Martinique : nouveaux vols, nouveaux produits pour cet hiver


Martinique : nouveaux vols, nouveaux produits pour cet hiver

Devant un parterre composé d’une soixantaine d’agents de voyages, les représentants du Comité Martiniquais du Tourisme, accompagnés de partenaires réceptifs et des compagnies aériennes, ont présenté hier soir à l'Hôtel Windsor les nouveautés de la saison en Martinique. Et il y a de quoi se réjouir.

Muriel Wiltord, directrice du Comité Martiniquais du Tourisme pour l’Amérique du Nord, a introduit la soirée "Destination Martinique" avec de nombreuses bonnes nouvelles concernant son île.

« Le marché canadien a connu une croissance de 8.2% l’année dernière, un résultat directement imputable à votre travail de prescripteurs. Pour cela, je vous remercie chaudement », a-t-elle déclaré d’entrée de jeu aux conseillers présents.

_DSC5799.jpg Muriel Wiltord, directrice du Comité Martiniquais du Tourisme pour l’Amérique du Nord

La zone Amérique du Nord a d’ailleurs connu une impressionnante augmentation sur un an avec un taux de croissance de 130%. Ces résultats sont notamment dûs à l’arrivée des vols effectués par la compagnie à bas coûts Norwegian Air Shuttle au départ de New York, Boston et Baltimore vers Fort-de-France.

Rappelant que le Québec restait un des marchés essentiels pour la Martinique, elle a insisté sur le fait que la capacité aérienne évoluait aussi au départ de la Belle Province.

Cette année, la destination pourra compter en effet sur 4 vols par semaine avec 2 vols d’Air Canada rouge, le dimanche (à l’année) et le mardi (à partir du 3 novembre), et 2 vols d’Air Transat, le jeudi (accessible également en correspondance depuis Bagotville) et le dimanche, du 22 décembre au 9 avril.

« L’introduction de rouge sur la route Montréal-Fort-de-France va nous permettre d’offrir plus de sièges et des tarifs encore plus compétitifs tandis que le vol de correspondance depuis Bagotville de Transat apporte la Martinique au nord du Québec. C’est fantastique pour nous », explosait-elle.

Jessica Marie, qui prend désormais la responsabilité du bureau de Montréal du CMT, a ensuite passé en revue les nouveautés des hôteliers et des prestataires de services de l’Île aux Fleurs.

Le French Coco, petit hôtel situé dans la commune de la Trinité, aux portes de la réserve naturelle de la Presqu’ile de la Caravelle, mise sur l’expérience au plus près des traditions locales. Les carafes d’eau, les chaises et les œuvres aux murs sont ainsi faites en Martinique.

Surfant sur la vague du « glamping », contraction de glamour et camping, le Domaine des Bulles, au Vauclin, offre l’opportunité de dormir à la belle étoile dans une bulle translucide, placée dans une aire personnelle de 200 mètres carrés. Chaque unité, au nombre de quatre, a le droit à son propre deck et son bain à remous.

Du côté des excursions, l’offre explose également avec de nouvelles entités qui proposent des produits commissionnés aux agents et une formule idéale pour préparer son voyage à l’avance.

_DSC5885.jpg Jessica Marie, responsable du bureau de Montréal du CMT

La plate-forme Beyond the Beach donne par exemple accès à de nombreuses excursions authentiques pour une rencontre avec les locaux comme lors de repas chez l’habitant, d’une sortie à la rencontre des dauphins ou encore d’un circuit gourmand Fort-de-France / St-Pierre.

Du côté de Carribean Open Tours, on propose des itinéraires dans le nord de l’île en van sans toit, au départ du terminal des croisières. Le diner est inclus.

La compagnie Karambole Tours effectue, quant à elle, des circuits mettant en valeur l’offre gastronomique de la destination.

Plus que jamais, la Martinique semble être une destination de choix pour des vacances au soleil cet hiver.

Pour de plus amples informations : www.lamartinique.ca.

Indicateur