Les dirigeants du tourisme-voyage insistent : « on veut un plan ! »

  • Autre
  •   14-06-2021  12:33
  •   Pax Global Media

Les dirigeants du tourisme-voyage insistent : « on veut un plan ! »
Dans le sens des aiguilles d’une montre : Beth Potter, Daniel-Robert Gooch, Susie Grynol et Mike McNaney.
Pax Global Media

Des chefs de file du tourisme-voyage (membres de la Table ronde canadienne du voyage et du tourisme) ont tenu une conférence de presse – en présentiel ! – aujourd’hui (14 juin) à l’Aéroport international d'Ottawa pour réclamer, une fois de plus, que le gouvernement fédéral publie un plan de réouverture complet.

LIRE PLUS – Redémarrage de l’aviation transfrontalière: les cies demandent «un plan clair» sans quarantaine pour les vaccinés 

Les représentants de la Chambre de commerce du Canada, de l'Association de l'industrie touristique du Canada (AITC), de l'Association des hôtels du Canada (AHC), du Conseil national des lignes aériennes du Canada (CNLA) et du Conseil des aéroports du Canada (CAC) exhortent notamment Ottawa à… :

  • communiquer immédiatement un plan national complet visant à rouvrir l’économie;
  • assurer la libre circulation des Canadiens d'un bout à l'autre du pays;
  • rouvrir la frontière entre les États-Unis et le Canada;
  • et mettre en place un programme clair de certificat de vaccination afin de permettre aux voyageurs internationaux d'entrer au Canada.

« Ils s’agit de mesures essentielles qui permettront de relancer le secteur du voyage et du tourisme et l'économie canadienne », disent-ils.

Les dirigeants de l’AITC, de l’AHC, du CNLA et du CAC relèvent que malgré les conseils du Comité consultatif d'experts en matière de tests et de dépistage en lien avec la COVID-19 (le Comité d'experts) nommé par le gouvernement fédéral, Ottawa n'a pas encore publié de plan complet de réouverture pour les déplacements à l'étranger et au Canada – particulièrement en ce qui concerne l'admission des voyageurs étrangers entièrement vaccinés au Canada.

Échos du G7

Ils soulignent que, dans le cadre du Sommet du G7 auquel a assisté le premier ministre Trudeau, les dirigeants ont publié un communiqué reconnaissant…

« … l'importance pour l'économie mondiale de relancer en toute sécurité les voyages internationaux, par voie terrestre, aérienne et maritime, et des efforts multilatéraux déployés dans ce sens ».

Le même communiqué soulignait la nécessité d'établir un ensemble de normes communes visant les voyages

« … notamment en ce qui touche l'interopérabilité et la reconnaissance mutuelle des applications numériques, les exigences en matière de dépistage, la reconnaissance du statut vaccinal, y compris les exemptions ».

Selon la Table ronde, l'alignement du G7 sur la certification internationale des vaccins prépare le terrain pour que le gouvernement annonce des politiques de voyage claires pour le Canada.

« Le Canada demeure un cas particulier parmi ses pairs du G7, car il n'a pas encore annoncé un plan global de réouverture. Bien que les discussions à l'échelle internationale soient importantes, le Canada a besoin d'un plan distinct, et ce, dès maintenant », exigent donc les dirigeants de l’AITC, de l’AHC, du CNLA et du CAC.

La frontière canado-américaine

« Il est temps que le gouvernement fédéral mette en place un plan fondé sur des données probantes pour rouvrir la frontière », demandent aussi les dirigeants du tourisme-voyage, en rappelant que « de plus en plus de gens continuent à se faire vacciner dans les deux pays et que le nombre de cas diminue partout sur le continent ».

Le secteur demande également au gouvernement fédéral d'annoncer des politiques de voyage claires pour les Canadiens et les étrangers qui voyagent au Canada.

« En l'absence d'un plan à l'échelle nationale, nous assistons à la mise en œuvre de politiques provinciales disparates qui sont difficiles à concilier », soulignent-ils.

Plus est nécessaire

Qualifiant de « pas dans la bonne direction » les changements annoncés la semaine dernière par Ottawa (intention de supprimer l'exigence liée à la quarantaine obligatoire dans les hôtels pour les Canadiens entièrement vaccinés et de réduire la durée de la quarantaine dès la réception des résultats du test à l'arrivée), la Table ronde estime cependant que plus doit être fait.

« Davantage de changements de politiques doivent être apportés afin d'appuyer la relance du secteur du voyage et du tourisme. […] Il n'y a aucune raison scientifique de retarder davantage la mise en œuvre des recommandations du Comité d'experts du gouvernement. »



« Une approche fragmentaire des annonces liées à la politique sur les déplacements ne fera que soulever d'autres questions et créer de la confusion », a déclaré Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada.


« Il faut mettre en œuvre un plan pancanadien global pour offrir de la certitude aux entreprises et aux Canadiens », a renchéri Beth Potter, PDG de l’AITC.


« Le Canada ne peut pas se permettre de rester à la traîne alors que d'autres pays amorcent leur réouverture », a ajouté Susie Grynol, PDG de l’AHC.


« Il est urgent que le gouvernement fédéral établisse un plan pour que les Canadiens et les personnes qui cherchent à voyager au Canada en toute sécurité ne soient pas laissés pour compte », a mentionné Daniel-Robert Gooch, président du CAC.


« Nous avons des dizaines de milliers d'employés qui comptent sur le gouvernement pour publier un plan », a conclu Mike McNaney, président du CNLA.



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !


Indicateur