Lundi,  28 septembre 2020  18:07

L'ACTA s'inquiète de l'expiration de la PCU et cherche de l'aide auprès des agents

  • Autre
  •   15-07-2020  9:05
  •   Pax Global Media

L'ACTA s'inquiète de l'expiration de la PCU et cherche de l'aide auprès des agents
La présidente de l'ACTA, Wendy Paradis. Photo : Pax Global Media.
Pax Global Media

L'Association Canadienne des agences de voyages (ACTA) poursuit son travail de plaidoyer auprès du gouvernement fédéral sur plusieurs fronts et aurait besoin de l'aide continue de l'industrie pour soutenir ses arguments.

Cette semaine, le gouvernement a annoncé que le programme de subvention salariale d'urgence du Canada (SSUC) serait prolongé jusqu'en décembre 2020. 

LIRE PLUS : La Subvention salariale d'urgence du Canada sera prolongée jusqu'en décembre  

C'est une bonne nouvelle pour l'ACTA et ses membres d'agence de voyage, car elle a fait pression pour cette prolongation.

« L'ACTA a continuellement souligné au gouvernement que l'industrie du voyage sera l'une des dernières industries à se redresser et que les extensions sont donc essentielles pour notre secteur », déclare Wendy Paradis, présidente de l'ACTA. « Cependant, nous sommes préoccupés par l'expiration du programme de la PCU en août et un retour probable à l'assurance-emploi, car l'assurance-emploi sous sa forme actuelle n'est pas accessible aux agents de voyages indépendants .»

Assurance-emploi et fermetures de frontières

L'ACTA exhorte le gouvernement à tenir compte du fait que les agents de voyages indépendants ne sont pas admissibles aux prestations d'assurance-emploi et l'importance du programme de la PCU pour ce groupe d'agents de voyages doit se poursuivre sous une forme d'aide spécifique au secteur.

Les agences de voyages - et l’industrie du voyage dans son ensemble - sont particulièrement préoccupés concernant l’incertitude quant à l’ouverture des frontières et aux critères requis pour assouplir les restrictions frontalières. Sans l'établissement clair de critères, l'incertitude et la perspective de réserver un voyage restent un défi pour les agences de voyage.

LIRE PLUS : Le Canada et les États-Unis devraient prolonger la fermeture de la frontière pendant encore 30 jours

L'ACTA affirme que cela a eu un impact négatif sur la confiance du consommateur dans les voyages et a également contribué à la demande continue de remboursements.

Certains pays ont commencé à s'ouvrir et acceptent les Canadiens, mais aucun accord réciproque n'a été prolongé par le Canada.

« Nous avons vraiment besoin de clarté sur les critères qui seront utilisés pour modifier ou supprimer l'avis de voyage et la fermeture des frontières », indique Wendy Paradis. « À l'heure actuelle, l'industrie est quelque peu paralysée par ces restrictions et, bien que nous comprenions que la santé des Canadiens est primordiale, nous avons besoin d'indications sur le plan du gouvernement fédéral pour alléger les restrictions. »

Comment aider ?

L'ACTA demande à tous les agents de voyage d'aider à renforcer le besoin d'allégements financiers continus et l'impact de la COVID 19 sur leur entreprise en contactant leur député local par courriel ou par téléphone.

LIRE PLUS : Dites-le à votre député : «Relancez le tourisme & le voyage !»

L'ACTA a un modèle de lettre et un script téléphonique disponibles sur son site internet. Raconter les histoires personnelles des agents aux députés donne une réalité à ce qui se passe dans leur circonscription.

L'ACTA demande également à l'industrie de participer à sa campagne sur les réseaux sociaux, de partager les publications de l'ACTA sur LinkedIn et de retweeter les messages de l'ACTA sur Twitter. Twitter est un médium important pour le travail de plaidoyer de l'ACTA et pour attirer l'attention.

Indicateur