Les É.-U. renoncent aux passeports vaccinaux; les Canadiens plus ouverts à l’idée


Les É.-U. renoncent aux passeports vaccinaux; les Canadiens plus ouverts à l’idée
Michael Pihach

Michael Pihach est un acteur actif de l'industrie des médias au Canada depuis plus de 10 ans. Il a débuté sa carrière en tant que journaliste et éditeur pour diverses publications, telles que le Toronto Xtra! et les magazines IN, ainsi que le magazine 2B à Montréal.

Le gouvernement des États-Unis a décidé de ne pas mettre en place de passeport vaccinal au niveau fédéral.

LIRE PLUS – Le vaccin contre la COVID-19 pourrait devenir obligatoire pour voyager, selon le Dr Fauci 

La Maison-Blanche a publié une déclaration mardi (6 avril) disant que « le gouvernement n’appuie pas, et n’appuiera pas, un système exigeant que les Américains se munissent d’une attestation [de vaccination] ».

Le gouvernement américain aurait fait cette déclaration après que le Texas ait pris des mesures pour restreindre le développement du passeport vaccinal en raison de préoccupations relatives aux libertés individuelles.

« Il n’y aura pas de base de données fédérale sur les vaccins et aucun mandat fédéral exigeant que tout le monde obtienne une même attestation de vaccination », a déclaré l’attachée de presse de la Maison-Blanche, Jen Psaki, ajoutant que le gouvernement ne veut pas que de telles attestations puissent être « utilisées injustement au détriment des gens ».

Parallèlement, les CDC (Centres for Disease Control and Prevention) ont annoncé que les Américains entièrement vaccinés peuvent reprendre leurs activités de voyage en toute sécurité aux États-Unis sans se faire dépister pour la COVID-19 ou être mis en quarantaine.

La mise à jour sur les voyages des CDC affirme que les voyageurs entièrement vaccinés « sont moins susceptibles de contracter et de propager la COVID-19 ». 

LIRE PLUS – Aux États-Unis, être vacciné donne droit à un congé de quarantaine

Différents systèmes

L’industrie du voyage, en général, a déjà commencé à mettre en œuvre ses propres systèmes qui exigent que les visiteurs présentent une preuve de vaccination contre la COVID-19, par exemple, avant de monter à bord d’un navire de croisière ou de participer à un voyage de groupe.

Des technologies de passeport vaccinal ont déjà été mises au point dans de nombreux domaines, quoique de façon inégale.


Le « IATA Travel Pass » fait actuellement l'objet de tests.


Israël utilise ce qu’il appelle un « laissez-passer vert » – une application de reconnaissance des attestations en matière de santé, lancée en février, qui donne accès à certains lieux aux personnes vaccinées ou à celles qui qui se sont remises de la COVID-19.

La Commission européenne (CE) a adapté une idée similaire appelée le « certificat vert numérique », qui facilitera bientôt les déplacements des citoyens dans l’Union européenne ou à l’étranger pour le travail ou le tourisme.

L’IATA élabore aussi sa propre approche : le « IATA Travel Pass ». Cette application est actuellement mise à l’essai dans certains marchés.

Le Canada poursuit sa réflexion

Pour sa part, le Canada fait partie des pays qui examinent l’idée du passeport vaccinal pour les voyages.

Le premier ministre Justin Trudeau a reconnu l’intérêt de telles attestations. Il est d’autant plus réceptif que la preuve de vaccination, pour entrer dans certains pays, est un concept qui existe déjà.  


Le premier ministre Justin Trudeau.


En même temps, M. Trudeau semble aussi préoccupé par le fait que les passeports vaccinaux pourraient être discriminatoires à l’égard des personnes qui, pour une raison ou une autre, ne peuvent pas être vaccinées.

LIRE PLUS – Moins de restrictions pour les voyageurs vaccinés? «Nous n’en sommes pas encore là», dit Trudeau  

Deux pays, deux visions

Selon un nouveau sondage en ligne de Léger, les Canadiens et les Américains ont des vues différentes quant au passeport vaccinal.

L’étude, menée en mars pour le compte de l’AEC (Association d’études canadiennes) et du CIHR (Canadian Institutes of Health Research), a révélé que 52 % des répondants canadiens appuyaient l’idée de devoir présenter une preuve de vaccination, comparativement à 43 % des Américains.

Parmi les répondants américains, 36 % s’opposaient à l’idée, comparativement à 33 % des Canadiens interrogés.

La ministre de la Santé du Canada, Patty Hajdu, a déclaré mardi qu’Ottawa demeure déterminée à avoir des conversations avec des partenaires internationaux au sujet des passeports vaccinaux.

« … parce que, peu importe l’évolution de la conversation, nous voulons nous assurer que les Canadiens disposent des bons types de documents pour leurs futurs voyages », a déclaré la ministre Hajdu aux journalistes.

LIRE PLUS – Passeports vaccinaux : les pays du G7 collaborent, indique la ministre Hajdu 



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !


Indicateur