Les Canadiens pourraient (peut-être) voyager à l'étranger d'ici l'été, avance Trudeau


Les Canadiens pourraient (peut-être) voyager à l'étranger d'ici l'été, avance Trudeau
Le premier ministre Justin Trudeau (4 mai 2021).
Michael Pihach

Michael Pihach est un acteur actif de l'industrie des médias au Canada depuis plus de 10 ans. Il a débuté sa carrière en tant que journaliste et éditeur pour diverses publications, telles que le Toronto Xtra! et les magazines IN, ainsi que le magazine 2B à Montréal.

Si tout se passe comme prévu – et c'est un gros si –, les Canadiens pourraient commencer à voyager à l'étranger dès cet été, a évoqué le premier ministre Justin Trudeau, lors d’un point de presse mardi (4 mai).

Les remarques de M. Trudeau ont été faites le jour même où le gouvernement fédéral annonçait que le prochain envoi d'un million de doses du vaccin Moderna arriverait au Canada le mercredi 5 mai, soit une semaine plus tôt que prévu.

Le Canada s'attend à recevoir 92 millions de doses des vaccins Pfizer et Moderna d'ici la fin septembre, soit 18 millions de plus que ce dont il a besoin pour administrer deux doses à chaque Canadien souhaitant se faire vacciner.

Grâce à cela, M. Trudeau a évoqué que les Canadiens pourraient recommencer à voyager à l'étranger d'ici l'été « si tout se passe bien ».

« Mais nous n’en sommes pas encore là… »

Toutefois, ce n'est pas ce dont il doit être question actuellement, a précisé M. Trudeau.

« Nous avons tous l'espoir d’un retour à la normale au cours des prochains mois et de recommencer à voyager. Mais la réalité est que nous n'en sommes pas encore là. Nous en sommes encore à la troisième vague. Nous devons faire vacciner encore plus de personnes à travers le pays. »

En date du 4 mai, plus de 13 066 693 Canadiens ont reçu au moins une dose d'un vaccin approuvé contre la COVID-19 et 1 152 995 Canadiens ont été entièrement vaccinés, selon le site COVID-19 Vaccination Tracker

À propos du passeport vaccinal de voyage

Lors du point de presse, Justin Trudeau a aussi abordé le sujet du passeport vaccinal de voyage.

Rappelons que, dans une entrevue diffusée samedi (1er mai) à l'émission The House de CBC Radio, la ministre de la Santé, Patty Hajdu, a annoncé que le gouvernement du Canada prévoit d’adopter le passeport vaccinal de voyage, alors que les Canadiens sont impatients de recommencer à voyager. Elle mentionnait que le laissez-passer numérique envisagé pourrait être ajouté à l'application ArriveCAN, déjà en place.

LIRE PLUS – Le passeport vaccinal de voyage pourrait être intégré à l'application ArriveCAN 


La ministre de la Santé, Patty Hajdu.

LIRE PLUS – L’Europe propose un «certificat vert numérique» pour faciliter les voyages 


Mardi, M. Trudeau a quelque peu précisé les intentions du Canada. Il a notamment indiqué que le Canada entendait aligner son processus avec celui des pays européens développant un concept similaire.

« Nous travaillons actuellement avec nos alliés, particulièrement en Europe, sur ce sujet. […] Il serait logique de nous aligner avec nos partenaires du reste du monde quant à une sorte de certification de vaccination », a-t-il indiqué.

LIRE PLUS – Passeports vaccinaux : les pays du G7 collaborent, indique la ministre Hajdu 

Du même souffle, M. Trudeau a toutefois rappelé qu’« en fin de compte, il appartient à chaque pays de déterminer les exigences requises pour les voyageurs entrants »…

Le premier ministre s’est abstenu de commenter les politiques des États-Unis, où le concept de passeport vaccinal est peu prisé.

Rappelons que le mois dernier, le 6 avril, la Maison-Blanche a publié une déclaration stipulant que « le gouvernement n’appuie pas, et n’appuiera pas, un système exigeant que les Américains se munissent d’une attestation [de vaccination] ».

LIRE PLUS – Les É.-U. renoncent aux passeports vaccinaux; les Canadiens plus ouverts à l’idée 

« Il n’y aura pas de base de données fédérale sur les vaccins et aucun mandat fédéral exigeant que tout le monde obtienne une même attestation de vaccination », a déclaré l’attachée de presse de la Maison-Blanche, Jen Psaki, ajoutant que le gouvernement ne veut pas que de telles attestations puissent être « utilisées injustement au détriment des gens ».

Selon Justin Trudeau, il serait « idéal » que le Canada et les États-Unis adoptent des mesures similaires en matière de voyages, à l'instar de la décision prise conjointement par les deux pays de fermer leur frontière terrestre commune aux voyages non essentiels. 

Quoi qu’il en soit, la protection des Canadiens est plus importante que « la symétrie avec les autres pays » et c’est ce qui primera, a-t-affirmé.



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur