Ottawa éliminerait les tests PCR avant l’arrivée et exigerait plutôt des tests antigéniques

  • Autre
  •   13-02-2022  19:06
  •   Michael Pihach et Serge Abel-Normandin

Ottawa éliminerait les tests PCR avant l’arrivée et exigerait plutôt des tests antigéniques
[Pax Global Media]
Michael Pihach et Serge Abel-Normandin

Le gouvernement du Canada supprimerait bientôt ses exigences relatives aux tests PCR pour les Canadiens entièrement vaccinés qui voyagent à l'étranger, selon une source gouvernementale de haut niveau qui a parlé à CTV News.

LIRE PLUS – Ottawa annoncera des changements aux mesures frontalières la semaine prochaine! 

Selon la source de CTV News, les tests aux frontières seraient maintenus, mais les Canadiens pourraient présenter plutôt le résultat négatif d’un test antigénique plutôt que PCR, à l’instar de ce que font les États-Unis. Toujours selon cette source non officielle, le gouvernement fédéral apporterait ces modifications d'ici la fin du mois.

Cela dit, aucune annonce officielle n'a encore été faite par le gouvernement canadien. Lors d'une conférence de presse vendredi (11 février), le ministre de la Santé, Jean-Yves Duclos, a simplement indiqué que des changements aux mesures frontalières canadiennes seraient annoncés « la semaine prochaine » – sans fournir de détails sur les changements envisagés.

Le premier ministre Justin Trudeau, qui s'est également entretenu avec les journalistes le 11 février, a quant à lui indiqué que les mesures exigeant que les personnes soient entièrement vaccinées pour monter à bord d'un avion ou d'un train (ou travailler dans la fonction publique fédérale) ne font pas partie des changements envisagés.

« Je pense qu'il est extrêmement important de souligner que toutes les décisions que nous prendrons seront fondées sur la science et qu'elles viseront à permettre aux Canadiens de retrouver une vie normale », a-t-il précisé.

« Ce n’est pas un système parfait »

Dans son allocution, le ministre Duclos avait mentionné que le pire de la vague d’Omicron au Canada est « maintenant derrière nous ». Lors de même point de presse, la Dr Theresa Tam a également affirmé que le Canada a « franchi le pic » d'Omicron. L’administratrice en chef de l'Agence de la santé publique du Canada a aussi convenu que, si les tests à la frontière sont censés réduire la propagation communautaire, « ce n’est pas un système parfait ».

« En raison de la nature d'Omicron, et de son caractère infectieux, il est très difficile d'empêcher chaque cas d'importation », a-t-elle déclaré.

Actuellement, toute personne entrant au Canada est tenue de présenter le résultat négatif à un test moléculaire (PCR) effectué dans les 72 heures précédant le départ prévu d'un vol ou l'arrivée à un point de passage terrestre. Les tests PCR peuvent prendre de 24 à 48 heures (ou plus) pour être traités et peuvent coûter entre 100 et 200 $ (ou plus), selon la destination.

Le test d'antigène, en revanche, est moins cher (environ 20 à 40 $), voire gratuit dans certains cas (certains centres de villégiature tout compris dans les destinations soleil l’offrent gratuitement). Il est aussi plus rapide à réaliser (15 à 30 minutes environ).

On ignore encore ce qu'il adviendra du programme canadien de tests et de quarantaine à l'arrivée, qu'Ottawa a intensifié fin novembre en réponse à l'arrivée d'Omicron.

La Table ronde réagit

L’intention d’Ottawa d’apporter des changements aux mesures frontalières survient alors que depuis plusieurs mois, le gouvernement subit des pressions de la part de l'industrie du voyage et d'autres groupes pour éliminer « les obstacles non scientifiques aux voyages internationaux ».

L’une des plus récentes interventions était celle faite conjointement le 10 février par des médecins de concert avec la Table ronde canadienne du voyage et du tourisme. De fait, la Table ronde a réagi à l’annonce du gouvernement fédéral selon laquelle il s’apprête à reconsidérer les mesures visant les frontières et les voyages, disant attendre cette annonce avec impatience.

« Il n'y a aucune raison scientifique qui justifie que les voyages soient considérés comme la seule activité pour laquelle il est nécessaire de subir un test et de s'isoler », réitère la Table ronde dans une déclaration.

L’organisation ajoute :

« Par conséquent, nous espérons que le gouvernement canadien établira un plan assorti d'un échéancier clair pour la levée des restrictions, comprenant le retrait des exigences inutiles en matière de tests de dépistage à effectuer avant le départ et à l'arrivée et d'isolement pour les voyageurs entièrement vaccinés ainsi que des avertissements généraux aux voyageurs, comme l'ont fait d'autres gouvernements dans le monde. »

Près de 12 500 personnes ont signé la pétition de l’ACITA

Rappelons par ailleurs que le 8 février, l’ACITA (Association canadienne des conseillers en voyages indépendants) a déposé une pétition électronique à la Chambre des communes pour demander au gouvernement du Canada de supprimer l'obligation pour les voyageurs canadiens d’obtenir un résultat négatif au test PCR pour rentrer au Canada.

Au moment de mettre en ligne, cette pétition avait déjà recueilli près de 12 500 signatures. L’ACITA invite les membres de l’industrie du voyage – et leurs clients – à signer la pétition #e-3835 qui demeure ouverte aux signatures jusqu'au 10 mars.



LIRE PLUS – Sondage Léger : le tiers des Canadiens souhaitent la levée immédiate de toutes les restrictions 

LIRE PLUS – Élimination des obstacles aux vols internationaux: la pression s’accentue sur Ottawa 

LIRE PLUS – Des médecins demandent l'élimination des pratiques de dépistage désuètes à la frontière canadienne 

LIRE PLUS – L’ACITA dépose une pétition demandant le retrait du test PCR avant de rentrer au Canada 

LIRE PLUS – Les tests PCR destinés aux aéroports doivent être remis aux collectivités, disent AC, WestJet et YYZ 

LIRE PLUS – L’ACTA demande à son tour que les tests d’arrivée soient plutôt remis aux communautés 

LIRE PLUS – L’OMS recommande (toujours) la levée des interdictions générales de voyager 

LIRE PLUS – L’OMT joint sa voix à celle de l’OMS: «Les restrictions générales sur les voyages sont inefficaces» 





Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !


Indicateur