L’exigence de la quarantaine à l’hôtel commencera « dans les semaines à venir »


L’exigence de la quarantaine à l’hôtel commencera « dans les semaines à venir »
Source : WTTC

C’est à compter de ce dimanche, 31 janvier, que s’appliquera la suspension de tous les vols à destination et au départ du Mexique et des pays des Caraïbes.

Par contre, le 31 janvier n’est PAS la date à partir de laquelle les voyageurs devront subir, à leurs frais, un test de dépistage à leur arrivée au Canada.

Et le janvier n’est PAS non plus la date à partir de laquelle les voyageurs arrivant au Canada devront réserver, à leurs frais, trois nuits dans un hôtel approuvé par le gouvernement pour y attendre le résultat de leur test de dépistage.

Ces mesures s’appliqueront plutôt « dans les prochaines semaines, à compter du moment le plus tôt où il sera possible de l’exiger », indique le gouvernement du Canada.

LIRE PLUS – Exiger la quarantaine à l’hôtel détruirait le secteur du tourisme-voyage, dit le WTTC  

Nouvelles dépenses...

Le test moléculaire de dépistage de la COVID‑19 auquel les voyageurs devront se soumettre à leur arrivée au Canada s’ajoutera, rappelons-le, à l’exigence de fournir une preuve de résultat négatif à un test de dépistage avant leur départ pour le Canada – dans les deux cas, à leurs propres frais.

Les nouvelles dépenses auxquelles s’exposent « les personnes qui décident de voyager par avion pour des raisons non essentielles » comprennent non seulement l’hôtel où ils attendront le résultat de leur test de dépistage, mais aussi « tous les frais connexes pour la nourriture, le nettoyage et la sécurité ».

Des visites d’agents de contrôle à partir du 29 janvier

Après le séjour à l’hôtel, la quarantaine continuera de s’appliquer, et ce, même pour les gens qui obtiennent un résultat négatif au test de dépistage. Et sa surveillance sera renforcée.

« Pour s’assurer que les voyageurs connaissent et respectent les exigences en matière de quarantaine, l’ASPC collabore avec des entreprises de sécurité qui effectueront des vérifications de conformité auprès des voyageurs entrant au Canada », indique le gouvernement.

Des contrats ont ainsi été attribués à quatre entreprises de sécurité :

  • le Corps canadien des commissaires
  • G4S Solutions de Sécurité (Canada)
  • Corporation de Sécurité Garda Canada (GardaWorld)
  • Paladin Risk Solutions

Les employés de ces entreprises ont reçu une formation de l’Agence de la santé publique du Canada pour être autorisés à agir comme agents de contrôle. Ils effectueront des visites dans 35 villes au pays – en commençant par Montréal et Toronto dès aujourd’hui (le vendredi 29 janvier). Une mise en œuvre progressive à l’échelle nationale suivra dans les semaines à venir.

Ces nouveaux agents de contrôle visiteront les lieux de quarantaine des voyageurs pour établir un premier contact, confirmer l’identité des personnes et s’assurer qu’elles se trouvent au lieu de quarantaine qu’elles ont indiqué à leur arrivée au Canada afin de s’assurer que les voyageurs respectent leurs obligations.

L’agent de contrôle peut mener des activités visant à promouvoir la conformité ou donner des avertissements verbaux, au besoin. S’il y a lieu de prendre des mesures d’application plus strictes, le cas sera soumis à l’ASPC, qui le transmettra aux autorités policières à des fins de suivi.

Les contrevenants encourent des sanctions, dont une peine d’emprisonnement de six mois, ou une amende de 750 000 $, ou les deux.


LIRE PLUS – Nouvelles restrictions aux voyages : comment s’ajustent les transporteurs 

LIRE PLUS – Les vols vers les destinations soleil suspendus jusqu’au 30 avril et un début de quarantaine à l’hôtel 

LIRE PLUS – Nouvelles restrictions aux voyages : « d’excellentes nouvelles », selon Québec    

LIRE PLUS – Nouvelles restrictions aux voyages : « Notre industrie a été fermée », réagit l’ACTA 

Indicateur