Mercredi,  8 février 2023  13:06

Les passeports les plus (et les moins) puissants du monde en 2023


Les passeports les plus (et les moins) puissants du monde en 2023

À l'aube de la nouvelle année, Henley & Partners a publié son classement Henley des passeports, révélant quels sont les passeports les plus (et les moins) puissants du monde.

En se basant sur des données exclusives de l’IATA, le classement présente les 199 passeports du monde en fonction du nombre de destinations auxquelles leurs détenteurs peuvent accéder sans visa préalable.

Pour la cinquième année consécutive, c’est le Japon qui domine l'indice. En effet, les citoyens japonais peuvent désormais visiter 193 destinations sur 227 sans visa.

Les citoyens de la Corée du Sud et de Singapour sont ex aequo à la deuxième place, bénéficient d'un score de 192 sans visa/visa à l'arrivée. L'Allemagne et l'Espagne occupent conjointement la 3e place, avec un accès sans visa à 190 destinations dans le monde.

Le Royaume-Uni et les États-Unis restent en 6e et 7e position, avec des scores de 187 et 186, respectivement. Selon Henley & Partners, ces deux pays semblent toutefois de moins en moins susceptibles de retrouver la première place qu'ils occupaient conjointement il y a près de dix ans.

Et le Canada ? Il se classe en huitième position avec un score de 185.

À l’autre bout du spectre

À l’autre bout du spectre, on retrouve l'Afghanistan. Ce pays reste fermement en bas du classement Henley des passeports, avec un score de seulement 27.

C’est 166 destinations sans visa de moins que le Japon — le plus grand écart de mobilité mondiale dans les 18 ans d'histoire du classement !


Un aperçu fascinant et révélateur

Selon Henley & Partners, les résultats de ce classement des passeports donnent un aperçu fascinant d'un monde caractérisé par des bouleversements extraordinaires et offrent un regard révélateur sur ce qui nous attend.

En effet, les recherches sur le lien entre les voyages sans visa et l'accès à l'économie mondiale permettent de comprendre ce que signifie le pouvoir du passeport en termes financiers concrets, estime le Dr Christian H. Kaelin, président de Henley & Partners.

« Nos dernières recherches sur le degré d'accès économique mondial offert par chaque passeport […] donnent un nouvel aperçu de l'inégalité et de la disparité des richesses qui ne cessent de se creuser et qui définissent notre monde. »

Un lien direct entre la force du passeport et la puissance économique

L’étude révèle notamment que seulement 6 % des passeports dans le monde donnent à leurs titulaires un accès sans visa à plus de 70 % de l'économie mondiale. Et seuls 17 % des pays offrent à leurs titulaires un accès sans visa à plus des quatre cinquièmes des 227 destinations du monde.

Ainsi, le passeport japonais donne un accès sans visa à 85 % du monde et, collectivement, ces pays représentent 98 % de l'économie mondiale (la contribution du Japon au PIB est d'environ 5 %).

En revanche, le passeport du Nigeria, qui se situe au bas de l'échelle, ne permet d'accéder sans visa qu'à 46 destinations (20 % du monde), lesquels ne représentent que 1,5 % du PIB mondial. Et pour ce qui est du passeport afghan, il offre un accès sans visa à seulement 12 % du monde et à moins de 1 % de la production économique mondiale...

En matière de pourcentage du PIB mondial, les États-Unis et la Chine se taillent la part du lion, avec respectivement 25 % et 19 %. Toutefois, les titulaires de passeports américains peuvent accéder à 43 % supplémentaires de la production économique mondiale sans visa, ce qui porte leur total à 68 %.

Pour leur part, les titulaires de passeports chinois ne peuvent accéder qu'à 7 % supplémentaires sans visa, ce qui porte leur total à seulement 26 % du PIB mondial. Quant aux détenteurs de passeport de l’Inde (la cinquième puissance économique mondiale), ils ne peuvent accéder qu'à 59 destinations dans le monde et à 6,8 % du PIB mondial.


[Henley & Partners]


La guerre en Ukraine

Henley & Partners remarque que la guerre en Ukraine n'a pas encore eu d'impact significatif sur les scores du classement Henley des passeports de la Russie et de l'Ukraine. En effet, les deux pays conservant à peu près la même position « sur le papier » depuis l'invasion il y a près d'un an : la Russie est actuellement classée 49e avec un score de 118, tandis que l'Ukraine se situe 13 places au-dessus, au 36e rang avec un score de 144.

Dans les faits, toutefois, en raison de la fermeture de l'espace aérien et des sanctions, les citoyens russes ne peuvent pas voyager dans la plupart des pays développés – à l'exception notable des Émirats arabes unis et de la Turquie, qui sont devenus des points de convergence. Les Ukrainiens, quant à eux, se sont vu accorder le droit de vivre et de travailler dans l'UE pour une durée maximale de trois ans dans le cadre d'un plan d'urgence en réponse à ce qui est devenu la plus grande crise de réfugiés du siècle en Europe.

Henley & Partners mentionne que l'Ukraine est déjà l'un des pays qui a le plus progressé dans le classement Henley des passeports au cours de la dernière décennie, y gagnant 24 places.

« Si elle rejoignait l'UE, elle entrerait probablement dans le Top 10 des passeports les plus puissants du monde. Les négociations d'adhésion devraient commencer sérieusement au cours des prochains mois, après que l'Union européenne a approuvé en un temps record, en juin dernier, la candidature de l'Ukraine à l'Union européenne », avance Henley & Partners.

Une tendance clé : les États du Golfe progressent

Si les pays asiatiques dominent toujours le sommet de l'indice, la force croissante des passeports des États du Golfe a été identifiée comme une tendance clé pour l'année à venir.

En effet, les Émirats arabes unis ont gagné 49 places au cours des 10 dernières années. Classés 64e en 2013, avec un score d'exemption de visa de seulement 72, les EAU occupent désormais la 15e place, avec un score de 178 et un accès à près de 70 % du PIB mondial.

Les analystes prévoient que le Koweït et le Qatar signeront un accord d'exemption de visa avec l'UE cette année, ce qui améliorera considérablement leurs scores dans le classement Henley des passeports, prédit-on.





Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur