L’AAVQ demande « un geste de 14 secondes qui va faire toute la différence ! »


L’AAVQ demande « un geste de 14 secondes qui va faire toute la différence ! »
Moscou Côté, président de l'AAVQ.

Afin de pouvoir mieux défendre ses membres, l’Association des agents de voyages du Québec leur demande une confirmation de leur soutien – « un geste de 14 secondes qui va faire toute la différence ! » affirme l’AAVQ.

En entrevue avec PAX, le président de l’AAVQ, Moscou Côté, explique la démarche de l’Association découle du budget fédéral présenté par la ministre Chrystia Freeland.

Selon l’Association, la diminution rapide des programmes d’aide prévue dans le budget va faire très mal aux agences de voyages. Elle démontre aussi que la ministre n’a pas été bien informée ou n’a pas tenu compte de la réalité des agences.

L’AAVQ souhaite donc intervenir d’urgence auprès du gouvernement fédéral.


LIRE PLUS – Budget Freeland : les mesures qui touchent les acteurs du tourisme-voyage

Le hic…

Le hic, c’est que la notoriété de l’AAVQ est beaucoup moins bien établie à Ottawa, qu’elle l’est à Québec.

« Depuis notre création il y a douze ans, nous n’avons plus besoin de présentations au Québec. Nous avons fait nos preuves. Au Canada, on nous accueille, on nous écoute... mais notre voix porte moins fort. C’est un peu normal, dans la mesure où notre premier champ d’action est le Québec... »

Mais l’AAVQ croit que la résistance à Ottawa provient aussi de sa structure de membership inédite.

Rappelons que tous les agents de voyages du Québec sont membres de l’Association de facto et sans frais. L’AAVQ n’entend pas modifier cette formule, qui a fait ses preuves, selon elle.

« Nous entendons continuer à défendre tous les agents du Québec – même ceux qui n’auront pas pris le temps de nous confirmer leur appui. Et notre membership restera gratuit. Mais sa confirmation nous donnera les coudées franches à Ottawa », explique Moscou Côté.

L’AAVQ estime en effet que la confirmation du soutien de ses membres renforcera sa crédibilité auprès de ses interlocuteurs fédéraux.

« Ça va accélérer notre reconnaissance et nous donner du poids ! »

Comme dans la religion catholique...

L’AAVQ utilise une métaphore religieuse pour faire valoir sa démarche.

« Dans la religion catholique, tout le monde est baptisé à la naissance, puis fait sa confirmation plus tard durant l’enfance. Notre association fait pareil : nous demandons à tous nos adhérents par défaut de confirmer qu’ils approuvent le travail que nous faisons bénévolement pour eux », indique Moscou Côté.

À la différence de l’Église catholique, la confirmation de l’AAVQ n’implique toutefois aucune cérémonie : juste de remplir un bref formulaire électronique.

Pour obtenir ce formulaire, on doit d’abord cliquer sur un lien, puis entrer son nom complet et une adresse courriel. Le formulaire y sera aussitôt envoyé. Il ne reste qu’à le récupérer dans sa boîte de courriels pour y inscrire le nom de l’agence et son numéro de permis, puis à le signer (électroniquement).

Le tout se fait en moins d’une minute, selon l’AAVQ. 

« Un geste de 14 secondes qui va faire toute la différence ! » insiste l’Association.

Faire la différence...

Faire toute la différence ? 

« Nous ne pouvons plus rester sur la touche. Les enjeux sont trop importants. C’est crucial qu’on s’implique dans la game qui se joue à Ottawa et qu’on participe aux débats », explique Moscou Côté.

Le président de l’AAVQ précise que la confirmation de l’adhésion à l’Association n’empêche aucunement d’adhérer à une autre association.

« Nous ne demandons pas l’exclusivité ! On peut très bien nous appuyer l’AAVQ et appuyer aussi une autre association », dit-il.


LIRE PLUS – Budget Freeland : l’ACTA se réjouit; l’AAVQ se fâche !  

Par ailleurs, si des membres de l’AAVQ jugent que l’Association mérite davantage, pour ses efforts, qu’une simple confirmation de leur adhésion, ils peuvent aussi lui exprimer leur soutien en lui faisant un don

« Mais avant toute chose, ce sont les confirmations qui serviront de munitions à l’AAVQ », conclut Moscou Côté.



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !


Indicateur