«La situation des services de passeport n’est pas encore revenue à la normale, mais…»

  • Autre
  •   20-07-2022  9:27
  •   Pax Global Media

«La situation des services de passeport n’est pas encore revenue à la normale, mais…»
La ministre Karina Gould.
Pax Global Media

« La situation des services de passeport n’est pas encore revenue à la normale, mais nous continuons de voir des améliorations dans les bureaux de passeport du pays. L’équipe de Service Canada qui en est responsable s’emploie pleinement à ce que ce soit le cas dès que possible. »

C’est ce que déclare la ministre responsable, Karina Gould (Famille, Enfants et Développement social), dans sa dernière mise au point sur la situation relative aux services de passeport.


LIRE PLUS – Passeport: «Nous commençons à rattraper les arriérés», déclare la ministre Gould    


La production de passeport augmente

La ministre précise que la production de passeports a encore augmenté au cours de la semaine qui vient de s’écouler, alors que 54 312 passeports ont été délivrés, comparativement à 44 636 au cours de la semaine précédente.

« Ce niveau de production nous permettra de continuer à réduire l’arriéré, et il nous aidera à revenir à des délais de livraison plus normaux », dit-elle.

De plus, le gouvernement continue d’embaucher des employés pour augmenter sa capacité de traitement.

« À titre d’exemple, nous avons embauché aujourd’hui 25 employés à notre Centre des opérations de livraison de Mississauga, afin d’aider sur les activités de passeport », illustre-t-elle.

En outre, pendant la semaine du 4 au 10 juillet, les employés ont fait 9349 heures supplémentaires. Depuis le 1er avril, Service Canada a délivré 556 769 passeports.


Rappel aux voyageurs visitant les É.-U.

Karina Gould assure que le gouvernement est conscient que l’été est le moment où de nombreux Canadiens aiment voyager. Elle sait, par exemple, qu’au cours des deux prochaines semaines, les vacances de la construction au Québec donneront lieu à beaucoup de déplacements, dont de nombreux voyages aux États-Unis.

Elle profite de l’occasion pour rappeler que les voyageurs canadiens âgés de 15 ans ou moins qui entrent aux États-Unis par voie terrestre ou navigable n’ont pas besoin d’un passeport pour traverser la frontière : ils n’ont qu’à avoir en leur possession l’original ou une copie de leur certificat de naissance ou l’original de leur certificat de citoyenneté canadienne.

Par contre, tous doivent détenir un passeport s’ils voyagent en avion, souligne la ministre.


Le passeport avant les réservations

Par ailleurs, Karina Gould réitère l’importance d’avoir son passeport en main AVANT de faire des réservations pour un voyage à l’étranger.

« Il arrive encore trop souvent que des Canadiens se retrouvent dans des situations stressantes parce qu’ils sont encore en attente de leur passeport au moment de faire un voyage. Les arriérés de traitement donnent lieu à des situations urgentes », observe-t-elle.

Heureusement, dans la plupart des cas, les employés sont en mesure de répondre à la demande et de faire en sorte que les Canadiens obtiennent rapidement leur passeport, assure la ministre.


Les files d’attente présentent des fluctuations

Karina Gould mentionne que les files d’attente aux bureaux de passeport « présentent des fluctuations » et que les files les plus longues se trouvent surtout dans les bureaux des plus grandes villes.

« Dans tous les cas, les Canadiens sont rencontrés et se font offrir des rendez-vous, soit pour le jour même ou pour une autre journée avant leur voyage. Dans la plupart des plus petites villes, y compris les bureaux de passeport de l’Atlantique, les files d’attente ne sont pas aussi longues qu’elles étaient dans les années antérieures et les Canadiens sont servis le jour même de leur visite. »

Elle ajoute :

« Au Québec, les files d’attente à nos bureaux sont bien moins longues que dans les dernières semaines. »

Quoi qu’il en soit, la ministre Gould réitère « qu’un retour à de meilleures normes de service des passeports demeure [sa] plus grande priorité ».

« Tous les jours, Service Canada surveille de près toutes les files d’attente à travers le pays. Lorsque cela s’avère nécessaire, les équipes déploient du personnel de façon à gérer ces files d’attente et à rassurer davantage les gens, ainsi qu’à leur offrir des options de service lorsque les besoins ne sont pas aussi urgents », conclut-elle.








Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur