« Vous pouvez faire une différence », dit l’ACTA


« Vous pouvez faire une différence », dit l’ACTA
Manon Martel, directrice Service aux membres de l’ACTA.

Le 4 mars dernier, l’ACTA a présenté un webinaire portant sur ses démarches de soutien de l’industrie auprès des gouvernements fédéral et provinciaux.

L’Association a alors présenté plusieurs avantages accordés par les gouvernements et correspondant – au moins partiellement – à ses demandes.

SSUC, SUCL, PCRE, AE, PCSTT...

À cet égard, la bonne nouvelle du jour était l’annonce toute fraiche de la prolongation jusqu’au 5 juin des programmes de SSUC (Subvention salariale d’urgence du Canada) et de SUCL (Subvention d’urgence du Canada pour le loyer).  

Voyant ces annonces comme un pas dans la bonne direction, l’ACTA espère toutefois davantage – notamment une SSUC à 85 % et une SUCL à 90 %, et ce, jusqu’à la fin de septembre, ou jusqu’à 90 jours après l’assouplissement des restrictions de voyage.

LIRE PLUS – SSUC et SUCL prolongées jusqu’en juin : la ministre Freeland s’explique

Au cours du webinaire, l’ACTA a exprimé sa satisfaction que la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) et l’Assurance-emploi (AE) aient été prolongées respectivement de 12 et 24 semaines (maximum 50 semaines).

Là encore, l’Association fait pression pour obtenir une prolongation jusqu’à la fin de septembre ou jusqu’à 90 jours après l’assouplissement des restrictions de voyage.

Pour ce qui est du nouveau Programme de crédit pour les secteurs très touchés (PCSTT) lancé le 1er février, l’ACTA a souligné avoir soumis au gouvernement fédéral des recommandations, après avoir relevé de possibles obstacles à l’éligibilité de ses membres. L’Association souhaite aussi qu’une partie du prêt soit pardonnable.

L’ACTA a aussi profité du webinaire pour rappeler ses efforts contre le rappel des commissions. Soulignant avoir participé à des réunions à ce sujet avec de hauts responsables des Transports et des Finances, l’Association croit que le gouvernement fédéral est maintenant sensibilisé à l’importance de la protection des commissions dans le cadre d’un plan d’aide à l’aviation.

Au niveau provincial

L’ACTA s’est également réjouie d’annonces du gouvernement du Québec, comme l’accès des agences au programme PACTE – Tourisme (suivie bonifications au chapitre des montants pardonnables et de l’énergie). Dans le même esprit, l’Association applaudit aussi la suspension des frais de permis et de CCV.

Néanmoins, l’ACTA espère encore davantage du gouvernement du Québec – y compris que les agences puissent profiter du programme d’Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM).

« L'ACTA demande également à l'OPC et au gouvernement du Québec d'examiner d'autres options pour réduire le fardeau financier des agences de voyages, notamment de réduire le montant du cautionnement et la durée à 5 ans. Nous demandons aussi le remplacement des missions d'examen coûteuses par une déclaration de vérification pour les agences de voyages dont le chiffre d'affaires brut est inférieur à 2 M$, ce qui permettrait d'aligner le Québec sur les mesures de l'Ontario », indique Manon Martel, directrice Service aux membres de l’ACTA.

Du pain sur la planche

Bref, l’ACTA est encouragée par plusieurs annonces des gouvernements fédéral et provinciaux, mais rappelle que les besoins demeurent grands et que beaucoup de travail reste encore à accomplir.

À cet égard, « vous pouvez faire une différence [et] vous pouvez aider », lance l’Association en s’adressant aux membres de l’industrie.

« Si vous n'avez pas pris contact avec votre député pour une réunion, nous vous encourageons à le faire », explique l’ACTA. « Si vous préférez vous joindre à l'un des nombreux groupes organisant des conférences téléphoniques ou des réunions vidéo, veuillez envoyer un courriel à memberservices@acta.ca et nous vous dirigerons vers le groupe qui vous convient le mieux. »

L’ACTA profite évidemment de l’occasion pour inviter les non-membres à grossir ses rangs.


LIRE PLUS – «La prolongation de la PCRE et de l’AE est bien accueillie, mais ça ne suffit pas» 

LIRE PLUS – L’ACTA attire l’attention de l’industrie sur un nouveau programme fédéral d’aide 

LIRE PLUS – Aide aux agences : l’ACTA s’est entretenue avec le ministère des Finances 

LIRE PLUS – L’ACTA se réjouit de l’exonération des frais par l’OPC, mais demande plus

LIRE PLUS – L’ACTA veut plus de membres pour pouvoir exercer plus de pression 

Indicateur