«Levez les interdictions de voyager qui n'apportent aucune valeur ajoutée», insistent l’OMT et l’OMS

  • Autre
  •   24-02-2022  11:05
  •   Pax Global Media

«Levez les interdictions de voyager qui n'apportent aucune valeur ajoutée», insistent l’OMT et l’OMS
Les dirigeants de l’OMT et de l’OMS, Zurab Pololikashvili et le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus. [OMT]
Pax Global Media

Selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les mesures relatives aux voyages doivent reposer sur l'évaluation des risques.

D’une seule voix, les deux organisations des Nations Unies redemandent donc la levée des interdictions de voyager qui n'apportent aucune valeur ajoutée et continuent de contribuer au stress économique et social.

LIRE PLUS – L’OMT joint sa voix à celle de l’OMS: «Les restrictions générales sur les voyages sont inefficaces»  

La recherche commune d’un juste équilibre

À Genève, les dirigeants de l’OMT (Zurab Pololikashvili) et de l’OMS (le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus) ont ainsi convenu qu’il importe d'assouplir ou de lever les interdictions de voyage.

Selon eux, toutes les mesures qui s’appliquent aux voyageurs internationaux – dont les tests, l'isolement et les vaccinations – doivent être fondées sur « l'évaluation des risques » et sur des données factuelles, et motivées en fonction du contexte. En outre, la charge financière de ces mesures ne doit pas être imposée aux voyageurs.

Alors que, ces derniers jours, de nombreux pays ont commencé à assouplir leurs règles concernant les arrivées internationales, notamment en assouplissant les interdictions de voyager, l’OMT et l’OMS estiment que ces décisions reconnaissent l'inefficacité des restrictions générales visant à contrôler la propagation du virus.

« Alors que les pays assouplissent les restrictions de voyage, la santé doit rester la priorité absolue. En basant leurs décisions sur des preuves et une approche fondée sur le risque et adaptée à leur contexte spécifique, les pays peuvent trouver un juste équilibre entre la sécurité des personnes, la protection des moyens de subsistance, l'économie et le maintien des frontières ouvertes », déclare à ce propos Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Construire une architecture de confiance au niveau mondial

L’OMT et l’OMS ont aussi convenu de collaborer à « une architecture de confiance mondiale pour la reprise du secteur du voyage ». Les deux organismes des Nations Unies jugent primordial d’avoir des règles claires et cohérentes en matière de santé et de voyage.

L’OMT et l’OMS soulignent que, bien géré, le tourisme a le potentiel d'agir comme une force pour le développement et les opportunités, comme le montre la pertinence accrue du secteur dans le programme de développement plus large des Nations Unies.

« Dans le monde entier, des destinations font état du nombre accru de touristes grâce à l'assouplissement ou à la suppression des restrictions. Cette tendance offre la possibilité d’accélérer la reprise économique et de remettre sur les rails les progrès du développement social », concluent l’OMT et l’OMS.






Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur