Passeports vaccinaux : les pays du G7 collaborent, indique la ministre Hajdu

  • Autre
  •   31-03-2021  12:51
  •   Pax Global Media

Passeports vaccinaux : les pays du G7 collaborent, indique la ministre Hajdu
Lla ministre de la Santé du Canada, Patty Hajdu.
Pax Global Media

« Les partenaires du G7 ont convenu qu’il doit y avoir une certaine cohérence et une certaine collaboration entre les pays, de façon à avoir un système qui soit reconnaissable, peu importe où une personne voyagerait », a déclaré la ministre de la Santé du Canada, Patty Hajdu.

LIRE PLUS – L’Europe propose un «certificat vert numérique» pour faciliter les voyages  

Le 29 mars, le site iPolitics a signalé que la ministre Hajdu a participé à une rencontre avec ses homologues du G7 et qu’à la suite de cette rencontre, elle a exprimé son appui à un plan visant à élaborer un certificat de voyage pour les vaccins qui est conforme à celui d’autres pays.

Le G7, rappelons-le, réunit le Canada, les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et l’Italie et le Japon.

Les É.-U. et l’UE vont de l’avant

Le président des États-Unis, Joe Biden, est également en train de mettre au point un système qui normaliserait la preuve de vaccination, a pour sa part rapporté le Washington Post dimanche.

De plus, la Commission européenne a également annoncé sa propre approche, appelée « certificat vert numérique », dont le lancement est prévu d’ici cet été.


Source : commission européenne (@Abobe Stock)


Ce certificat fournirait la preuve qu’une personne a été vaccinée contre la COVID-19, qu’elle s’est rétablie de la maladie, ou qu’elle a obtenu un résultat négatif au test. L’initiative a déjà reçu l’appui de 60 organismes touristiques et de voyage.

Le « laissez-passer vert » est inspiré d’une initiative utilisée par Israël, qui utilise une application permettant aux gens de montrer une preuve de vaccination ou qu’ils sont présumément immunisés après avoir contracté la COVID-19.

« Nous avons des conversations avec les Américains, mais aussi par l’entremise du G7 et de nombreux autres forums internationaux, pour explorer cette idée d’une certaine forme… d’attestation de vaccination aux frontières internationales », a déclaré Patty Hajdu.

Auparavant, la ministre de la Santé du Canada avait exprimé des réticences au sujet des passeports vaccinaux. Elle a notamment évoqué le manque de données probantes permettant de déterminer si les personnes qui ont été vaccinées contre la COVID-19 peuvent encore, ou non, propager le virus.

Les pays du G7 n’auraient pas fixé de date limite pour les passeports vaccinaux, mais se seraient « engagés » à poursuivre leur réflexion sur cette idée, a déclaré la ministre Hajdu.

« Nous sommes en train de discuter de ce à quoi pourraient ressembler les voyages à l’étranger, et du genre de critères qu’il faudrait appliquer à tout processus de certification de la vaccination, et de comment devraient être traités les problèmes d’équité qui découleront forcément de l’accès inéquitable à la vaccination à l’échelle mondiale », a-t-elle déclaré.

Le premier ministre Justin Trudeau s’est déjà inquiété de la discrimination qui risque de provoquer une telle certification vaccinale.

« Nous devons penser aux personnes qui, pour des raisons médicales ou autres, ne peuvent ou ne veulent pas être vaccinées », a déclaré le premier ministre.

 


Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !


Indicateur