Vendredi,  26 février 2021  17:26

Pour combattre la détresse chez les pros, des conseillers lancent le «Mercredi Mayday»


Pour combattre la détresse chez les pros, des conseillers lancent le «Mercredi Mayday»

« Après des mois de crise, on sent qu’une forme de détresse est en train de s’installer chez de plus en plus de professionnels de l’industrie. Beaucoup de nos partenaires, collègues et amis se sentent complètement démoralisés et isolés... »

C’est pour venir en aide à ces pros et pour les sortir de leur isolement que quatre conseillers – Éric Boissonneault, Isabelle St-Amand, Geneviève Poirier et Catherine Béri – lancent le « Mercredi Mayday pour m’aider ».

Un safe space sur Zoom

Cet événement virtuel prendra la forme d’une rencontre hebdomadaire d’une heure, le mercredi, en petit groupe (de 10 à 15 personnes), sur Zoom. Chaque réunion entend permettre à des pros vivant difficilement la situation de discuter et de partager leur expérience avec leurs pairs.

« Nous voulons créer un endroit sûr où règnera la confiance et la confidentialité; un safe space à l’abri de tout jugement et de toute notion de concurrence, pour réduire la solitude et la déprime », explique Isabelle St-Amand.

Instigateur de l’initiative, Éric Boissonneault, ajoute que le Mercredi Mayday ne sera pas un endroit où les gens se feront dire quoi faire – et encore moins un endroit où on leur fera la morale.

« On ne sera pas là pour dire "tu devrais faire ceci ou cela". Les "tu devrais…", on n’en veut pas ! On veut être là pour s’écouter; pour se parler de ce qui ne va pas dans nos vies professionnelles et des répercussions que cela peut avoir dans nos vies personnelles. On veut être là pour se serrer les coudes ! »

« Des vies chamboulées sans bon sens ! »

M. Boissonneaut et Mme St-Amand disent tous deux avoir reçu beaucoup de témoignages de membres de l’industrie depuis les débuts de la pandémie.

« Ça fait des mois que tout le monde voit sa vie chamboulée sans bon sens », lance Isabelle St-Amand.

La vague de travel bashing au tournant de l’année n’a évidemment rien fait pour alléger l’ambiance.

Et les actuelles manifestations de joie, très publiques, de membres de professions qui s’apprêtent à reprendre leurs activités – les chanceux ! – peuvent aussi peser lourd sur le moral de ceux qui n’ont pas cette chance et qui se demandent plutôt s’ils parviendront à passer au travers

« Nous voulons faire tout ce qui peut être fait pour redonner de l’espoir aux gens. Je ne supporterais pas d’entendre dire que quelqu’un a posé un geste regrettable », indique Éric Boissonneault.

M. Boissonneault croit que ses antécédents académiques et professionnels lui seront utiles dans le cadre de cette initiative. Toutefois, il n’hésitera pas à diriger les gens vers d’autres ressources compétentes, si nécessaire.

Ouverts à tous les pros

Éric Boissonneault souligne que le Mercredi Mayday pour m’aider n’est pas une initiative de l’AAVQ (l’association dont il est vice-président) : la démarche se veut absolument neutre, indépendante de toute association ou de tout regroupement.

D’ailleurs – et c’est important de le souligner –, le Mercredi Mayday ne s’adresse pas qu’aux conseillers en voyages, mais à tous les professionnels de l’industrie.

« Tout le monde est bienvenu. Nous savons que la situation actuelle est aussi très difficile à vivre pour beaucoup de gens qui travaillent chez les fournisseurs », mentionne Éric Boissonneault.

Ça commence demain !

Les personnes souhaitant participer à une séance Mercredi Mayday sont invitées à écrire à voyagejecoute@gmail.com pour faire part de leur intérêt. Les organisateurs leur enverront un lien vers la réunion.

« Éventuellement, si on pense que ça peut être utile, on pourra recevoir des intervenants ou des invités spéciaux à nos rencontres », indique Isabelle St-Amand.

Cela dit, en même temps qu’ils souhaitent que leur initiative ait du succès – pour aider le plus de gens possible –, Éric Boissonneaut et Isabelle St-Amand attendent avec impatience le jour où elle ne sera simplement plus nécessaire.

Entre-temps, le premier Mercredi Mayday est prévu demain (10 février) à compter de 13 h 30.



Indicateur