Le Belize compte attirer plus de Canadiens grâce au nouveau vol direct de WestJet


Le Belize compte attirer plus de Canadiens grâce au nouveau vol direct de WestJet
Deborah Gilharry et Althea Sebastian de l'office du tourisme du Belize

L'Office du tourisme du Belize a accueilli hier soir une cinquantaine d'agents de voyages au sein de l’Hôtel Omni du centre-ville de Montréal afin de présenter les dernières nouveautés de la destination. Le bureau de promotion était accompagné pour l’occasion d'une douzaine d'hôtels et de centres de villégiature du pays.

L’enthousiasme était bien sûr de la partie alors que le pays peut compter désormais sur le service direct lancé dernièrement au départ de Toronto par WestJet, depuis le 29 octobre jusqu'au 29 avril 2017.

« Pour garder ce vol, les agents doivent vendre, vendre et vendre. Vous avez désormais un nouvel argument imparable pour cela. Il n’est plus obligatoire de visiter Trump pour venir nous voir depuis le Canada », a lancé à la blague l’animateur de la soirée.

Les vols sont offerts les mercredis et samedis, partant de Toronto à 9h15 et arrivant à Belize City à 11h59 (un peu moins de cinq heures de vols). Au retour, les voyageurs partent à 13 h 50 et arrivent à 19 h, avec des vols de correspondance disponibles pour les autres villes canadiennes. Il s'agit ici du tout premier service non nolisé du Canada vers le Belize; pour des tarifs aux alentours de 500 $. Vacances WestJet lancera dans les prochaines semaines des forfaits incluant cinq établissements hôteliers, allant de trois à cinq étoiles.

Bon à savoir tout de même, il n'y a pas de tout inclus au Belize, mais toutes les propriétés proposent des kitchenettes.

Parmi les autres arguments avancés hier soir, les agents peuvent souligner que les Canadiens ont déjà un lien profond avec le pays. Il y a en effet une forte communauté d'expatriés et, selon Deborah Gilharry du Bureau du tourisme de Belize, environ 12% des touristes proviennent du Canada, majoritairement de l'Ontario, de l'Alberta et de la Colombie-Britannique.

Au Belize, les Canadiens peuvent jouir d’une nature incroyable, à découvrir de façon conventionnelle ou en tyrolienne, de nombreuses grottes, des temples mayas et bien sûr de la plongée en apnée dans des endroits fabuleux.

Au niveau des nouvelles offres, les agents ont à disposition un nouvel hôtel, le Curio by Hilton, et dès le 11 novembre, Harvest Caye, l’île privée de Norwegian Cruise Line.

"Leurs navires de croisière vont arriver directement à Harvest Caye, ouvrant toute la partie sud du pays aux passagers. Il s'agira d’une destination en soi avec un port d'amarrage, où les visiteurs pourront s’imprégner de la culture du Belize », a déclaré Deborah Gilharry.

Informations pour vendre le Belize

Le pays varie fortement d'une région à l'autre. À l'intérieur des terres, les clients peuvent trouver de nombreuses aventures écologiques, la seule réserve de jaguars au monde, voir les habitants se déplaçant sur les rivières en canot, tandis que le long de la côte, les stations balnéaires sont propices à la relaxation. Pour les amoureux de la plongée, le Belize semble également être le paradis. Accueillant le second récif de corail au monde en termes de longueur, le Belize peut compter sur une grande diversité de faune aquatique des plus petits poissons aux requins baleines. L’endroit le plus emblématique où s’adonner à cette activité reste bien sûr le Blue Hole (ou Trou Bleu) découvert par Jacques Cousteau, cénote sous-marin au diamètre de 1000 pieds.

Selon Liz Mendiola de la Victoria House, une petite propriété de luxe sur Ambergris Caye, les visiteurs au Belize doivent bourlinguer à l'intérieur des terres et dans les cayes, sinon «ce serait comme aller à Hawaï et rester seulement à Honolulu." Elle recommande d’y passer entre 7 et 10 jours.

Ce qu’elle préfère du Belize? Cette destination reste le secret du monde.

Pour plus d'informations : belizetourismboard.org.

Indicateur