Le musée du Louvre est fermé en raison du COVID-19


Le musée du Louvre est fermé en raison du COVID-19
Antoine Stab

C’est d’abord en tant que journaliste plein air qu'Antoine Stab a découvert le monde du voyage et son industrie. Français d'origine et québécois d'adoption, il se dit curieux de tout, autant ce qui se passe dans la cour arrière qu’à l’autre bout du monde.

Le Louvre, le musée le plus visité au monde, n’accueille plus de visiteurs depuis hier, le dimanche 1er mars. 

Il est resté fermé ce lundi et le sera jusqu'à nouvel ordre.

Cette décision a été prise après que les employés du musée aient exercé leur droit de retrait, inquiets de l'épidémie de coronavirus et de sa propagation, entraînant ainsi la fermeture du musée par manque de personnel.

En France, le droit de retrait permet à un salarié de cesser le travail pour cause de danger « grave et imminent pour sa vie ou sa santé ».

 « Le musée du Louvre est pleinement mobilisé. La direction générale suit l'évolution en temps réel. Le Louvre prend toutes les mesures de sécurité nécessaires à la sécurité des agents et des visiteurs», a indiqué Maxence Langlois-Berthelot, administrateur général de l'établissement, dans une déclaration rapportée par l'Agence France Presse.

Les touristes qui n'ont pas pu visiter le musée seront remboursés et sont invités à contacter la billetterie pour l'obtenir

Depuis le début de la crise du COVID-19, le pays compte 100 cas d'infection.

Le gouvernement français a pris de nouvelles mesures pour lutter contre la propagation du virus en annulant notamment tous les rassemblements de plus de 5 000 personnes en milieu confiné.

Le ministère des Affaires étrangères du pays (le Quai d'Orsay) a également recommandé à leurs ressortissants de « différer les déplacements à l’étranger, dans toute la mesure du possible ». Ce qui n'a pas manqué de mettre en colère certains professionnels du voyage, notamment le président des Entreprises du Voyage, Jean Pierre, comme le rapporte L'Écho Touristique :

« Le Quai d’Orsay a perdu les pédales. Nous sommes le seul pays à adopter des recommandations aussi excessives. La France est la seule, aussi, à avoir conseillé de différer les voyages en Lombardie et en Vénétie ».

Le gouvernement du Canada prendra-t-il également ce genre de décisions si la situation autour du COVID-19 se poursuit ? Affaire à suivre !

Indicateur