Les voyageurs étrangers ne pourront pas entrer au Canada avant au moins le 31 juillet


Les voyageurs étrangers ne pourront pas entrer au Canada avant au moins le 31 juillet
Le premier ministre Justin Trudeau. (CBC News)
Michael Pihach

Michael Pihach est un acteur actif de l'industrie des médias au Canada depuis plus de 10 ans. Il a débuté sa carrière en tant que journaliste et éditeur pour diverses publications, telles que le Toronto Xtra! et les magazines IN, ainsi que le magazine 2B à Montréal.

L'ordonnance du gouvernement canadien visant à interdire les voyageurs qui ne sont pas des citoyens canadiens, des résidents permanents ou des Américains devait expirer mardi 30 juin.

Maintenant, comme le confirme un reportage de CBC News, Ottawa prolongerait cette interdiction jusqu'au 31 juillet au moins.

L'ordonnance, qui devait expirer plus tard ce soir, « a été prolongée jusqu'au 31 juillet pour des raisons de santé publique », a déclaré Rebecca Purdy, porte-parole de l'Agence des services frontaliers du Canada, dans un communiqué publié par CBC.

L'interdiction générale de voyager à travers le Canada ne sera pas modifiée pour permettre l'entrée des ressortissants étrangers de certains pays non plus.

Par exemple, les voyageurs en provenance de pays à faible taux d'infection au COVID-19, ou de pays qui autorisent les touristes canadiens à visiter, seront toujours interdits.

L'UE lève les restrictions imposées aux Canadiens

La nouvelle intervient le même jour que l'Union européenne a publié sa « liste sûre » officielle des pays dont les citoyens sont autorisés à visiter l'Europe lorsqu'elle lèvera ses restrictions frontalières, le 1er juillet.

Le Conseil de l'UE a adopté une recommandation, mardi 30 juin, sur la levée progressive des restrictions temporaires sur les voyages non essentiels dans l'Union européenne, accordant au Canada - aux côtés de 13 autres pays - l'accès.

LIRE PLUS - C’est fait : l'Union européenne lève les restrictions de voyage pour les Canadiens !

Les Canadiens sont cependant toujours liés par une ordonnance fédérale visant à éviter les voyages non essentiels à l'extérieur du Canada ainsi que tout voyage en croisière, jusqu'à nouvel ordre. Les Canadiens doivent également, selon la loi, s'isoler pendant 14 jours à leur retour au Canada.

La prolongation de l'interdiction de l'entrée étrangère au Canada n'est pas une surprise.

Trudeau se dit « très, très prudent »

La semaine dernière, le premier ministre Justin Trudeau s'est dit « très, très prudent » quant au moment et la façon dont le Canada commencera à rouvrir ses frontières internationales.

S'exprimant lors de sa conférence de presse quotidienne à Ottawa le lundi 22 juin dernier, Justin Trudeau a reconnu qu'il y a des opérateurs touristiques et des compagnies aériennes qui « aimeraient que nous puissions faire venir des touristes et permettre aux gens de venir au Canada ».

LIRE PLUS : Ottawa se montre très prudent sur la question des voyages internationaux

«Mais ils doivent comprendre, si nous avançons trop rapidement et si nous ne sommes pas absolument certains de ce que nous faisons à chaque étape, nous courons le risque d'entrer dans une deuxième vague d'infection comme nous le voyons dans certains endroits dans le monde », a déclaré Justin Trudeau, notant qu'un tel résultat ferait reculer l'économie et replacerait tout le monde dans une situation de blocage.

« Personne ne veut ça », a déclaré Justin Trudeau, reconnaissant que c'est une décision qui peut être difficile pour certaines personnes.

LIRE PLUS : « Il est temps de rouvrir le Canada aux déplacements par avion ! »

Le gouvernement n'a pas encore annoncé la date exacte à laquelle le Canada pourrait rouvrir ses portes à l'étranger.

Indicateur