Mercredi,  19 janvier 2022  2:31

Les É-U exigeront que tous les passagers aériens étrangers subissent un test COVID un jour avant leur départ

  • Autre
  •   02-12-2021  10:04
  •   Pax Global Media

Les É-U exigeront que tous les passagers aériens étrangers subissent un test COVID un jour avant leur départ
Pax Global Media

À partir du « début de la semaine prochaine », les États-Unis exigeront que tous les passagers aériens étrangers se soumettent à un test de dépistage de la COVID un jour avant leur départ.

Le président américain Joe Biden durcit les protocoles avant le départ et supprime la fenêtre de test de 72 heures pour les voyageurs entièrement vaccinés dans le cadre de nouvelles mesures visant à enrayer la propagation du varient Omicron.

La Maison-Blanche a partagé quelques détails du plan dans un breffage publié mercredi (1er décembre). Le communiqué ne mentionne toutefois pas la manière dont les tests seront appliqués à la frontière terrestre entre le Canada et les États-Unis, où les tests préalables à l'arrivée, du côté américain, ne sont pas requis. 

« Ce calendrier de tests plus serré offre un degré supplémentaire de protection de la santé publique alors que les scientifiques continuent d'évaluer le variant Omicron », peut-on y lire.

Actuellement, les États-Unis exigent un test COVID-19 (PCR ou antigène) avant le départ, effectué dans les 72 heures, pour les voyageurs aériens entrant dans le pays. La politique révisée aurait donc pour effet de raccourcir ce délai.

Port du masque prolongé

Les États-Unis prolongent également l’exigence du port du masque dans les avions, les trains et les transports publics.

« L'Administration continuera d'exiger le port du masque pendant les voyages internationaux ou autres voyages publics, ainsi que dans les centres de transport tels que les aéroports ou les gares routières couvertes, jusqu'au 18 mars », a déclaré la Maison-Blanche.

Rappelons que cela fait moins d'un mois que les États-Unis ont levé les restrictions imposées aux voyageurs non essentiels entièrement vaccinés qui cherchent à entrer dans le pays par voie terrestre en provenance du Canada et du Mexique.

Le 8 novembre, les États-Unis ont également assoupli leurs règles en matière de voyages internationaux, mettant fin aux interdictions visant certains pays.

La France durcit également ses conditions d’entrée

Pour faire face à l’émergence du variant Omicron, la France a également annoncé diverses mesures, dont la création du niveau d’alerte rouge écarlate pour une dizaine de pays concernés.

Le gouvernement français entend aussi imposer aux voyageurs provenant d’un pays hors de l’Union européenne (vaccinés ou non) de présenter le résultat négatif à un test de dépistage PCR ou antigénique réalisé avant le départ.

Attention : le flou demeure quant au nombre d’heures avant le départ auquel le test devrait être réalisé. Si dans le cas du test PCR, il paraît clair qu’on exigera qu’il soit fait dans les 48 heures précédant le décollage, il semble que, dans le cas des tests antigéniques, le délai pourrait n’être que de 24 heure avant le départ*.

*MISE À JOUR : Le gouvernement français a finalement indiqué que le test PCR et le test antigénique devront tous les deux être faits dans les 48 heures précédant le décollage.


LIRE PLUS : 

• Préoccupés par la «faisabilité» des nouvelles mesures à la frontière, les aéroports souhaitent des tests hors site 

• Variant Omicron : l'ASTA proteste contre les restrictions de voyage  

• Le projet de loi C-2 doit être amendé, puis adopté rapidement: des milliers d’emplois sont en jeu! 

• Mesures additionnelles contre le variant Omicron: il faudra les ajuster en fonction de la science, plaide le CNLA 

• Variant Omicron : plus de détails sur les mesures additionnelles 

 Tous les voyageurs aériens (sauf ceux provenant des É.-U.) devront subir des tests à l’aéroport canadien d’arrivée 

 Premier cas lié au variant Omicron confirmé au Québec : le gouvernement appelle les voyageurs à la prudence 

 Variant Omicron : le Canada surveille la situation et modifiera encore les mesures frontières au besoin 

 Nouveau variant Omicron: le Canada annonce 5 mesures pour sécuriser ses frontières 

 Variant Omicron : « Les restrictions de voyage ne sont pas une solution à long terme pour contrôler les variants » 

 

 


 Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur