Samedi,  27 février 2021  10:18

PAX à destination : à la découverte des nouveautés de la Martinique


PAX à destination : à la découverte des nouveautés de la Martinique

PAXnouvelles, en compagnie de 6 agents de voyages québécois, a récemment pris part à un édocutour de cinq jours en Martinique, à l'invitation du comité martiniquais du tourisme. Ce voyage sur l'île française des Petites Antilles a été l'occasion de découvrir de nouveaux produits et quelques incontournables.

Pour beaucoup de Québécois, les vacances dans le sud au cœur de l'hiver se résument très souvent à trois destinations phares : Cuba, le Mexique et la République dominicaine. Mais certains font cependant le choix de la Martinique, à la recherche de nouveautés sur une île 100% francophone.

Selon Jessica Marie, la chargée de promotion du comité martiniquais du tourisme qui nous a accompagnés pendant ce voyage sur « l'île aux fleurs », les touristes québécois qui choisissent la Martinique ont déjà une bonne expérience des vacances dans le sud.

« Notre visiteur-type a très souvent déjà visité d’autres îles du Sud, et est à la recherche de quelque chose de différent, de plus authentique, mais toujours sous le soleil, dit Jessica Marie. Ils apprécient la diversité de l'île et des produits pouvant satisfaire toutes les bourses : de l’hôtel boutique intimiste parfait pour les couples à la résidence proposant des petits studios avec cuisinette pour des séjours en toute indépendance, en passant par les villas de charme au design moderne, les gîtes chez l’habitant… et les hébergements insolites comme une cabane dans les arbres ».

Selon les chiffres du comité martiniquais du tourisme, sur la saison hiver 2014-2015 (de décembre à avril), l'île a accueilli 6 500 Québécois, soit une augmentation de 8% par rapport à la haute saison précédente.

« Nous espérons une croissance encore plus importante cette année, notamment grâce à l’ajout d’un second vol direct avec Air Transat, qui offre une correspondance depuis Bagotville et permettra ainsi à nos amis les Bleuets d’échapper à l’hiver chez nous », ajoute Jessica Marie.

Voici quelques-uns des attraits de notre voyage :

Dormir dans une bulle...

Parmi les coups de cœur de ce voyage en ce qui concerne l'hébergement, on trouve en bonne place le Domaine des bulles, un havre de paix assez insolite qui se situe au Vauclin, sur la partie Est de l'île. Le domaine est insolite car il propose de dormir dans des écolodges en forme de bulle. Si le concept n'est pas unique et existe déjà depuis plusieurs années dans de nombreux pays, disons que le cadre et la vue au-dessus de son lit sont uniques à la Martinique ! Ouvert en mai 2016, ce domaine familial propose donc quatre espaces privés avec climatisation, jacuzzi, mini-piscine (appelé aussi « bac à punch »), douche, réfrigérateurs... L'endroit est verdoyant et offre aux couples qui cherchent à s'offrir une escapade romantique le parfait écrin. D'ailleurs les propriétaires ont eu la bonne idée de proposer une formule « romantique » qui inclut un massage pour deux, le dîner et le souper servi directement dans les espaces privés ainsi que l'indispensable Champagne.

Domaine des bulles.jpg

… ou dans un quatre étoiles 100% Nature.

Un autre établissement a retenu notre attention : le French Coco (un hôtel-boutique de luxe de 17 suites situé à Tartane, sur la presqu'île de la Caravelle). Quand on pousse la porte du French Coco, on se retrouve immédiatement dans un cocon de nature des plus dépaysants et odorants. Impossible de ne pas être sous le charme de cet hôtel-jardin où l'on trouve pas moins de 1 000 plantes essence. Pour se rendre aux suites, il faut d'ailleurs traverser ce jardin aux senteurs exotiques et aux fleurs versicolores. « Nous voulions faire de cet hôtel un endroit où les clients pourraient se couper de la réalité et vivre une véritable expérience, à tous les niveaux possibles, il y a un côté Robinson Crusoé, explique le copropriétaire des lieux, Robert Pellegata. Nous avons d'ailleurs fait appel à Michel Langlois, un spécialiste du marketing sensoriel pour qu'aucun détail ne soit laissé au hasard ». Les matières utilisées, les peintures d'artistes locaux à acheter qui remplacent les décorations sur les murs, le service de conciergerie, la cuisine toute en subtilité de Nathanaël Ducteil sont autant d'arguments qui ont fait entrer cet hôtel dans le très fermé réseau Small Luxury Hotels of the World. Autres atouts du lieu : les six plages à proximité qui permettent de s'initier à la voile, au surf, au paddle-board et l'accès direct à la réserve naturelle. Le French Coco propose quatre types de suites de 40m2 à 60m2.

Hotel French Coco 5.jpg

La Martinique à ciel ouvert

Au cours de notre séjour, nous avons également pu tester une sortie dans le premier bus à toit ouvert des Antilles Françaises, en fonction depuis seulement un an. C'est la compagnie Carribean Open Tour qui propose ces circuits ajustables. À bord, un audioguide permet d'avoir de l'information à mesure que le bus passe à proximité d'un lieu historique ou d'un point d'intérêt notable. Carribean Open Tour propose de nombreuses formules dont des circuits thématisés autour du rhum avec visite de distilleries et dégustation, mais aussi au cœur de la forêt tropicale avec visite de l'intérieur de la Martinique. Pour notre part, nous nous rendrons à l'habitation Céron (à la Martinique, le terme « habitation » désigne un domaine agricole avec ses plantations, sa maison et ses bâtiments d'exploitation).

Carribean open tour.jpg

Habitation Céron

C'est donc en bus ouvert depuis Fort-de-France que nous nous sommes rendus à l'habitation Céron, à la pointe Nord-Ouest de l'île. Là encore, on a pris une incroyable « dose de nature ». La propriétaire Laurence Marraud Des Grottes a effectué de nombreux travaux de réaménagement, notamment suite au passage d'un cyclone. C'est une réserve biologique intégrale de 75 hectares qui se visite, mais c'est aussi un très excellent restaurant qui permet de manger 100% martiniquais dans un cadre tropical parfait. On trouve sur l'exploitation, de vieux bâtiments sur la rue « Case-Nègre », ces bâtisses seront prochainement rouvertes au public. Une dizaines d'écolodges seront par ailleurs ouverts au cours des prochains mois. L'habitation abritant de nombreux cacaoyers, on trouve à la boutique du chocolat fabriqué artisanalement sur place, chocolat à boire ou à croquer.

Habitation Céron.jpg

Habitation Clément

Une autre habitation qui mérite le détour, c'est l'habitation Clément, berceau du célèbre rhum du même nom. Cette habitation est située au cœur des plantations de canne à sucre, c'est aussi un magnifique jardin botanique. On y trouve par ailleurs la Fondation Clément pour la promotion des arts caribéens. Ce sont chaque année plus de 80 000 visiteurs qui viennent découvrir le musée et en apprendre un peu plus sur la culture du rhum.

Initiation à la Yole

Notre groupe a eu la chance de faire une initiation à la yole grâce à Beyond The Beach, une plateforme en ligne qui permet de réserver de nombreuses activités (excursions nautiques, repas chez l'habitant, cours de cuisine...). La yole est une embarcation à voile carrée typiquement martiniquaise qui a pour particularité de n'avoir que des « bois dressés » sur les côtés et une godille à l'arrière. Afin de faire contrepoids les passagers doivent s'assoir directement sur les bois, au-dessus de l'eau, ce que la plupart des membres de notre éducotour ont fait avec plus ou moins d'assurance. Le Tour de Martinique en yole est un rendez-vous sportif estival très populaire qui réunit chaque année des centaines de yoles au début du mois d'août.

Karambole tours

Les foodies s'inscriront sans hésiter aux circuits Karambole tours qui permettent de découvrir toutes les richesses de la gastronomie locale. C'est Christelle Eugène, la fondatrice de Karambole Tours qui joue elle-même les guides sur l'un des cinq circuits proposés. À chaque arrêt, c'est l'occasion de découvrir un lieu typique, un centre d'intérêt culturel ou historique tout en dégustant des produits locaux.

Karambole tour.jpg

Pour plus d'informations sur la destination : www.martinique.org

Ce voyage a été rendu possible grâce au Comité martiniquais de tourisme (www.martinique.org).

Indicateur