Vendredi,  26 février 2021  16:24

La pétition de l’ACITA contre le rappel des commissions est présentée à la Chambre des communes


La pétition de l’ACITA contre le rappel des commissions est présentée à la Chambre des communes
Le député conservateur Marc Dalton.

Le 4 février, le député conservateur Marc Dalton a pris la parole à la Chambre des communes pour y présenter une pétition que plus de 5300 citoyens ont signée, en seulement 30 jours, pour soutenir les conseillers en voyages.

« Au cours de la dernière année, la vie n’a pas été facile pour [les conseillers en voyages]. Bien que n’ayant pas de revenus puisque personne ne voyage, ils ont continué à consacrer d’innombrables heures à leurs clients, s’occupant à modifier, reporter ou annuler [leurs voyages] », a déclaré le député.

LIRE PLUS – Une nouvelle pétition pour protéger vos commissions 

« [Les conseillers] sont actuellement très préoccupés par la possibilité que l’aide aux transporteurs aériens les oblige à [remettre leurs commissions]. Cette pétition appelle le gouvernement à s’assurer que les commissions durement gagnées par les agents de voyages pour des services déjà rendus seront protégées de tels rappels. »

À l’origine de la pétition : l’ACITA

Rappelons que cette pétition parrainée par le député Dalton avait été lancée le 30 décembre dernier par la conseillère ontarienne Judith Coates (The Travel Agent Next Door). Mme Coate est cofondatrice de l'ACITA (Association canadienne des conseillers en voyages indépendants).

Fondée en juin 2020, cette jeune association s’applique à obtenir de l’aide pour les conseillers indépendants et les agents à domicile dans le contexte pandémique. La présentation de la pétition à la Chambre des communes représente une belle petite victoire pour l’ACITA.

« Nous sommes très heureux de l’appui que nous avons reçu dans le cadre de ce projet, non seulement de la part de l’industrie du voyage, mais aussi de la part de nos clients », a déclaré Judith Coates à PAX.


Judith Coates (à gauche) et ses collègues de l'ACITA, Brenda Slater et Nancy Wilson.


Si l’ACITA se réjouit d’avoir remporté une bataille, elle est bien consciente que la guerre n’est pas terminée.

 « La prochaine étape du processus est que le ministre des Transports [Omar Alghabra] donne une réponse », indique Judith Coates.

L’ACITA active au Québec

Soulignons que, même si l’ACITA demeure relativement peu connue au Québec, l’association s’y active plus qu’on pourrait le croire.

Par exemple, au cours des derniers mois, l’ACITA a pris contact avec de nombreux députés fédéraux québécois pour les sensibiliser à la situation des conseillers en voyages.

Parmi les députés qui ont ainsi été sensibilisés, on peut mentionner Xavier Barsalou Duval, porte-parole du Bloc Québécois en matière de Transports.

À la suite d’une rencontre virtuelle à laquelle ont participé plusieurs conseillers, le député a indiqué avoir écrit au ministre des Transports pour l’inviter à protéger les commissions des conseillers « contre un rappel unilatéral des compagnies aériennes ».

« Il serait complètement absurde que l’aide promise aux transporteurs en échange du remboursement des billets vienne causer la faillite des agences ! » a-t-il déclaré.


Le député Xavier Barsalou Duval, porte-parole du Bloc Québécois en matière de Transports.


« Good job, ACITA », applaudit l’AAVQ

Les efforts de l’ACITA sont reconnus et applaudis par l’AAVQ. Vendredi, l’Association a même diffusé un communiqué afin de féliciter publiquement l’ACITA pour son initiative.

« L’AAVQ continue ses diverses actions de représentation et de négociation. L’AAVQ est ainsi heureuse de reconnaître cette action percutante à la Chambre des Communes et espère une réaction favorable du ministre », a déclaré l’AAVQ.

Et de conclure :

« Good job, ACITA ! »

Indicateur