Remboursement des voyageurs aériens : Option consommateurs trouve matière à critique

  • Autre
  •   30-04-2021  6:52
  •   Pax Global Media

Remboursement des voyageurs aériens : Option consommateurs trouve matière à critique
Pax Global Media

On aurait pu croire qu’Option consommateurs acclamerait le remboursement des voyageurs prévu dans le cadre des ententes intervenues entre le gouvernement fédéral et les sociétés Air Canada et Transat. L’OSBL de défense des consommateurs se montre plutôt contrarié !

LIRE PLUS – Entretien avec l'avocate d'Option consommateurs : «Les crédits sont discutables, peu importe qui les offre»  

Option consommateurs relève au moins trois irritants dans ces ententes.

Un délai trop court ?

Le premier est le délai alloué aux consommateurs pour obtenir le remboursement, jugé trop court. Alors que depuis plus d’un an, les consommateurs souhaitant un remboursement se butaient à des refus, voilà que les transporteurs limitent leur période de réclamation maintenant que des ententes sont enfin intervenues, déplore l’OSBL.

Rappelons que les clients d’Air Canada ont jusqu’au 12 juin pour déposer leur demande et ceux d’Air Transat doivent le faire avant le 26 août.

« Les consommateurs attendent depuis plus d’un an pour recouvrer légitimement leur argent, mais n’ont que deux ou quatre mois pour réclamer leur dû. Cette restriction est pour nous inacceptable; tous les consommateurs qui ont vu leur voyage annulé en raison de la pandémie devraient avoir plus du temps pour faire leur réclamation et ainsi s’assurer que tout le monde soit remboursé », soutient Christian Corbeil, DG d’Option consommateurs.

Des frais ?

L’organisation dénonce également que des frais soient exigés aux consommateurs pour qu’ils puissent obtenir leur remboursement.

« Nous avons malheureusement reçu des appels de consommateurs qui se plaignent de devoir payer des frais allant jusqu’à 400 $ pour pouvoir récupérer leur propre argent », s’insurge Sylvie De Bellefeuille, avocate et conseillère budgétaire à Option consommateurs.

La Loi ?

Enfin, fondamentalement, Option consommateurs estime que le débat sur les crédits voyage n’aurait même pas dû avoir lieu. À ses yeux, la Loi permettait déjà aux consommateurs d’obtenir un remboursement et aurait simplement dû être appliquée

« Option consommateurs souhaite que les mécanismes permettant de faire appliquer les lois rapidement soient renforcés à l’avenir afin d’éviter que la même situation ne se reproduise lors d’une prochaine crise », conclut l’OSBL.



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur