Le passeport vaccinal de voyage pourrait être intégré à l'application ArriveCAN


Le passeport vaccinal de voyage pourrait être intégré à l'application ArriveCAN
La ministre de la Santé, Patty Hajdu.
Michael Pihach

Michael Pihach est un acteur actif de l'industrie des médias au Canada depuis plus de 10 ans. Il a débuté sa carrière en tant que journaliste et éditeur pour diverses publications, telles que le Toronto Xtra! et les magazines IN, ainsi que le magazine 2B à Montréal.

Le gouvernement du Canada entend aller de l'avant avec le projet d’un passeport vaccinal de voyage, qui permettrait aux Canadiens exempts de COVID de reprendre leurs voyages internationaux. Selon la ministre de la Santé, Patty Hajdu, le laissez-passer numérique projeté pourrait être ajouté à l'application ArriveCAN, déjà en place.

LIRE PLUS – L’Europe propose un «certificat vert numérique» pour faciliter les voyages 

Dans une entrevue diffusée samedi (1er mai) à l'émission The House de CBC Radio, la ministre Hajdu a annoncé que son gouvernement allait adopter le passeport vaccinal de voyage, reconnaissant que les Canadiens sont impatients de recommencer à voyager.

« Les Canadiens doivent avoir les certifications adéquates pour les voyages internationaux, parce que les Canadiens voudront voyager à l’international quand les choses vont se calmer », a déclaré Patty Hajdu à la CBC.

Mise à niveau d'ArriveCAN



Les détails sur les progrès du Canada dans le développement d'un système de certification numérique pour les personnes vaccinées sont restés vagues jusqu'à présent.

Samedi, la ministre Hajdu a toutefois laissé entendre que le gouvernement envisageait d'intégrer le passeport vaccinal de voyage à l'application ArriveCAN, l’outil mobile que les voyageurs doivent utiliser pour fournir leurs coordonnées, leur auto-évaluation des symptômes COVID-19 et leur plan de quarantaine, avant de s’embarquer pour le Canada.

Depuis novembre 2020, rappelons-le, les voyageurs souhaitant entrer au Canada, par voie terrestre ou aérienne, doivent présenter un reçu ArriveCAN aux agents des services frontaliers à leur entrée.

L'application permet également aux voyageurs aériens d'enregistrer leur séjour obligatoire de trois nuits à l’hôtel de quarantaine, une exigence qui est en vigueur depuis février.

Selon Patty Hajdu, ArriveCAN donne « une longueur d'avance » au Canada en ce qui concerne l'entrée au pays.

« Nous allons travailler avec nos partenaires internationaux pour nous assurer que […] les Canadiens auront des documents dans le format approprié », a-t-elle indiqué.

Un soutien croissant au Canada

Selon un nouveau sondage Ipsos, l'utilisation d’un passeport vaccinal bénéficie d'un soutien croissant au Canada.

Dans un récent sondage réalisé auprès de 1000 Canadiens, Ipsos a constaté que six Canadiens sur dix (61 %) affirment que seules les personnes vaccinées devraient être autorisées à faire certaines activités impliquant de grands groupes de gens, comme les transports en commun, le transport aérien ou la participation à des événements culturels et sportifs.

En revanche, 39 % des Canadiens estiment que le fait de limiter les activités aux seules personnes vaccinées est injuste pour les personnes qui ne sont pas admissibles, qui attendent un vaccin ou qui choisissent de ne pas se faire vacciner.

Une majorité de Canadiens s'attend à ce que les passeports vaccinaux soient largement utilisés au Canada d'ici la fin de l'année, six sur dix (61 %) étant d'accord (26 % tout à fait / 35 % plutôt), indique Ipsos.

Ailleurs dans le monde



Ailleurs dans le monde, le passeport vaccinal fait son chemin.

Israël, par exemple, a déjà commencé à utiliser un laissez-passer vert qui permet aux personnes vaccinées de se déplacer plus librement au milieu de la pandémie (en autorisant l'entrée dans les restaurants et les grandes salles, par exemple).

Le 28 avril, l’Union européenne a voté une proposition de règlement sur le « certificat vert numérique », application facilitant la libre circulation au sein de l'UE en fournissant la preuve qu'une personne a été vaccinée, ou guérie de la COVID-19, ou des résultats de test de dépistage.

L'Association internationale du transport aérien (IATA) a sa propre appli – le IATA Travel Pass – pour renforcer la conformité aux exigences sanitaires des passagers aériens.

Les États-Unis envisageraient aussi la réactivation des voyages internationaux non essentiels une certification numérique.

Les pays du G7 ont convenu de coordonner un plan pour l'élaboration d'un système de passeport vaccinal – et ce plan prévoit la participation du Canada.

Au Canada, le premier ministre Justin Trudeau s'est déjà montré réticent à l'idée d'exiger des certificats de vaccination au niveau national, indiquant qu'ils pouvaient être "discriminatoires" envers certaines personnes. Parallèlement, il a toutefois reconnu que la preuve de vaccination pour ce qui est voyages internationaux est déjà une « pratique bien établie ».

 


Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !


Indicateur