Mercredi,  25 novembre 2020  22:27

Ottawa impose de nouvelles exigences aux voyageurs arrivant au Canada


Ottawa impose de nouvelles exigences aux voyageurs arrivant au Canada

Le 2 novembre, le gouvernement du Canada a annoncé de nouvelles exigences pour les voyageurs arrivant au Canada.

LIRE PLUS – Ottawa prolonge les restrictions de voyage et l’exigence de quarantaine jusqu’au 30 novembre

Ces nouvelles exigences s’ajoutent à l’obligation de fournir des renseignements précis avant et après leur entrée au Canada – notamment un plan de quarantaine et des renseignements sur les personnes-ressources et les déplacements.

Plusieurs des nouvelles exigences sont reliées à l’outil ArriveCAN que le gouvernement du Canada a lancé en avril pour aider les voyageurs à se conformer aux mesures frontalières.

Auparavant recommandé, cet outil devient quasi obligatoire (sauf exception). ArriveCAN est disponible sous forme d’application mobile ou en ouvrant une session en ligne.

Soumettre les renseignements COVID via ArriveCAN avant le vol

Ainsi, à compter du 21 novembre, les voyageurs aériens, dont la destination est le Canada, devront obligatoirement soumettre leurs renseignements électroniquement au moyen d’ArriveCAN avant de monter à bord de leur vol.

Cela comprend les renseignements sur les déplacements et les personnes-ressources, le plan de quarantaine (à moins d’être exempté) et l’autoévaluation des symptômes de la COVID-19.

Les voyageurs souhaitant entrer au Canada devront être en mesure de fournir leur reçu ArriveCAN à un agent des services frontaliers, qui vérifiera que les renseignements des voyageurs ont préalablement été numérisés.

Les voyageurs qui ne fournissent pas les renseignements requis électroniquement avant de monter à bord de leur avion pourraient faire l’objet de mesures d’application de la loi, pouvant aller d’avertissements verbaux à une amende de 1 000 $.

L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) mentionne qu’à compter du 4 novembre, les voyageurs aériens peuvent s’attendre à ce que leur transporteur aérien leur rappelle la nécessité de soumettre les renseignements liés à la COVID par voie numérique au moyen d’ArriveCAN avant de monter à bord de leur vol à destination du Canada.

Quant aux voyageurs qui entrent au Canada par voie terrestre ou maritime, ils sont « fortement encouragés » à continuer d’utiliser ArriveCAN.

L’application ArriveCAN peut être téléchargée sur Google Play pour Android ou dans l’App Store pour iOS. Les voyageurs peuvent également soumettre leurs renseignements en ouvrant une session en ligne.

Mises à jour quotidiennes obligatoires pendant la quarantaine

Par ailleurs, à compter du 21 novembre, tous les voyageurs qui entrent au Canada (que ce soit par voie aérienne, terrestre ou maritime) devront également fournir des renseignements par l’entremise d’ArriveCAN (ou du numéro sans frais 1-833-641-0343) pendant leur période de quarantaine ou d’isolement.

« Dans les 48 heures suivant leur arrivée au Canada, les voyageurs doivent confirmer qu’ils sont arrivés à leur lieu de quarantaine ou d’isolement et les personnes en quarantaine doivent remplir une autoévaluation quotidienne des symptômes de la COVID-19 pendant leur période de quarantaine », explique l’ASPC.

Les voyageurs qui n’utilisent pas ArriveCAN pour soumettre leurs renseignements avant d’entrer au Canada devront composer le numéro sans frais 1-833-641-0343 tous les jours pendant leur période de quarantaine ou d’isolement afin de fournir des renseignements après avoir franchi la frontière. (Ils ne pourront pas utiliser ArriveCAN après avoir soumis leurs renseignements par téléphone.)

« Les voyageurs qui ne soumettent pas les renseignements obligatoires après avoir traversé la frontière seront considérés comme une priorité élevée aux fins de suivi par les organismes d’application de la loi », prévient-on.

Une étape importante pour arrêter la propagation de la COVID-19

L’ASPC fait valoir que ces nouvelles exigences constituent une étape importante pour arrêter la propagation de la COVID-19.

« Les renseignements sur les voyageurs peuvent être partagés rapidement et en toute sécurité avec les provinces et les territoires pour communiquer avec les voyageurs en vue d’un suivi de santé publique, et avec les organismes d’application de la loi pour vérifier la conformité au décret sur l’isolement obligatoire », explique-t-on.

On ajoute que le fait de soumettre les renseignements numériques dans tous les modes de transport aidera également les voyageurs à réduire leur temps de traitement à la frontière et à limiter les contacts physiques entre les voyageurs et les agents des services frontaliers et les agents de l’ASPC.

« Cela protège la santé et la sécurité des voyageurs et des agents », mentionne-t-on.

Exceptions

Tous les voyageurs à destination du Canada sont soumis à ces exigences sauf ceux qui sont exemptés en vertu des conditions énoncées dans le Décret sur l’isolement obligatoire.

Les passagers en transit dont la destination n’est pas le Canada n’ont pas non plus à soumettre leurs renseignements par l’entremise d’ArriveCAN.

Par ailleurs, des exceptions seront accordées aux personnes qui ne peuvent pas soumettre des documents électroniquement « en raison d’incapacité physique ou d’infrastructure inadéquate ».

Les voyageurs qui pourraient avoir de la difficulté à soumettre leurs renseignements par l’entremise d’ArriveCAN peuvent accéder à des renseignements supplémentaires à Canada.ca/ArriveCAN ou en envoyant un courriel à phac.arrivecan.aspc@canada.ca.

Bon à savoir

Des voies réservées pour un traitement plus rapide pour les utilisateurs d’ArriveCAN sont disponibles dans certains grands aéroports internationaux, notamment YYV, YYC, YYZ et YUL.

L’application ArriveCAN n’utilise aucune autre technologie ou donnée, comme le GPS, pour surveiller ou suivre les déplacements des voyageurs. En principe, la vie privée des utilisateurs est donc protégée.

Indicateur