L'industrie du voyage réagit au discours du Trône et aux annonces d'Ottawa


L'industrie du voyage réagit au discours du Trône et aux annonces d'Ottawa

Hier (le 23 septembre), le discours du Trône, prononcé par la gouverneure générale du Canada, Julie Payette, au nom du gouvernement, a été riche en annonces.

Différentes mesures toucheront les entreprises du tourisme et du voyage. Entre autres, on entend prolonger jusqu’à l’été 2021 la subvention salariale d’urgence (SSUC)Le gouvernement de Justin Trudeau a également promis de mettre en place « d’autres mesures d’aide pour les industries les plus durement touchées, notamment l’industrie du voyage et du tourisme (...) » dès cet automne.

LIRE PLUS - Discours du Trône : le gouvernement prolonge la SSUC jusqu’à l’été et promet d'aider l'industrie du voyage

Cette dernière n'a pas manqué de réagir, par la voie de plusieurs de ses représentants, organisations ou personnalités reconnues dans le milieu. En voici quelques-unes.


Moscou Côté, président de l'Association des Agents de Voyages du Québec (AAVQ) :

« Nous sommes très heureux d'avoir entendu qu'il y aurait de l'aide pour le "tourisme et le VOYAGE". À ma connaissance, c'est la première fois en 50 ans que le mot "voyage" est utilisé - on entend souvent le mot tourisme, mais voyages c'est nouveau-. On croise les doigts pour que cela signifie un aide fédéral sectoriel aux agences. Peut-être même une aide aux transporteurs aériens qui leurs permettraient de rembourser les consommateurs, les voyagistes et par conséquent nos clients.

La SSUC prolongée jusqu'à l'été 2021 est aussi une bonne nouvelle ! Espérons que le taux de subvention sera plus que les 45% (20+25%) prévu pour décembre, mais au moins c'est un bon début.

Dommage qu'il n'y a pas eu de mention spécifique d'aide aux loyers commerciaux... Espérons qu'il y aura une inclusion de ceci dans les mentions générales "aide aux PME".

Nous avons très hâte de voir les détails de la bonification du CUEC (le $40k). »


Wendy Paradis, présidente de l'Association Canadienne des agences de voyages (ACTA) :

« L’extension du SCAR est une excellente nouvelle pour les entreprises touchées par la pandémie du COVID-19, en particulier les industries les plus durement touchées au Canada telles que les agences de voyages. Nous félicitons le gouvernement d'avoir collaboré avec l'ACTA et les autres acteurs du secteur, et de s'être engagé à étendre un programme si essentiel à tant de Canadiens.

Cependant, même si nous sommes encouragés par les remarques partagées dans le discours du Trône - et que nos voix ont été entendues - les efforts de défense de l’ACTA ne s'arrêtent pas là. En fait, nous venons d'entrer dans la prochaine étape de lobbying critique pour nous assurer que les agents de voyages participent à tous les types d'aide financière le plus longtemps possible. »


Joane Tétreault, présidente de l'Association des tours opérateurs du Québec (ATOQ) :

« Je crois qu’il nous faudra attendre les détails pour connaître le vrai impact pour les entreprises dans notre industrie. Nous savons d’ores et déjà que la fin de la PCU aura des conséquences importantes pour les petites entreprises et ses employés. Nombreuses sont les agences qui se sont prévalues de ce programme. 

Concernant la subvention salariale, il faut attendre les détails afin de voir si une amélioration du support financier est prévue compte tenu des mesures de coupures importantes qui ont été introduites lors de la dernière annonce.

De plus, je suis heureuse que les multiples représentations de l’ATOQ et de ses partenaires aient été entendues et que l’on reconnaisse un besoin spécifique à notre industrie malmenée. Reste à voir maintenant sous quelle forme cette aide spécifique nous sera livrée. »


Isabelle St-Amand, propriétaire de l'agence Espace Voyages :

« J’ai beaucoup apprécié que le premier ministre s’adresse à la nation, même s'il a empiété sur District31… J’ai entendu un Justin Trudeau empathique, calme et qui se voulait rassurant.

Le message que je retiens est que le gouvernement est là pour nous, comme un partenaire. Il fait sa part. À nous de faire la nôtre en termes de santé et sécurité.

Depuis l’enfance, j’entends que le Canada est un pays riche. Hier, j’en ai pris conscience ! »


Le Conseil national des lignes aériennes du Canada (regroupant Air Canada, Air Transat, Jazz Aviation LP et WestJet) :

« Notre industrie reconnaît la déclaration faite dans le discours du Trône d’aujourd’hui selon laquelle le gouvernement a l’intention d’introduire un soutien supplémentaire pour les secteurs les plus touchés, y compris les voyages et le tourisme. Le secteur de l’aviation a besoin que le gouvernement présente immédiatement un plan cohérent et concret pour soutenir l’industrie et permettre sa reprise. (...)

Le plan du gouvernement devrait répondre aux préoccupations immédiates de l’industrie, notamment en matière de liquidités, et à la promotion et au développement d’un protocole de test rapide pouvant être utilisé dans tout le secteur de l’aviation, à l’instar de ce qui est déjà en place dans d’autres pays. Nos membres, en collaboration avec nos partenaires aéroportuaires, ont lancé deux programmes d’essai pour aider à poursuivre le développement d’un régime de dépistage solide.

Plus de 312 000 lettres ont été envoyées aux députés au cours des dernières semaines, demandant au gouvernement d’aller de l’avant avec un redémarrage responsable des voyages et du tourisme. Nous devons agir.

LIRE PLUS - Un message transmis 310 000 fois à Ottawa : « SVP, relancez les voyages et le tourisme »

Nous sommes impatients de travailler avec le gouvernement et tous les partis politiques, sur un plan clair de soutien à l’aviation.  Mais nous devons travailler rapidement. »

Pour lire la déclaration au complet du CNLA, cliquez ici.


Charles Milliard, PDG de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)

« La FCCQ est satisfaite de constater que plusieurs des priorités qu'elle avait identifiées s'y retrouvent. Les attentes de la communauté d'affaires québécoises sont maintenant élevées pour concrétiser les orientations présentées dans le discours du Trône.

Nous avons insisté sur l'importance d'avoir un plan pour aider les entreprises à accroitre leur productivité. La transformation numérique sera au cœur de la croissance et de la prospérité future de notre économie.

Nous saluons la volonté du gouvernement d'annoncer prochainement, en collaboration avec les provinces, le plus grand investissement de l'histoire en formation de la main-d'œuvre. (...) Les employeurs devront être appuyés fortement dans leurs mesures de requalification de leurs travailleurs actuels et à venir. Nous devrons supporter plus spécifiquement l'embauche et la formation des travailleurs les plus touchés par la crise, soit les jeunes, les femmes et les minorités visibles.

La prolongation annoncée à la SSUC vient rassurer les employeurs de certains secteurs plus gravement touchés par la pandémie. Cela permettra notamment aux employeurs d'entrevoir une relance de leurs activités, malgré les impacts de la seconde vague de la COVID-19. L'annonce de mesures particulières à venir pour aider les secteurs plus durement touchés, comme le tourisme ou encore la culture est également une bonne nouvelle. »

Pour lire la déclaration au complet de la FCCQ, cliquez ici.


Association de l'industrie touristique du Canada (AIRC)

L’AITC a été ravie de constater qu’après des efforts de plaidoyer inlassables par notre équipe et nos partenaires de l’industrie, les entreprises les plus durement touchées, comme celles des voyages et du tourisme, comptent parmi les priorités de la stratégie future du gouvernement. En effet, les industries du voyage et du tourisme étaient parmi les seules mentionnées directement dans le discours comme étant des secteurs économiques qui continuent d’avoir besoin de soutien.

Les mesures d’aide comprennent la prolongation de la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) jusqu’à l’été 2021, l’investissement dans les mesures d’apport de liquidité comme la bonification du Compte d’urgence pour les entreprises (CUEC) et du Programme de crédit aux entreprises (PCE), ainsi que d’autres mesures de soutien pour les industries les plus durement touchées, dont les industries du voyage, du tourisme, de l’hébergement et les industries culturelles comme les arts de la scène. Au cours des prochains mois, ces mesures pourront apporter à beaucoup d’entre vous le répit dont vous avez tant besoin en attendant le retour à des conditions qui permettront à notre industrie de prospérer de nouveau.

L’AITC s’est également réjoui de l’annonce du gouvernement d’investir dans les technologies qui permettront un meilleur dépistage de la COVID-19, y compris des tests plus rapides et plus fiables et une stratégie de vaccination dès qu’un vaccin sera disponible. Ces mesures seront indispensables pour ramener les voyages vers le Canada aux niveaux d’avant la pandémie et favoriseront le retour à une certaine normalité des activités de voyage.

D’autres points saillants :

  • de l’aide pour les compagnies aériennes leur permettant d’offrir des trajets régionaux;
  • le plus important investissement dans la formation des travailleurs dans l’histoire du Canada;
  • la reconnaissance que l’immigration demeure un des moteurs de la croissance économique du Canada.

L’AITC tiendra ses membres informés de toute autre nouvelle qui émanera du gouvernement.




Indicateur