Soutien aux agences: le projet de loi C-2 en voie d’être adopté d’ici demain

  • Autre
  •   16-12-2021  15:27
  •   Pax Global Media

Soutien aux agences: le projet de loi C-2 en voie d’être adopté d’ici demain
Le député Xavier Barselou-Duval, porte-parole du Bloc Québécois en matière de Transports. [Bloc Québécois]
Pax Global Media

Les bonnes nouvelles se faisant rares ces jours-ci, le vice-président de l’AAVQ, Éric Boissonneault, est heureux de pouvoir en communiquer une à l’industrie : le gouvernement du Canada est en bonne voie d’adopter le projet de loi C-2 d’ici demain. 

Il tient l'information du député Xavier Barselou-Duval, porte-parole du Bloc Québécois en matière de Transports. 

LIRE PLUS – Ottawa destine un programme ciblé aux agences de voyages et aux voyagistes 

Ce projet de loi annoncé par la vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland, vise à mettre en œuvre diverses mesures ciblées dont pourront bénéficier les agences de voyages ainsi que les autres « entreprises qui font encore face à des défis importants liés à la pandémie ».

« Le député Xavier Barselou-Duval vient de me le confirmer : le projet de loi a été adopté en deuxième lecture et, à moins d'un énorme revirement, les Libéraux et le Bloc entendent approuver son adoption finale d’ici demain, avant que la Chambre des Communes commence sa pause pour les Fêtes », explique Éric Boissonneault.

Trois volets

Rappelons que le soutien prévu par C-2 serait offert dans le cadre de trois volets :

  • le Programme de relance pour le tourisme et l’accueil, qui offrirait un soutien par l’intermédiaire de subventions salariales et de subventions pour le loyer, par exemple, aux hôtels, aux voyagistes, aux agences de voyages et aux restaurants, subventions dont le taux pourrait atteindre 75 %.
  • Le Programme de relance pour les entreprises les plus durement touchées, qui offrirait un soutien par l’intermédiaire de subventions salariales et de subventions pour le loyer aux autres entreprises qui subissent d’importantes pertes, subventions dont le taux pourrait atteindre 50 %.
  • Le Programme de soutien en cas de confinement local, qui offrirait aux entreprises qui font face à de nouveaux confinements locaux temporaires un montant pouvant atteindre le montant maximal des subventions offertes dans le cadre des programmes de subvention salariale et de subvention pour le loyer.

Alors que le coût total de ces mesures était estimé à 7,4 G$ (pour la période du 24 octobre 2021 au 7 mai 2022), la ministre Freeland a ajouté 4,5 G$ à l’enveloppe lors de sa mise à jour économique lundi dernier.

 



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur