Samedi,  27 février 2021  10:14

PAX à destination: Cayo Santa Maria, une destination en plein essor


PAX à destination: Cayo Santa Maria, une destination en plein essor

Lors d’un voyage de familiarisation à Cayo Santa Maria, à Cuba, organisé par Transat, nous avons pu mesurer tout l’engouement autour de cette destination balnéaire en plein essor. Belles plages, mais aussi excursions diversifiées à proximité, Cayo Santa Maria a plus d’une corde à son arc!

Les touristes québécois atterrissent à l’aéroport international Abel Santa Maria, situé à Santa Clara. La zone hôtelière de Cayos de Villa Clara, composé des trois îlots Cayo Las Bruyas, Cayo Ensenachos et Cayo Santa Maria, est située à une centaine de kilomètres, soit 1h30 de transfert en bus.

Le développement de cet archipel paradisiaque a débuté avec la construction d’une digue d’une quarantaine de kilomètres, reliant ces îlots à l’île principale de Cuba.

Dès l’inauguration de la digue, les premiers hôtels ont été construits, sous la houlette du groupe et réceptif Gaviota, qui gère le développement de ces îlots. Le Sol Cayo Santa Maria a été le premier à ouvrir ses portes, en 2001.

«Aujourd’hui, nous avons 9300 chambres réparties dans 14 propriétés, toutes situées le long de plages immaculées», explique Frank Pais Oltuski Rodriguez, Vice-président Marketing chez Gaviota.

L’année prochaine, le groupe gèrera 1500 chambres supplémentaires avec les ouvertures du Dhawa Cayo Santa Maria, du Sercotel Experience Cayo Santa Maria et de l’Angsana Cayo Santa Maria.

Le développement de la zone devrait être terminé pour 2020, avec un total de 13000 chambres.

Les plages, bien sûr

Quel est gros point fort de la destination, selon Frank Pais Oltuski Rodriguez? Les plages, répond-il, sans l’ombre d’un doute.

«Pour de nombreuses personnes, la plage de Cayo Ensenachos est la plus belle de Cuba, avec celle de Playa Pilar, sur Cayo Guillermo, et les plages de Cayo Largo.»

IMG_2903.jpg

La mangrove, omniprésente sur ces cayos, a été préservée, si bien que de nombreux hôtels ne sont pas construits à même la plage, mais un petit peu en retrait, pour laisser toute la place à cet écosystème si particulier. Les plages sont donc magnifiques, car laissées au naturel.

Bien évidemment, des excursions nautiques, comme une virée en catamaran, sont extrêmement populaires puisqu’elles permettent aux touristes de poser le pied sur de superbes plages de sable fin et de s’adonner à la plongée en apnée.

Gaviota est le propriétaire de neuf catamarans, mais également de bateaux à moteur à plus faible capacité, qu’il est possible de privatiser.

Tous ces bateaux sont ancrés à la marina Gaviota, située sur Cayo Las Bruyas, non loin d’un petit aéroport domestique, qui permet de se rendre à la Havane pour la journée.

Expédition en catamaran pour ses touristes.jpg Expédition en catamaran pour ces touristes

Région historique

L’autre gros point fort de la destination est sa proximité avec des villes coloniales comme Remedios, huitième plus vieille ville de Cuba, et de Santa Clara, capitale de la province de Villa Clara.

A un peu moins d’une heure des hôtels, la petite ville de Remedios offre une excursion charmante au cœur d’une ville coloniale du XVIe siècle. Autour de la place centrale (Plaza Major) ont été érigés de beaux bâtiments coloniaux aux façades de toutes les couleurs, ainsi que la vieille église de Saint-Jean-Baptiste. Les habitants de la ville se promènent en calèches et en vélos. Chaque année se tient à la fin décembre un festival de Noël, appelé Las Parrandas de Remedios, l’un des évènements les plus festifs et les plus courus à Cuba.

Huitième plus vieille ville de l'île Remedios charme les visiteurs grâce à ses belles maisons coloniales.jpg Huitième plus vieille ville de l'île, Remedios charme les visiteurs grâce à ses belles maisons coloniales

A 45 kilomètres de Remedios se situe Santa Clara, cinquième plus grande ville de l’île. Cette ville de 250000 habitants connait une certaine notoriété grâce à son rôle déterminant lors de la révolution cubaine. Le 28 décembre 1958, Che Guevara et ses hommes prirent la ville aux mains de Fulgencio Batista, qui quitta Cuba quelques jours après, laissant la victoire à Fidel Castro.

C’est d’ailleurs à Santa Clara que reposent les restes du «Comandante» Che Guevara. En plein cœur de la ville, son mausolée, inauguré en 1988, comprend une statue monumentale du révolutionnaire, un musée consacré à sa vie ainsi que ses restes et ceux de 16 de ses compagnons d’infortune, tués lors d’une guérilla en Bolivie en 1967.

Une statue monumentale du Che trône au centre du Mausolée (2).jpg Une statue monumentale du Che trône au centre du Mausolée

Avec la visite de Remedios et de Santa Clara, les vacanciers comprendront mieux l’histoire cubaine, de la colonisation par les espagnols à la révolution menée par Fidel Castro et Che Guevara.

À noter que le groupe Gaviota compte développer une nouvelle zone touristique à Cuba, à deux heures de route de l’aéroport d’Holguin, sur la Peninsula del Ramon, dans les années à venir.

Indicateur