60 à 80 % de touristes internationaux en moins, selon les prévisions de l'OMT

  • Autre
  •   07-05-2020  11:30
  •   Pax Global Media

60 à 80 % de touristes internationaux en moins, selon les prévisions de l'OMT
Pax Global Media

À la lumière des dernières données de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), la pandémie COVID-19 a provoqué une chute de 22 % des arrivées de touristes internationaux au cours du premier trimestre 2020.

LIRE PLUS : Les arrivées de touristes internationaux pourraient chuter de 20 à 30 %, selon l'OMT

Selon cette institution spécialisée des Nations Unies, la crise pourrait entraîner sur l'année 2020 une régression comprise entre 60 et 80 % par rapport aux chiffres de 2019.

« Le monde est confronté à une crise sanitaire et économique sans précédent. Le tourisme a été durement touché, avec des millions d'emplois menacés dans l'un des secteurs à plus forte intensité de main-d'œuvre de l'économie », déclare le Secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvili.

Quels scénarios pour le tourisme international en 2020 ?

Les perspectives pour l'année ont été revues à la baisse à plusieurs reprises depuis le déclenchement de l'épidémie et l'incertitude continue de dominer. 

  • Scénario 1 (-58%) basé sur l'ouverture progressive des frontières internationales et l'assouplissement des restrictions de voyage début juillet.
  • Scénario 2 (-70%) basé sur l'ouverture progressive des frontières internationales et l'assouplissement des restrictions de voyage début septembre.
  • Scénario 3 (-78%) basé sur l'ouverture progressive des frontières internationales et l'assouplissement des restrictions de voyage début décembre.

Selon ces scénarios, l'impact de la chute de la demande de voyages internationaux pourrait se traduire par :

  • Une baisse de 850 millions à 1,1 milliard de touristes internationaux.
  • Une perte de 910 milliards à 1,2 billion de $EU de recettes d'exportation du tourisme
  • La mise en danger de 100 à 120 millions d'emplois directs dans le tourisme.

C'est de loin la crise la plus grave à laquelle le tourisme international ait été confronté depuis le début des relevés (1950). L'impact se fera sentir à des degrés divers dans les différentes régions du monde et à des moments qui se chevauchent, l'Asie et le Pacifique devant être les premiers à rebondir.

Une reprise prévue pour 2021

Selon l'enquête du Groupe d'experts de l'OMT, la demande intérieure devrait se redresser plus rapidement que la demande internationale. La plupart d'entre eux s'attendent à voir des signes de reprise au dernier trimestre 2020, mais surtout en 2021

LIRE PLUS : L'OMT veut passer à l'action pour favoriser le redressement du tourisme mondial

Sur la base des crises précédentes, les voyages de loisirs, et en particulier ceux effectués pour rendre visite à des amis et des parents, devraient reprendre plus rapidement que les voyages d'affaires.

Les avis concernant la reprise des voyages internationaux sont plus positifs en Afrique et au Moyen-Orient, la majorité des experts prévoyant une reprise en 2020. Les experts des Amériques sont les moins optimistes et les moins enclins à croire à une reprise en 2020, tandis qu'en Europe et en Asie, les perspectives sont mitigées, la moitié des experts prévoyant une reprise au cours de cette année.

Indicateur