Le projet de loi C-2 est adopté: l’ACTA se réjouit, MAIS…

  • Autre
  •   17-12-2021  9:08
  •   Pax Global Media

Le projet de loi C-2 est adopté: l’ACTA se réjouit, MAIS…
Manon Martel et Wendy Paradis.
Pax Global Media

Le projet de loi C-2 a été adopté par le Parlement du Canada, tard hier soir (16 décembre), ouvrant la voie à un soutien financier pour les agences de voyages jusqu'en mai. L’ACTA, qui militait énergiquement pour l’adoption rapide de C-2, applaudit évidemment la nouvelle. Du même souffle, l’Association se désole toutefois de ce que la plupart des agents de voyages indépendants ne soient pas admissibles au soutien de C-2.

« L’ACTA a travaillé ardemment pour que cette loi C-2 passe et, surtout, qu’elle soit adoptée avant la période de vacances des gouvernements, avant les Fêtes. Nos actions ont porté fruit. […]  Je considère que c’est une excellente nouvelle avant les Fêtes – et n’oublions pas que ce sera rétroactif à octobre 2021 », se réjouit Manon Martel, directrice services aux membres de l’ACTA au Québec.

En ce qui concerne les agents indépendants, Manon Martel assure que l’Association continua à travailler pour leur obtenir du soutien. Elle ajoute que l’ACTA continuera aussi, parallèlement, à faire avancer plusieurs autres enjeux préoccupants – comme celui des avis aux voyageurs évidemment, ou encore celui du versement des commissions aux agences dès le paiement final par le client (plutôt qu’après son retour).

Heureusement…

La présidente de l’ACTA, Wendy Paradis, abonde dans le même sens.

« L’ACTA est extrêmement reconnaissant au Parlement d’avoir enfin adopté le projet de loi C-2, qui comprend les programmes de soutien financier du Programme du tourisme et de l’accueil.

Tard hier soir, le Parlement canadien a finalement adopté le projet de loi C-2 après des mois de plaidoyer intense de l’ACTA et d’autres organismes de tourisme et d’accueil. Le programme fournira des subventions salariales et locatives essentielles aux agences de voyages durement touchées jusqu’en mai 2022 », déclare-t-elle.

Elle ajoute :

« À mesure que les gouvernements réagissent au variant préoccupant d’Omicron avec de nouvelles restrictions de voyage et de nouveaux avis, ce soutien devient de plus en plus important pour soutenir les entreprises tout au long de l’hiver. »

L’ACTA demande maintenant au ministère des Finances et à l’Agence du revenu du Canada d’exécuter ce programme essentiel sans délai.

« Les agences de voyages sont sans soutien depuis octobre et n’ont toujours que peu ou pas de revenus. Les nouvelles restrictions et les craintes concernant le variant Omicron ont mis en péril tout espoir de rétablissement cet hiver », insiste Wendy Paradis.

Malheureusement…

La présidente de l’ACTA déplore elle aussi, bien sûr, que la plupart des agents de voyages indépendants ne soient pas admissibles au Programme de relance du tourisme et de l’accueil.

« Ces entrepreneurs ont aussi été dévastés par la pandémie et le gouvernement doit agir », rappelle Wendy Paradis.

L’ACTA dit comprendre, à la suite de ses échanges avec le gouvernement, qu’il est difficile d’offrir un soutien financier propre au secteur aux travailleurs indépendants…

« Mais le gouvernement doit travailler avec l’industrie pour trouver une façon de surmonter ces difficultés », tranche-t-elle.

La solution : un nouveau programme ?

Pour sa part, l’ACTA préconise la création d’un nouveau programme, dédié aux travailleurs indépendants.

L’ACTA prend soin de remercier tous les propriétaires d’agences de voyages, employés et agents de voyages indépendants qui se sont impliqués dans la campagne de sensibilisation des parlementaires partout au Canada.

Rappel quant à C-2

Le projet de loi C-2 annoncé par la vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland, vise à mettre en œuvre diverses mesures ciblées dont pourront bénéficier les agences de voyages ainsi que les autres « entreprises qui font encore face à des défis importants liés à la pandémie ».

Alors que le coût total de ces mesures était estimé à 7,4 G$ (pour la période du 24 octobre 2021 au 7 mai 2022), la ministre Freeland a ajouté 4,5 G$ à l’enveloppe lors de sa mise à jour économique lundi dernier.

Le soutien prévu par C-2 sera offert dans le cadre de trois volets :

  • le Programme de relance pour le tourisme et l’accueil, qui offrira un soutien par l’intermédiaire de subventions salariales et de subventions pour le loyer, par exemple, aux hôtels, aux voyagistes, aux agences de voyages et aux restaurants, subventions dont le taux pourrait atteindre 75 %.
  • Le Programme de relance pour les entreprises les plus durement touchées, qui offrira un soutien par l’intermédiaire de subventions salariales et de subventions pour le loyer aux autres entreprises qui subissent d’importantes pertes, subventions dont le taux pourrait atteindre 50 %.
  • Le Programme de soutien en cas de confinement local, qui offrira aux entreprises qui font face à de nouveaux confinements locaux temporaires un montant pouvant atteindre le montant maximal des subventions offertes dans le cadre des programmes de subvention salariale et de subvention pour le loyer.



LIRE PLUS – Soutien aux agences: le projet de loi C-2 en voie d’être adopté d’ici demain 

LIRE PLUS – Ottawa destine un programme ciblé aux agences de voyages et aux voyagistes 

LIRE PLUS – L’ACTA tire la sonnette d’alarme à Ottawa ! 

LIRE PLUS – Sondage de l’ACTA : « la situation s'améliore, mais reste grave » 

 

  


Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur