L’ACTA lance un sondage de 5 minutes pour mieux faire pression

  • Autre
  •   07-04-2021  14:18
  •   Pax Global Media

L’ACTA lance un sondage de 5 minutes pour mieux faire pression
Pax Global Media

L'ACTA lance un sondage afin de recueillir des commentaires sur la durabilité financière du secteur des agences de voyages et sur ce à quoi il ressemblera sans une aide élargie et renforcée après juin.

LIRE PLUS – La Coalition des entreprises les plus touchées demande une aide accrue et prolongée – l’ACTA est d’accord ! 

Le sondage donnera au gouvernement un aperçu de la réussite du Programme de crédit pour les secteurs très touchés (PCSTT) et voir s’il fonctionne pour les entreprises les plus durement touchées.

L’ACTA cherche également à cerner les obstacles ou les lacunes qui empêchent les agences de voyages et les agents indépendants d’accéder au financement des programmes d’aide financière du fédéral et des provinces.

« Cette information est cruciale, car ces données seront d'une valeur inestimable pendant les activités critiques de plaidoyer en cours menant à la publication du budget fédéral le 19 avril », indique Wendy Paradis, présidente de l’ACTA.

Urgence

« Mais nous avons besoin de ces données de toute urgence… cela ne prendra que 5 minutes à remplir et nous demandons à tous les propriétaires d’agences, conseillers en voyages et aux agents indépendants de répondre au sondage avant la fin de cette semaine », ajoute Mme Paradis.

Tous les propriétaires d'agences, agents indépendants et conseillers en voyages peuvent accéder au sondage ici : surveymonkey.com/r/PP3B8J3

L'ACTA a discuté avec le ministre Alghabra.

L’ACTA a eu une réunion qu’elle qualifie de « très productive » la semaine dernière avec le ministre des Transports ministre, Omar Alghabra. L’Association a profité de cette rencontre survenant peu avant le budget fédéral pour réitérer plusieurs de ses priorités, notamment :

  • L’extension et l'élargissement des programmes de la SSUC et de la SULC
  • L’extension des programmes de la PCRE et de l’AE
  • Un accès plus facile aux liquidités dans le cadre du programme de prêts PCSTT
  • Protection des commissions des agences de voyages/agents de voyages indépendants contre le rappel des commissions dû au remboursement obligatoire aux consommateurs

« Le ministre Alghabra a reconnu que le secteur du voyage a été un des plus durement touchés pour diverses raisons, notamment les mesures et restrictions gouvernementales. Il a convenu qu'alors qu'au départ, un large éventail de mesures d'aide financière avait été utilisé par tous, il est clair maintenant qu'il existe un besoin continu de soutien sectoriel et que l'on y travaille actuellement. », indique Wendy Paradis.

Un plan de redémarrage est en cours d'élaboration

L'ACTA et le ministre Alghabra ont également discuté de la nécessité d'une feuille de route pour la relance du secteur du voyage et du tourisme. L'ACTA a eu l'occasion de partager ses recommandations, ainsi que les programmes et les progrès réalisés dans d'autres parties du monde.

L'ACTA a également appris que le ministre a reconnu la nécessité de mettre en place un plan de relance basé sur des indicateurs de santé et des points de repère sur l'aspect du redémarrage.

Cependant, le gouvernement ne lancera pas de plan de reprise des voyages avant que cela ne soit sûr, car il ne veut pas envoyer de message contradictoire, souligne l’ACTA.

En même temps, le gouvernement examine les mesures de soutien qui seront nécessaires à court et à moyen terme et qui seront adaptées pour soutenir les secteurs du voyage et du tourisme, conclut l’Association.



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !


Indicateur