Louise Fecteau, très sereine alors qu’approche l’heure de la retraite


Louise Fecteau, très sereine alors qu’approche l’heure de la retraite

Entre les débuts de Louise Fecteau dans l’industrie en tant qu’agente de voyages et ses fonctions actuelles de directrice générale de TDC, pas moins de 38 années se sont écoulées – dont 28 dans le giron de Transat.

LIRE PLUS – Karine Gagnon deviendra DG de TDC alors que Louise Fecteau prendra sa retraite 


Si certains peinent à imaginer l’industrie sans cette figure estimée, la principale intéressée se montre pour sa part très sereine à quelques jours du moment où elle tirera sa révérence.


Tel que prévu

Précisons d’emblée que le départ à la retraite de Louise Fecteau survient au moment qu’elle a elle-même choisi, coïncidant tel que planifié avec le départ à la retraite de son conjoint.

La pandémie de COVID-19 n’a donc pas précipité le départ de Louise Fecteau. En fait, elle l’a peut-être plutôt retardé de quelques mois. Car bien sûr, il était hors de question que la directrice de TDC abandonne le navire au plus fort de la tempête !

« Je n’aurais pas voulu partir sans avoir terminé ce que j’avais commencé, sans que les choses soient en place », confirme-t-elle.

Louise Fecteau tournera ainsi la page avec le sentiment du devoir accompli – et avec la certitude de laisser TDC entre bonnes mains.



TDC entre bonnes mains

Louise Fecteau ne tarit pas d’éloges à l’égard de celle qui lui succédera : Karine Gagnon (actuellement directrice commerciale de Transat). « Pour avoir passé les deux derniers mois à préparer la transition avec Karine, je sais qu’elle a tout ce qu’il faut », lance-t-elle.

Louise Fecteau dépeint sa successeure comme une personne posée, dotée d’une grande écoute et d’un excellent sens des affaires. Elle vante une leader qui n’hésitera pas à effectuer des changements si nécessaire – mais pas sans avoir pris le pouls de ses collègues et des membres du réseau.

« Son expérience de conseillère en voyages et ses compétences acquises du côté t.-o. lui seront très bénéfiques. Je suis sûr qu’elle conduira TDC à un autre niveau ! »

Louise Fecteau est tout aussi élogieuse vis-à-vis de l’équipe qui épaulera la nouvelle DG de TDC.

« C’est une équipe extraordinaire ! J’apprécie la chance que j’ai eu de pouvoir compter sur cette équipe stable et hyper solide pour traverser la pandémie. Les équipes, c’est la base : on ne peut rien faire sans elles ! »

Louise Fecteau tire d’ailleurs une grande fierté d’avoir su bien s’entourer tout au long de sa carrière. « Je n’ai jamais eu peur de m’entourer de personnes fortes », souligne-t-elle. À ses yeux, si l’équipe de TDC est forte, c’est justement parce qu’elle est constituée de personnes fortes !



Ce qui lui manquera le plus

Sans surprise, quand on demande à Louise Fecteau ce qui lui manquera le plus lorsqu’elle sera à la retraite, c’est d’abord cette équipe qui lui vient à l’esprit, suivie des gens de l’industrie en général.

« Ce n’est pas une réponse originale, mais c’est la vérité ! Ce qui va le plus me manquer, j’en suis sûre, ce sont les gens : ma belle équipe, mes collègues de chez Transat, les membres du réseau, les fournisseurs… »

Et toutes ces relations, a priori professionnelles, qui ont pris une tournure plus personnelle au fil des années !


La plus belle industrie du monde

« Notre industrie est tissée serrée et je crois toujours que c’est la plus belle industrie du monde », affirme Louise Fecteau. 

Par-delà la retraite, elle entend donc demeurer ambassadrice de l’industrie et ambassadrice de Transat – « la plus belle compagnie de l’industrie ».

Louise Fecteau se dit pleine d’admiration pour la résilience dont l’industrie a toujours fait preuve au fil des nombreuses crises – et plus encore durant la crise de la COVID. Elle lève son chapeau à tous ceux qui sont passés au travers.

« On est rentrés là-dedans en pensant que ça allait durer deux ou trois semaines. Il aura fallu qu’on se débrouille pendant plus de deux ans ! On n’avait pas de guide pour nous montrer la voie à suivre. Il a fallu qu’on se relève les manches, qu’on soit créatifs, et qu’on l’écrive nous-mêmes, le guide ! On peut en être fiers ! »

Cela dit, Louise Fecteau convient que les agents ne sont peut-être pas au bout de leurs peines, la pandémie n’ayant peut-être pas encore dit son dernier mot. D’ailleurs, servir les clients est un incroyable défi actuellement, observe-t-elle…



Les agents de voyages sont là pour rester

Néanmoins, les agents de voyages sont là pour rester; Louise Fecteau est en persuadée.

« Ça fait 20 ans qu’on annonce la disparition des agents de voyages. Pourtant, ils sont toujours là. Ils sont même plus utiles et plus pertinents que jamais. Il ne s’agit pas juste de mon opinion : plusieurs études le confirment ! Et tout le monde a pu voir ce qui est arrivé aux voyageurs qui ont été laissés à eux-mêmes pendant la pandémie. »

Profondément convaincue de la valeur des agents de voyages, Louise Fecteau aimerait que tous les agents de voyages soient convaincus, eux aussi, de leur propre valeur…


« Madame frais de service »

Elle profite de l’occasion pour leur réitérer son message à propos de l’importance d’exiger des honoraires professionnels pour leurs services.

« Le savoir des agents de voyages est précieux. Après ce que nous venons de vivre, je ne peux pas concevoir qu’il se trouvera encore des gens pour accepter de "donner" leurs services ! »

Voilà un sujet que Louise Fecteau a souvent abordé au fil des ans. En fait, elle a tellement martelé le message depuis 1995 (année des premières grandes coupes de commission) que certains l’ont surnommée « Madame frais de service » !

Louise Fecteau ne s’en offusque pas du tout; elle s’en amuse même. 

« En fait, j’en suis très fière d’être parvenue à sensibiliser des agents de voyages. La seule chose que je regrette, c’est de ne pas avoir réussi à les convaincre tous ! »

Mais que Louise Fecteau se rassure : l’idée continuera sans doute à faire son chemin, tandis qu’elle profitera, pour sa part, de sa retraite bien méritée !



Du temps pour soi

Au fait, que compte-t-elle faire de sa retraite ?

« Je n’ai pas de plans très précis, répond Louise Fecteau. J’ai juste hâte d’avoir du temps pour moi. Depuis trois ans, j’en ai eu très peu ! À court terme, je ne prévois qu’un atterrissage tout en douceur. Je veux profiter du bel été, voir des gens que je n’ai pas vus depuis trop longtemps, et m’occuper de mon petit monde... »

Faisant confiance à la vie, Louise Fecteau dit n’avoir aucune crainte de s’ennuyer. D’autant plus que sa retraite sera, bien sûr, ponctuée de voyages. Et que désormais, elle ne se sentira plus obligée de glisser l’ordinateur dans sa valise avant le départ !





Quelques jalons du parcours professionnel de Louise Fecteau


  • 1989-1994 : Copropriétaire d’agences
  • 1994-2000 : Chef, agence, Consultour
  • 2000-2003 : Chef commercialisation, Consultour
  • 2003-2005 : Chef régional, agences corporatives, TDC
  • 2005-2007 : Chef régional, soutien aux affaires et développement, TDC
  • 2007-2012 : Directrice, exploitation et services aux membres, TDC
  • 2012-2014 : Vice-présidente, ventes et marketing, Vacances Tours Mont-Royal
  • 2014-2019 : Directrice commercialisation, Transat Tours Canada
  • 2019-2022 : Directrice générale, TDC.






Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur