Ottawa annoncera des changements aux mesures frontalières la semaine prochaine!


Ottawa annoncera des changements aux mesures frontalières la semaine prochaine!
Le ministre de la Santé, Jean-Yves Duclos. [Capture d'écran, 11 février 2022]

« Le pire d’Omicron étant maintenant derrière nous, notre gouvernement évalue activement les mesures en place à nos frontières et nous devrions être en mesure de communiquer des changements à ce sujet dès la semaine prochaine », vient d’annoncer le ministre de la Santé, Jean-Yves Duclos.

LIRE PLUS – Élimination des obstacles aux vols internationaux: la pression s’accentue sur Ottawa 

Juste avant le point de presse, le ministre avait d’ailleurs gazouillé cette même intention sur Twitter.

La prudence et la science...

Au cours de son allocution, le ministre a affirmé que l’action gouvernementale contre la COVID-19 depuis deux ans a toujours été basée sur la prudence et sur la science.

« Comme vous le savez, la science évolue constamment et, comme nous l’avons fait depuis le début de cette pandémie, nous allons continuer à baser nos décisions et nos mesures sur les meilleures informations scientifiques disponibles », a-t-il assuré.

Du même souffle, le ministre Duclos a dit être conscient que « tous que les gens ont hâte d’en finir avec la pandémie », partageant lui-même cette impatience.

Tandis que certaines mesures sanitaires sont là pour longtemps, « d’autres seront levées dès que la situation épidémiologique, la science et la prudence nous le permettront », a-t-il insisté.

C’est à ce moment de son allocution qu’il a annoncé que les mesures en place aux frontières font actuellement l’objet d’une réévaluation « avec l’appui et la collaboration de l’équipe de la santé publique de la Dre Tam ». 

On connaitra plus de détails à ce sujet la semaine prochaine.

Intervenant au cours du même point de presse, la Dre Theresa Tam a pour sa part confirmé que « le Canada a passé le cap de la vague Omicron ».



Il y aura d’autres variants et d’autres vagues

Mais tandis que la menace Omicron s’atténue, il faut être conscient qu’il y aura d’autres variants et d’autres vagues, a souligné le ministre Duclos.

« Nous aimerions tous savoir avec certitude ce que nous réservent les prochaines semaines et les prochains mois, mais après deux ans de pandémie, nous savons que ce virus n’a pas fini de nous surprendre. Nous savons que la question n’est pas de savoir "si" il y aura d’autres variants ou d’autres vagues, mais "quand" », a indiqué le ministre.

Jean-Yves Duclos convient cependant qu’il faut apprendre à vivre avec le virus.

« Au cours des derniers jours, nous avons entendu plusieurs fois la phrase "nous avons hâte de vivre avec le virus". Nous sommes tous d’accord pour dire que nous devons apprendre à vivre avec le virus. Mais concrètement, qu’est-ce que ça veut dire ? » a-t-il demandé.

La clé demeure la vaccination

En réponse à sa propre question, le ministre a suggéré que pour vivre avec le virus, il faut que les gens cessent d’en mourir en si grand nombre et que le système de santé puisse coexister avec le virus. Et cela implique, selon lui, qu’il faut tirer profit des outils existants – principalement la vaccination.

À cet égard, Jean-Yves Duclos a indiqué que 50 % des Canadiens admissibles ont maintenant reçu leur dose de rappel et que 55 % des enfants de 5 à 11 ans ont reçu une première dose.

« C’est bon, il faut continuer », a-t-il lancé.





Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !




Indicateur