Bonne nouvelle: la reprise du tourisme s'accélère!

  • Autre
  •   06-06-2022  10:08
  •   Pax Global Media

Bonne nouvelle: la reprise du tourisme s'accélère!
[OMT]
Pax Global Media

Le tourisme poursuit sa reprise à un rythme soutenu. Globalement, les destinations ont reçu près de trois fois plus d'arrivées internationales au premier trimestre 2022 qu'à la même période de 2021.

LIRE PLUS – Les membres de l’OMT votent la suspension de la Russie 

Selon le dernier Baromètre du tourisme mondial de l'OMT, le tourisme international a connu une augmentation de 182 % en glissement annuel en janvier-mars 2022, les destinations du monde entier ayant reçu quelque 117 millions d'arrivées internationales, contre 41 millions au premier trimestre 2021.

Sur les 76 millions d'arrivées internationales supplémentaires au cours des trois premiers mois, quelque 47 millions ont été enregistrées en mars, ce qui montre que la reprise s'accélère avec l'assouplissement des restrictions et la hausse de la confiance.

L'Europe et les Amériques mènent la reprise

Les données de l'OMT montrent qu'au cours du premier trimestre de 2022, l'Europe a accueilli près de quatre fois plus d'arrivées internationales (+280 %) qu'au cours du premier trimestre de 2021, les résultats étant portés par une forte demande intrarégionale.

Dans les Amériques, les arrivées ont plus que doublé (+117 %) au cours des mêmes trois mois.

Cependant, les arrivées en Europe et dans les Amériques sont restées respectivement 43 % et 46 % en dessous des niveaux de 2019.

Dans le reste du monde

Le Moyen-Orient (+132 %) et l'Afrique (+96 %) ont également connu une forte croissance au premier trimestre 2022 par rapport à 2021, mais les arrivées sont restées respectivement 59 % et 61 % en dessous des niveaux de 2019.

L'Asie-Pacifique a enregistré une augmentation de 64 % par rapport à 2021, mais les niveaux étaient là encore inférieurs de 93 % aux chiffres de 2019, car plusieurs destinations sont restées fermées aux voyages non essentiels.

Par sous-région, les Caraïbes et le sud de l'Europe méditerranéenne continuent d'afficher les taux de reprise les plus rapides. Dans les deux cas, les arrivées se sont rétablies à près de 75 % des niveaux de 2019, certaines destinations atteignant ou dépassant les niveaux pré-pandémie.

Les destinations s'ouvrent

Bien que le tourisme international reste 61 % en dessous des niveaux de 2019, la reprise progressive devrait se poursuivre tout au long de l’année 2022, car davantage de destinations assouplissent ou lèvent les restrictions de voyage et la demande refoulée est libérée.

Au 2 juin, 45 destinations (dont 31 en Europe) étaient exemptes de restrictions liées à la COVID-19. En Asie, un nombre croissant de destinations ont commencé à assouplir ces restrictions.

Des défis demeurent

Malgré ces perspectives positives, la situation économique difficile, associée à l'offensive militaire de la Fédération de Russie en Ukraine, représente un risque baissier pour la reprise du tourisme international.

Jusqu'à présent, l'offensive russe en Ukraine semble avoir eu un impact direct limité sur les performances globales, même si elle perturbe les voyages en Europe de l'Est.

Cependant, le conflit a d'importantes répercussions économiques au niveau mondial, exacerbant les prix déjà élevés du pétrole et l'inflation générale et perturbant les chaînes d'approvisionnement internationales, ce qui entraîne une hausse des coûts de transport et d'hébergement pour le secteur du tourisme.

Une reprise plus forte que prévu à l'horizon

Le dernier indice de confiance de l'OMT a montré un net rebond.

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, l'indice est revenu aux niveaux de 2019, reflétant un optimisme accru parmi les experts du tourisme du monde entier, s'appuyant sur une forte demande refoulée, en particulier les voyages intra-européens et les voyages des États-Unis d’Amérique vers l'Europe.

Selon la dernière enquête du groupe d'experts de l'OMT, une majorité écrasante de professionnels du tourisme (83 %) voit de meilleures perspectives pour 2022 par rapport à 2021, à condition que le virus soit contenu et que les destinations continuent d'assouplir ou de lever les restrictions de voyage.

Toutefois, la fermeture en cours de certains grands marchés émetteurs, notamment en Asie et dans le Pacifique, ainsi que l'incertitude découlant du conflit entre la Fédération de Russie et l'Ukraine, pourraient retarder la reprise effective du tourisme international.

Les experts sont désormais plus nombreux (48 %) à envisager un retour possible des arrivées internationales aux niveaux de 2019 en 2023 (contre 32 % dans l'enquête de janvier), tandis que le pourcentage indiquant que cela pourrait se produire en 2024 ou plus tard (44 %) a diminué par rapport à l'enquête de janvier (64 %).

Entre-temps, à la fin du mois d'avril, la capacité aérienne internationale dans les Amériques, en Afrique, en Europe, dans l'Atlantique Nord et au Moyen-Orient a atteint ou est proche de 80 % des niveaux d'avant la crise et la demande suit.

L'OMT a révisé ses perspectives pour 2022

L'OMT a révisé ses perspectives pour 2022 à la lumière des résultats plus solides que prévu au premier trimestre de 2022, de l’augmentation significative des réservations de vols et des perspectives de l'indice de confiance de l'OMT.

On s'attend maintenant à ce que les arrivées de touristes internationaux atteignent 55 % à 70 % des niveaux de 2019 en 2022, en fonction d'un certain nombre de circonstances, notamment le rythme auquel les destinations continuent de lever les restrictions de voyage, l'évolution de la guerre en Ukraine, les éventuelles nouvelles flambées de coronavirus et la situation économique mondiale, en particulier l'inflation et les prix de l'énergie.


[OMT]








Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur