Vendredi,  26 novembre 2021  21:02

Les associations professionnelles d'agences interpellent d'une seule voix les dirigeants du monde

  • Autre
  •   13-09-2021  20:35
  •   Pax Global Media

Les associations professionnelles d'agences interpellent d'une seule voix les dirigeants du monde
Wendy Paradis (ACTA) et Zane Kerby (ASTA).
Pax Global Media

Les associations professionnelles d'agences de voyages du Canada (l’ACTA), des États-Unis (l’ASTA), de la Grande-Bretagne (l’ABTA), des Caraïbes (la CHTA) et de l’Europe (l’ECTAA) lancent un message commun aux dirigeants gouvernementaux du monde entier.

Les cinq associations clament d’une seule voix qu’une reprise rapide des voyages transfrontaliers est primordiale compte tenu de l’impact de ceux-ci sur l'économie mondiale.

L'ASTA, l'ABTA, l'ACTA, la CHTA et l'ECTAA appellent donc les dirigeants gouvernementaux du monde entier à créer « une réponse harmonisée et synchronisée » en…

  • développant rapidement des normes claires en matière de vaccins et de tests;
  • en assouplissant les restrictions d'entrée pour les voyageurs entièrement vaccinés;
  • en apportant le soulagement économique nécessaire au secteur des agences de voyages.

Sur ce dernier point, les cinq associations font valoir que les agences de voyages subissent particulièrement cruellement les conséquences de l'arrêt des voyages provoqué par la pandémie. Pourtant...

« Compte tenu de l'intense complexité des voyages, la valeur des conseillers et agents de voyage est plus importante que jamais dans le monde d'aujourd'hui, alors que les consommateurs du monde entier tentent de se remettre de cette pandémie avec certitude et confiance », martèlent les dirigeants de l’ACTA (Wendy Paradis), l’ASTA (Zane Kerby), l'ABTA (Mark Tanzer), la CHTA (Vanessa Ledesma-Berrios) et l'ECTAA (Eric Dresin).

Une confusion qui étouffe le tourisme

Les cinq associations rappellent que, selon le WTTC, en 2019, les voyages et le tourisme étaient l'un des plus grands secteurs au monde : ils représentant 10,4 % du PIB mondial,10,6 % de tous les emplois et étaient responsables de la création d'un nouvel emploi sur quatre dans le monde.

Alors que la pandémie de COVID-19 a eu un impact catastrophique sur ce secteur, les cinq associations exhortent les dirigeants du monde à normaliser les conditions d'entrée concernant la vérification des vaccins, les tests et autres mesures de protection.

« Cette normalisation est nécessaire de toute urgence, car le système actuel est, comme l'a récemment décrit The Economist, "un enchevêtrement de règles [qui] sème la confusion, étouffe le tourisme et laisse les entreprises en difficulté pour savoir qui peut faire quoi et où aller" », soulignent les cinq associations.


Mark Tanzer (ABTA), Vanessa Ledesma-Berrios (CHTA) et Eric Dresin (ECTAA).


« Depuis plus d'un an, des directives gouvernementales incohérentes dans un large éventail de pays, censées ralentir la propagation de la COVID-19, ont créé la confusion et l'incertitude parmi les voyageurs, un effet dissuasif sur les réservations futures et d'innombrables autres défis pour les membres et partenaires des agences de voyages de nos associations », insistent-elles.

« Cela a un impact économique à la fois sur les destinations mondiales qui dépendent des voyageurs, et sur les employés et les petites entreprises du secteur du voyage qui dépendent d'un système de voyage mondial opérationnel pour soutenir leurs clients. L'impact sur l'économie mondiale est massif », concluent l'ASTA, l'ABTA, l'ACTA, la CHTA et l'ECTAA.




Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !




Indicateur