Liste du patrimoine mondial : 35 nouveaux appelés, 29 élus !


Liste du patrimoine mondial : 35 nouveaux appelés, 29 élus !
Le site canadien de Writing on stone/Áísínai’pi (Alberta) fait partie des nouveaux élus.
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Au cours de la 43e session du Comité du patrimoine mondial qui a pris place du 30 juin au 10 juillet à Bakou (Azerbaïdjan), pas moins de 35 sites ont été passés au crible pour déterminer s’ils étaient dignes de s’ajouter à la prestigieuse liste de l’UNESCO. Finalement, ils ont tous été inscrits… sauf six !

Le site canadien de Writing on stone/Áísínai’pi (Alberta) dont le paysage est considéré comme sacré pour le peuple Blackfoot (Siksikáítsitapi) fait partie des nouveaux élus. C’est également le cas du site emblématique de Babylone (Irak) dont les Jardins suspendus, considérés comme l’une des Sept merveilles du monde antique, ont inspiré la culture artistique, populaire et religieuse mondiale.

Par contre, déception pour la Jamaïque : la cité engloutie de Port Royal fait partie des six candidatures qui n’ont pas été retenues.

Globalement, la liste du patrimoine mondial s’est enrichie d’un site Afrique, deux dans les États arabes, dix en Asie/Pacifique, quinze en Europe/Amérique du Nord et un dans la région Amérique latine/Caraïbes. Elle compte désormais 1121 sites répartis dans 167 pays.

C’est la ville de Fuzhou, en Chine, qui accueillera la 44e session du Comité du patrimoine mondial en 2020.

Les 4 nouveaux sites naturels inscrits au patrimoine mondial sont :

  • Sanctuaire d’oiseaux migrateurs le long du littoral de la mer Jaune et du golfe Bohai de Chine (Chine)

  • Forêts hyrcaniennes (République islamique d’Iran)
  • Parc national du Vatnajökull – la nature dynamique du feu et de la glace (Islande)
  • Terres et mers australes françaises (France)

Le nouveau site mixte (à la fois naturel et culturel) est Paraty et Ilha Grande – culture et biodiversité (Brésil).


Les 24 nouveaux sites culturels sont :

  • Système de gestion de l’eau d’Augsbourg (Allemagne)
  • Région minière Erzgebirge/Krušnohoří (Allemagne, Tchéquie)
  • Paysage culturel Budj Bim (Australie)
  • Centre historique de Sheki avec le palais du Khan (Azerbaïdjan)
  • Tombes de la culture Dilmun (Bahreïn)
  • Sites de métallurgie ancienne du fer du Burkina Faso (Burkina Faso)
  • Writing on stone/Áísínai’pi (Canada)
  • Ruines archéologiques de la cité de Liangzhu (Chine)
  • Paysage culturel de Risco Caído et montagnes sacrées de Grande Canarie (Espagne)
  • Les œuvres architecturales du XXe siècle de Frank Lloyd Wright (États-Unis)
  • Églises de l’école d’architecture de Pskov (Fédération de Russie)
  • Cité de Jaipur, Rajasthan (Inde)
  • Patrimoine de la mine de charbon d’Ombilin à Sawahlunto (Indonésie)
  • Babylone (Irak)
  • Les collines du Prosecco de Conegliano et Valdobbiadene (Italie)

  • Ensemble de kofun de Mozu-Furuichi : tertres funéraires de l’ancien Japon (Japon)
  • Bagan (Myanmar)
  • Région minière préhistorique de silex rayé de Krzemionki (Pologne)
  • Sanctuaire du Bon Jésus du Mont à Braga (Portugal)
  • Édifice royal de Mafra – palais, basilique, couvent, jardin du Cerco et parc de chasse (Tapada) (Portugal)
  • Paysage d’élevage et de dressage des chevaux d’attelage cérémoniels à Kladruby nad Labem (Tchéquie)
  • Seowon, académies néo-confucéennes coréennes (République de Corée)
  • Sites de jarres mégalithiques de Xieng Khouang – plaine des Jarres (République démocratique populaire lao)
  • Observatoire de Jodrell Bank (Royaume-Uni)
Indicateur