Qu’est-ce que ça prend pour professionnaliser l’industrie ?


Qu’est-ce que ça prend pour professionnaliser l’industrie ?
Éric Boissonneault, vice-président de l’AAVQ. (Capture d'écran)

Qu’est-ce que ça prend pour professionnaliser l’industrie ?

« Peut-être un sceau, un ordre, une certification, de la formation continue… ? », suggère Éric Boissonneault.

Le vice-président de l’AAVQ a plein d’idées… Mais il tient aussi à connaître les vôtres ! Et c’est pourquoi il vous invite à vous impliquer dans le comité de la professionnalisation de l’AAVQ – que l’Association vient de relancer.

« J’ai besoin de l’implication d’un paquet d’entre vous », lance Éric Boissonneault, dans une vidéo, où il appelle les agents et conseillers à poser leur candidature.

On peut voir la vidéo en cliquant ici.

Et on peut poser sa candidature en envoyant ses coordonnées à info@aavq.ca. L’AAVQ suggère que les candidats écrivent quelques mots pour se présenter et pour dire de quelle façon ils entrevoient la professionnalisation de l’industrie.

Le projet s’échelonnera sur 4 à 6 mois, et nécessitera une à deux rencontres virtuelles par mois (dont une d’ici les 15 prochains jours). Après cela, le comité présentera ses recommandations au C.A. de l'AAVQ.

Diverses options seront étudiées par les membres du comité, notamment la possibilité de créer un ordre professionnel, un système d'ombudsman pour gérer les interventions des agents, un cadre législatif pour mieux encadrer la formation, ou toute autre structure visant la professionnalisation.

« À nous tous, on peut arriver à quelque chose de très bien structuré et, enfin, on pourra mieux se reconnaître dans notre métier », conclut Éric Boissonneault.




L’AAVQ présentera une séance d’information sur le PACTE


Le lundi 14 décembre à 10 h, l’AAVQ prévoit présenter une séance d’information virtuelle, sur Zoom, à propos du programme PACTE – Tourisme, auquel sont désormais éligibles les agences de voyages réceptives, comme l’a annoncé hier (9 décembre) le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon.

L’Association se dit consciente que plusieurs agents et conseillers se posent des questions sur la façon de bénéficier de ce programme.

« L’AAVQ est présentement en discussion avec Investissement Québec pour avoir plus de renseignements précis. Les détails seront connus sous peu. Il est donc INUTILE d’appeler Investissement Québec pour le moment », souligne l’Association par voie de communiqué.

Pour participer au webinaire 833 2792 9977, le 14 décembre, 10 h, cliquer ici.


Indicateur