Dimanche,  8 décembre 2019  1:32

Où est passé le ministère du Tourisme du Canada ?


Où est passé le ministère du Tourisme du Canada ?
Mélanie Joly
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Cette semaine, le gouvernement Trudeau a présenté son nouveau cabinet. Alors que, dans le cabinet précédent, Mélanie Joly occupait les fonctions de ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, on lui a confié, cette fois, les fonctions de ministre du Développement économique et des Langues officielles. Qui est ministre du Tourisme, alors ?

Réponse : c’est toujours Mélanie Joly ! En effet, le Tourisme est implicitement intégré dans le Développement économique qui lui est maintenant confié en tant que ministre.

Applaudissements

Le milieu touristique semble accueillir favorablement le maintien de la ministre Joly aux commandes du secteur.

Ainsi, l’Association de l’industrie touristique du Canada (AITC) s’est réjouie de cette nomination qui permet de maintenir « la relation solide établie entre l’organisation et la ministre au cours du précédent mandat ».

« Nous anticipons avec plaisir l’occasion de consolider les fondements établis avec la ministre Joly en matière de tourisme. […] La ministre a toujours su défendre les intérêts de notre secteur, et nous avons toutes les raisons de croire qu’il en sera à nouveau ainsi », déclare Charlotte Bell, PDG de l’AITC.

Tourisme Montréal fait aussi partie de ceux qui applaudissent le retour de la ministre Joly.

« Je suis très heureux de constater que la ministre Joly conserve la responsabilité du tourisme. Son équipe peut continuer à compter sur notre entière collaboration dans le cadre de la stratégie fédérale en tourisme », a affirmé Yves Lalumière, PDG de Tourisme Montréal.

Parmi les enjeux : la pénurie de main-d’œuvre

La pénurie de main-d’œuvre qui frappe les entreprises touristiques fait certainement partie des enjeux auxquels devra s’attaquer la ministre.

« Quelque 63 % des entreprises touristiques signalent que les pénuries de main-d’œuvre sont un enjeu bien réel, qui se traduit dans la réalité par la difficulté à recruter des employés qualifiés, des problèmes de recrutement au niveau local et l’incapacité à retenir des employés fiables », rappelait RH Tourisme Canada, il y a quelques jours.

Le CNLA heureux du maintien de Marc Garneau aux Transports

Marc GarneauPour sa part, le Conseil national des lignes aériennes du Canada (CNLA) se réjouit du retour de Marc Garneau au poste de ministre des Transports.

« Nous nous réjouissons à l’idée de poursuivre la relation que nous avons établie avec le ministre Garneau et Transports Canada en vue de continuer à promouvoir un système de transport aérien de calibre mondial qui offre aux petites et grandes collectivités de l’ensemble du Canada un service aérien sécuritaire, abordable et écologiquement durable », a déclaré Mike McNaney, président-directeur général du CNLA.

Indicateur