Ottawa annonce des assouplissements aux mesures frontalières


Ottawa annonce des assouplissements aux mesures frontalières
Jean-Yves Duclos, Omar Alghabra et Marco Mendicino. [Captures d'écran]

« J’annonce aujourd’hui que nous assouplissons les mesures en vigueur à la frontière », a déclaré d’entrée de jeu le ministre de la Santé, Jean-Yves Duclos, lors d’un point de presse auquel participaient également quatre autres ministres fédéraux.

Le premier changement annoncé est qu’à compter du 28 février, le programme de dépistage redeviendra aléatoire à l’arrivée au Canada pour tous les voyageurs vaccinés – et que les voyageurs vaccinés sélectionnés n’auront pas à s’isoler en attendant le résultat.  

Pour leur part, les voyageurs non vaccinés continueront de devoir se soumettre à un test de dépistage à leur arrivée, à un autre 8 jours après l’arrivée, et ils devront également rester en quarantaine durant 14 jours.

Levée des restrictions pour les enfants de moins de 12 ans

Le ministre Duclos a aussi annoncé la levée des restrictions pour les enfants de moins de 12 ans qui ne sont pas encore entièrement vaccinés qui reviennent au pays avec des adultes entièrement vaccinés.

« Cela signifie qu’ils n’auront plus à attendre et à s’isoler avant d’aller à l’école, à la garderie ou au camp de jour. Ils n’auront plus non plus à se soumettre à un test de dépistage ni à respecter d’autres exigences précises en matière frontalière », a expliqué le ministre.

Le test antigénique rapide accepté

Par ailleurs, les voyageurs auront maintenant l’option d’utiliser un test antigénique rapide ou un test moléculaire (PCR) de dépistage de la COVID-19 en vue de satisfaire aux exigences préalables à l’entrée au pays.

Pour que le test antigénique rapide soit considéré comme valide, il devra être autorisé par le pays dans lequel il aura été effectué et avoir été effectué par un laboratoire ou une entité de soin de santé ou un service de télésanté.

Les voyageurs qui choisissent de présenter un test antigénique rapide devront aussi effectuer ce test 24 heures avant leur date prévue de vol ou avant leur arrivée à la frontière terrestre. Pour ce qui est des voyageurs choisissant un test PCR, les règles demeurent les mêmes : le test doit avoir été effectué dans les 72 heures précédant l’arrivée.

Pour prouver une infection antérieure à la COVID-19, le gouvernement canadien continuera de n’accepter que les résultats des tests moléculaires effectués au moins dix jours civils, mais pas plus que 180 jours civils avant l’entrée au pays.

Du niveau 3 au niveau 2

Le gouvernement du Canada ajustera les conseils de santé aux voyageurs du niveau 3 au niveau 2. Cela signifie que le gouvernement ne recommandera plus aux Canadiens d’éviter les voyages à des fins non essentielles.

Continuer à faire preuve de prudence

Le ministre a toutefois invité les Canadiens qui choisiront de voyager à faire preuve de prudence.

« Il existe toujours un risque très réel de tomber malade et d’être contraint de prolonger son voyage si on obtient un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 lorsqu’on se trouve à l’étranger », a-t-il indiqué.

Les voyageurs doivent également comprendre qu’il existe un risque permanent que les mesures frontalières du Canada ou d’autres pays changent pendant qu’ils sont à l’étranger, a ajouté le ministre.

D’autres changements encore possibles si…

Le ministre a mentionné que les changements du jour sont transitoires, et non pas permanents, et qu’ils seront réévalués au fils des jours et des mois.

« Si la situation épidémiologique le permet, si les niveaux d’hospitalisation continuent à descendre, et si les Canadiens continuent de recevoir leur dose de rappel en grand nombre, d’autres allégements pourront être envisagés, par exemple l’exemption de test pour les voyages de moins de 72 heures », a-t-il évoqué.

Le ministre Duclos avait d’entrée de jeu indiqué que les changements annoncés aujourd’hui étaient possibles parce que le pic du variant Omicron a été franchi et parce que les Canadiens, dans leur ensemble, ont bien suivi les mesures de santé publique et pris les précautions en vue de se protéger et de protéger leurs familles et leurs communautés.

Lévée de l’avis NOTAM de Transports Canada

Les annonces du ministre de la Santé ont été faites dans le cadre d’une conférence de presse à laquelle participaient également Omar Alghabra (Transports), Marco Mendicino (Sécurité publique), Randy Boissonnault (Tourisme et ministre associé des Finances), et Dominic LeBlanc (Affaires intergouvernementales, Infrastructure et Collectivités).

Le ministre des Transports a ainsi annoncé que le nombre d’aéroports canadiens autorisés à recevoir les vols internationaux – actuellement 18 – ne sera plus limité à compter du 28 février. Cela signifie que les vols internationaux transportant des passagers auront l’autorisation d’atterrir dans tous les autres aéroports canadiens qui sont désignés par l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) pour recevoir des vols de passagers internationaux.

À propos des croisières…

Concernant les croisières, Omar Alghabra a aussi annoncé que de bonnes nouvelles seront bientôt communiquées concernant « ce qui se passera pour les voyageurs qui arrivent à bord de navires de croisières dans les ports canadiens ».

Le ministre Mendicino a quant à lui souligné que tous les voyageurs, même entièrement vaccinés, doivent continuer d’utiliser ArriveCan, pour fournir les renseignements obligatoires dans les 72 heures précédant l’arrivée au Canada.


LIRE PLUS – Modifications aux mesures frontalières: on saura à quoi s’en tenir cet après-midi! 

LIRE PLUS – Ottawa annoncera des changements aux mesures frontalières la semaine prochaine! 

LIRE PLUS – La Table ronde insiste: «éliminez les restrictions de voyage pour les vaccinés» 

LIRE PLUS – Des médecins demandent l'élimination des pratiques de dépistage désuètes à la frontière canadienne 

LIRE PLUS – Ottawa éliminerait les tests PCR avant l’arrivée et exigerait plutôt des tests antigéniques 

LIRE PLUS – Sondage Léger : le tiers des Canadiens souhaitent la levée immédiate de toutes les restrictions 

LIRE PLUS – Élimination des obstacles aux vols internationaux: la pression s’accentue sur Ottawa 

LIRE PLUS – L’ACITA dépose une pétition demandant le retrait du test PCR avant de rentrer au Canada 

LIRE PLUS – Les tests PCR destinés aux aéroports doivent être remis aux collectivités, disent AC, WestJet et YYZ 

LIRE PLUS – L’ACTA demande à son tour que les tests d’arrivée soient plutôt remis aux communautés 

LIRE PLUS – L’OMS recommande (toujours) la levée des interdictions générales de voyager 

LIRE PLUS – L’OMT joint sa voix à celle de l’OMS: «Les restrictions générales sur les voyages sont inefficaces» 

 




Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !




Indicateur