[Photo : StellrWeb / Unsplash]
Pax Global Media

Annoncé dans le budget 2021 du gouvernement fédéral, le Programme d’embauche pour la relance économique du Canada (PEREC) accepte les demandes des employeurs admissibles depuis le 7 juillet par l’intermédiaire des services Mon dossier d’entreprise et Représenter un client. L’Agence du revenu du Canada (ARC) a d’ailleurs commencé cette semaine à verser des paiements.

LIRE PLUS – Budget Freeland : les mesures qui touchent les acteurs du tourisme-voyage 

Mais le PEREC est-il préférable à la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) pour votre entreprise ? Puisque les employeurs admissibles doivent choisir entre l’une ou l’autre des subventions, le gouvernement du Canada a lancé un calculateur en ligne pour aider les entreprises à déterminer laquelle est la plus avantageuse.

Choisir le meilleur programme

Rappelons que tandis que la SSUC a été conçue pour aider les employeurs admissibles à maintenir leurs employés sur leur liste de paie pendant la pire période de la pandémie, le PEREC vise quant à lui à encourager les entreprises à embaucher ou à réembaucher et à croître, à mesure que l’économie se rétablit.

Le PEREC et la SSUC fonctionnent tous les deux au moyen de périodes de demande de quatre semaines. Or, du 6 juin 2021 au 25 septembre 2021, les subventions se chevauchent pour quatre périodes. Pour ces périodes de chevauchement, les employeurs admissibles peuvent demander l’une ou l’autre des subventions, selon celle qui fournit le montant plus élevé – mais pas les deux.

Le calculateur en ligne lancé le 30 juin par le gouvernement du Canada intègre le nouveau PEREC et la SSUC. Les pages Web du PEREC comprennent des renseignements détaillés sur les exigences en matière d’admissibilité, la façon dont les périodes de paiement sont structurées et la façon dont le montant au titre du PEREC est calculé.

« Les entreprises canadiennes pourront facilement faire un calcul et une demande au titre du nouveau PEREC ou du programme de SSUC déjà en vigueur, afin d’obtenir le paiement le plus élevé qui les aidera à se rétablir financièrement », déclarait la ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier, lors du lancement du calculateur en ligne par l’ARC.

Un programme inadéquat ?

Parallèlement, le PEREC a subi des critiques de la part de plusieurs de ceux qu’il est censé soutenir. Ainsi, la Coalition des entreprises les plus touchées (CEPT) l’a qualifié d’«inadéquat».

LIRE PLUS – Alors que les programmes d’aide commencent à diminuer, la CEPT supplie Ottawa : «protégez-nous!» 

À ses yeux, puisque le PEREC fournit des fonds aux entreprises « pour embaucher ou réembaucher du personnel au fur et à mesure de la reprise de l'activité économique », il ne peut convenir aux « entreprises qui ne se rétablissent pas ».

Selon la CEPT, le PEREC ne peut absolument pas être considéré par ses membres comme un remplaçant de la SSUC. Par conséquent, la Coalition continue de réclamer du gouvernement fédéral « un soutien continu et adapté aux entreprises les plus durement touchées ». Sa demande est d'autant plus urgente que la SSUC a commencé à se dégonfler le 4 juillet, en même temps que l'autre « bouée de sauvetage » (la Subvention d'urgence au loyer  SULC).



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur