Cayo Coco et Santa Maria : réouverture prévue dès le 1er novembre


Cayo Coco et Santa Maria : réouverture prévue dès le 1er novembre

Le ministère du tourisme de Cuba, Manuel Marrero, était de passage à Toronto afin d'informer les autorités touristiques et tour-opérateurs des progrès survenus sur l'île depuis le passage d'Irma. Il faut dire que les vacanciers canadiens représentent 40% des parts de marché pour le tourisme cubain. Ainsi, en entrevue avec PAXnouvelles.com, le représentant gouvernemental a assuré que tout se passe normalement sur la vaste majorité du territoire, sauf, exceptionnellement, à Cayo Coco, Cayo Guillermo et Santa María, où les dégâts sont plus importants.

Toujours selon le ministre, les opérations de nettoyage vont bon train et les travaux devraient même être terminés en avance de l'échéancier prévu.

"Il est important de noter que nous ne nous contentons pas de rénover les hôtels, nous les rendrons encore meilleurs", a insisté Manuel Marrero, "et nous nous assurerons de mieux les préparer à faire face à d'autres ouragans. Nous sécuriserons également les propriétés n'ayant pas été touchées par la tempête afin que les visiteurs puissent être en sécurité et recevoir le meilleur service partout où ils iront".

L'équipe de PAXnouvelles.com se rendra, par ailleurs, en avion privé avec Transat visiter la destination du 19 au 22 octobre pour constater l'état des lieux et être à même de fournir photos et compte rendu détaillé aux agents de voyages québécois.

Évacuations

Au momment du passage de l'ouragan Irma, Cuba comptait 51 807 vacanciers aux quatre coins du pays, dont 39 464 étrangers et 12 334 ressortissants. Sur ce nombre, 88,5% (45 000) ont été logés dans des hôtels situés sur la côte nord des territoires menacés.

Guantánamo, Santiago de Cuba, Granma, Cienfuegos, Mayabeque, Artemisa et Pinar del Río

Ces régions n'ont pas été affectées par l'ouragan Irma. Tous les hôtels sont ouverts et fonctionnent normalement.

Varadero, La Havane, Santa Lucía, Sancti Spiritus, Las Tunas et Holguín

Paradisus-Varadero-Aerial-001.jpg

Seuls de légers dégâts ont été rapportés suivant la tempête, qui sont désormais rétablis. Ce sont surtout les jardins, les faux plafonds, les vitres et fenêtres ainsi que les couvertures légers qui ont été abîmés.

Tous les hôtels sont ouverts et fonctionnent normalement, sauf cinq dans la région de Varadero et un à La Havane, qui reprendront toutefois du service dès ce weekend:

  • Puntarena – Playa Caleta
  • Club Karey
  • Paradisus Varadero
  • Ocean El Patriarca
  • Meliá Península
  • Hotel El Terral La Havana

Sunwing reprendra ses vols sur l'aéroport de Camaguey dès le 1er novembre.

Cayo Coco, Cayo Guillermo et Santa María

Les principaux effets ont été concentrés dans les centres touristiques de Cayo Coco, Cayo Guillermo et Santa María. Dans ces cayos, 10 625 touristes ont été évacués, dont 5 131 vers la Havane et Varadero. Les autres canadiens ont été rapatriés par leur tour-opérateur respectif.

Sunwing reprendra ses vols sur l'aéroport de Cayo Coco dès le 7 novembre, tandis que ceux desservant Cayo Santa Maria reprendront le 10 novembre.

Certains hôtels des cayos reprendront leurs opérations dès ce weekend (Sol Cayo Coco) et d'autres le 20 octobre (Melia Cayo Guillermo). La majorité attendront toutefois le 1er novembre:

  • Iberostar Playa Pilar
  • Iberostar Daiquirí
  • Sol Cayo Guillermo
  • Sercotel Cojimar
  • Meliá Cayo Coco
  • Meliá Jardines del Rey
  • Pestana Cayo Coco
  • Playa Coco
  • Iberostar Colonial
  • Valentín Perla Blanca
  • Ocean Casa del Mar
  • Playa Cayo Santa María
  • Meliá las Dunas
  • Meliá Cayo Santa María
  • Memories Paraíso Azul
  • Iberostar Ensenachos
  • Dhawa Cayo Santa María

Warwick_Cayo_Santa_Maria_pool.png

De leur côté, ces propriétés rouvriront au public plutôt le 15 novembre:

  • Pullman Cayo Coco
  • Tryp Cayo Coco
  • Memories Caribe
  • Memories Flamenco
  • Iberostar Mojito
  • Golden Tulip Aguas Claras
  • Warwick Cayo Santa María
  • Starfish Cayo Santa María
  • Royalton Cayo Santa María
  • Sol Cayo Santa María
  • Meliá Buenavista

Principales garanties pour que les hôtels soient prêts

Afin de pouvoir rouvrir leurs portes aux vacanciers de façon sécuritaire et agréable, les hôtels touchés par Irma — tout particulièrement ceux se trouvant dans la zones des cayos, Cayo Santa Maria, Cayo Coco et Cayo Guillermo — doivent démontrer de façon absolue que l'électricité, l'eau, les services d'égoûts et les communications ont été restaurées à 100%. Ils doivent également prouver hors de tout doute que les denrées alimentaires rendues impropres à la consommation ont été ou sont en voie d'être remplacées.

Afin d'accélérer le processus de récupération et de remise à niveau, il a été décidé par les autorités locales que les salaires de toutes les personnes impliquées dans les travaux seraient gonflés afin d'être plus attrayants auprès de la main d'oeuvre, dont la région a terriblement besoin; de plus, dans le but d'aider et contrôler la gestion des opérations, sous-ministres et vice-présidents ont été nommés à temps plein dans les lieux touchés.

Les autorités locales persistent, signent et ratifient l'engagement que toutes les installations touristiques seront opérationnelles pour la haute saison et que le résultat final ne viendra pas seulement remplacer ce qui a été endommagé, mais présentera un produit plus moderne et de meilleure qualité qu'auparavant.

D'importances ressources humaines, matérielles et financières sont d'ailleurs dédiées aux efforts de reconstruction depuis septembre.

Situation commerciale actuelle

Pendant le passage de l'ouragan, 141 vols internationaux ont été annulés. Bien que les opérations aient depuis repris sur Holguín et puis sur Varadero et que la tendance s'inverse tranquilement, les ventes ne progressent pas au rythme habituel et ont accusé une baisse de 14% par rapport à la normale saisonnière.

Indicateur