L’ASFC rappelle les mesures frontalières qui s’appliquent aux voyageurs rentrant des États-Unis

  • Autre
  •   05-11-2021  11:37
  •   Pax Global Media

L’ASFC rappelle les mesures frontalières qui s’appliquent aux voyageurs rentrant des États-Unis
Pax Global Media

Le 8 novembre, les États-Unis commenceront à autoriser les voyageurs canadiens entièrement vaccinés à accéder au territoire américain via les points d'entrée terrestres et de traversiers, pour des raisons discrétionnaires (non essentielles), comme le tourisme.

LIRE PLUS – Ouverture des É.-U. aux touristes vaccinés : ça commence le 8 novembre 

À l’approche de cette date, l’Agence des services frontaliers du Canada tient à rappeler aux voyageurs les mesures frontalières et les exigences de dépistage qui les attendent à leur retour au Canada.

Vérifier avant

L’ASFC prévient aussi les voyageurs qu'ils doivent s'informer et comprendre leurs obligations au moment de planifier leur voyage.

« Les voyageurs devraient vérifier s'ils sont autorisés à entrer au Canada et s'ils satisfont à toutes les exigences d'entrée avant de se rendre à la frontière », indique l’Agence, par voie de communiqué.

Elle ajoute que les résidents canadiens peuvent vérifier auprès de leur province ou territoire pour obtenir une preuve de vaccination contre la COVID-19 afin de faciliter leur retour au Canada.

Test moléculaire de dépistage avant l’arrivée

L’ASFC rappelle aussi que les voyageurs entièrement vaccinés qui viennent au Canada doivent subir le test moléculaire de dépistage de la COVID-19 obligatoire avant leur arrivée.

Ils doivent en outre soumettre leurs informations obligatoires, y compris leur preuve numérique de vaccination en anglais ou en français, en utilisant l’outil gratuit ArriveCAN (application ou site Web) dans les 72 heures précédant leur arrivée au Canada.

« Les tests d'antigènes, souvent appelés "tests rapides", ne sont pas acceptés », souligne l’ASFC, en rappelant du même souffle que « les voyageurs entièrement vaccinés qui sont autorisés à entrer au Canada continuent d'être soumis à des tests de dépistage obligatoires aléatoires à leur arrivée ».

Voyages de moins de 72 heures

Pour ce qui concerne les brefs voyages de moins de 72 heures, les citoyens canadiens (et certains autres groupes de voyageurs) sont autorisés à faire leur test moléculaire préalable à l’arrivée avant de quitter le Canada.

Mais si le test a été effectué plus de 72 heures avant qu’ils ne rentrent au Canada, ils devront subir aux États-Unis un nouveau test moléculaire de dépistage préalable à l’arrivée, prévient l’ASFC.

Voyageurs non vaccinés ou partiellement vaccinés

Quant à ceux parmi les voyageurs non vaccinés ou partiellement vaccinés qui sont autorisés à entrer au Canada, ils doivent continuer à respecter les exigences en matière de tests moléculaires de dépistage de la COVID-19 avant l'arrivée, à l'arrivée et au 8e jour, et se mettre en quarantaine pendant 14 jours, mentionne l’ASFC.

« Tous les détails sur les mesures actuellement en vigueur pour les voyageurs entrant ou revenant au Canada sont disponibles en ligne », indique en invitant les personnes intéressées à visiter le site COVID-19 : Voyages, dépistage et frontières.

Par contre, les questions sur les exigences sanitaires et d'entrée aux États-Unis devraient être adressées au Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis, ajoute l’ASFC.

Temps d’attente plus long à prévoir

On prévient que le temps d’attente aux points d’entrée pourrait être plus long pour les voyageurs en raison des mesures de santé publique.

« L’ASFC ne mettra pas la santé et la sécurité des Canadiens en danger pour diminuer les temps d’attente à la frontière », conclut-elle.

 

 


Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !


Indicateur