L'ACTA salue la baisse des loyers commerciaux du programme gouvernemental AUCLC

  • Autre
  •   29-04-2020  9:05
  •   Pax Global Media

L'ACTA salue la baisse des loyers commerciaux du programme gouvernemental AUCLC
Wendy Paradis, présidente de l’ACTA.
Pax Global Media

L’ACTA salue l’annonce faite par le gouvernement fédéral à l'effet que les loyers commerciaux allaient bénéficier d’une mesure d’allègement dans le cadre de la nouvelle Aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC).

« Le loyer représente une des dépenses les plus importantes que doivent assumer les agences de voyages membres de l'ACTA, » selon Wendy Paradis, présidente de l’ACTA. « L’annonce faite par le gouvernement fédéral d’un accord de principe avec toutes les provinces et tous les territoires au sujet de la mise en place de l’AUCLC pour les petites entreprises devrait aider les agences de voyages ayant pignon sur rue à atténuer les effets de la pandémie de COVID-19. »

Le programme prévoit une diminution de loyer de 75 % pour les entreprises payant moins de 50 000 $ de loyer par mois et qui ont connu une baisse d’au moins 70 % de leurs revenus en raison de la COVID-19. Les agences de voyages devront s’entendre avec leur propriétaire, puisqu’on prévoit que l’AUCLC n’entrera pas en vigueur avant la mi-mai. D’autres détails seront annoncés bientôt.

« Précisons toutefois que les locataires qui ont besoin d’aide afin de payer leur loyer ne peuvent l’obtenir que si leur propriétaire adhère au programme -- et qu’il n’existe pour l’instant aucune interdiction portant sur les évictions commerciales à l'échelle nationale, » indique Wendy Paradis. « Le Nouveau-Brunswick est la seule province ayant interdit les évictions commerciales au cours de l’état d'urgence qu’elle traverse présentement. ACTA continuera d’exercer des pressions auprès du gouvernement fédéral et des gouvernements d’autres provinces afin qu’on suive l’exemple du Nouveau-Brunswick. »

Prêts aux propriétaires d'immeubles commerciaux

Le programme prévoit des prêts-subventions aux propriétaires d’immeubles commerciaux admissibles afin de couvrir 50 % de trois versements du loyer mensuel que doivent payer les occupants de petites entreprises admissibles aux prises avec des difficultés financières en avril, en mai et en juin. Les propriétaires des biens ainsi hypothéqués seront dispensés de rembourser les prêts s’ils acceptent de réduire le loyer des petites entreprises occupantes d’au moins 75 % en vertu d’une entente d’exemption de remboursement, dont une condition consistera à ne pas évincer l’occupant tant et aussi longtemps que l'entente sera en place. La petite entreprise assumerait la différence, qui pourrait atteindre 25 % du loyer.

« L’ACTA continuera d’exercer des pressions auprès du gouvernement, parce que notre industrie accusera un retard sur d’autres industries au moment de la reprise et parce qu’on devra prolonger ce programme, » selon Wendy Paradis.

La semaine dernière, l’ACTA lançait une nouvelle campagne d’envoi de lettres pour demander au gouvernement d’apporter une aide spécifique au secteur des agences de voyages. En 24 heures à peine, les agences de voyages et les agents de voyages envoyaient par courriel au-delà de 1 500 lettres aux députés fédéraux, au Premier ministre, aux ministres des principaux cabinets, aux membres du Comité du cabinet sur la COVID-19, ainsi qu’aux députés provinciaux. Nous vous prions de participer afin de maintenir le rythme si vous ne l’avez pas déjà fait. Les instructions détaillées, ainsi qu’un exemple de lettre sont présentés sur le site Web de l'ACTA pour vous aider.

Indicateur