Vendredi,  3 décembre 2021  12:10

La première mairesse de l'histoire d’Eastman est aussi (passionnément) conseillère en voyages


La première mairesse de l'histoire d’Eastman est aussi (passionnément) conseillère en voyages
Nathalie Lemaire.

Sur les réseaux sociaux, elle s’est longtemps présentée comme « Nathalie Lemaire, conseillère »…

De fait, le titre convenait bien à ses deux chapeaux, puisqu’elle agissait à la fois comme conseillère en voyage (agente externe chez Voyage Horizon de Sherbrooke) et comme conseillère municipale (depuis 12 ans à Eastman).

Aux élections de dimanche, la conseillère a cependant remporté la mairie d’Eastman. Dès lors, madame Lemaire est officiellement devenue madame la mairesse. Pour autant, elle n’a pas abandonné sa vocation de conseillère en voyages !

Précisons qu’avant même de gagner ses élections, elle avait commencé à s’afficher comme « Nathalie Lemaire, mairesse ». Mais ce n’était pas par présomption de sa victoire à venir. C’est parce qu’elle assurait l’intérim du maire sortant (qui avait démissionné durant l’été).

LIRE PLUS – Lili-Anne Bergeron (Aéroport Voyage) se lance en politique municipale 

Un agenda (plus que) bien rempli !

Ce remplacement estival a donné à Nathalie Lemaire un avant-goût de l’emploi du temps d’un magistrat municipal.

« C’est quelqu’un à qui beaucoup, beaucoup de gens veulent parler. Donc, c’est quelqu’un qui fait beaucoup, beaucoup de téléphones, et qui participe à beaucoup, beaucoup de réunions », résume-t-elle, non sans humour.

Comment concilier un tel horaire avec ses activités de conseillère en voyages ?

« En fait, j’entends continuer à servir les clients qui me sont fidèles depuis plusieurs années. Mais j’ai décidé de ne plus accepter de nouveaux clients. Si de nouveaux clients me sont référés, je les dirigerai vers mes collègues de Voyage Horizon, en qui j’ai entièrement confiance », explique-t-elle.

Et elle fera pareil avec ses clients réguliers (à regret) si elle se rend compte, avec le temps, qu’elle n’est plus capable d’aussi bien les servir...

À l’heure actuelle, toutefois, Nathalie Lemaire prévoit pouvoir mener de pair ses activités de conseillère et de mairesse. « Je ne suis pas mairesse d’une grande ville, mais d’une petite communauté d’un peu plus de 2000 habitants », précise-t-elle.

En outre, même si on perçoit actuellement un début de reprise des voyages, on est encore loin du plein retour à la normale, observe Nathalie Lemaire, en se désolant des obstacles qui subsistent – comme le test PCR avant le voyage vers le Canada…

Ce qui la motive ? Les gens…

La pandémie a amené Nathalie Lemaire (comme plusieurs autres) à se questionner sur son avenir en tant que conseillère en voyage.

« J’y ai réfléchi… Pour me rendre compte que – malgré tout – j’aime ça vendre des voyages. J’aime vraiment ça ! Ça fait presque 38 ans que je le fais et je ne m’imagine pas cesser de le faire. »

Surtout, elle ne s’imagine pas laisser tomber ses précieux clients…

« Rien ne me fait plus plaisir que quand des clients m’appellent pour me remercier à leur retour de voyage. Il n’y a pas de plus belle récompense ! Mes clients sont ma motivation. Plusieurs sont aussi devenus des amis. »

Si la passion et l’amour des gens sont des outils importants pour la conseillère en voyages, ils le sont tout autant pour la politicienne municipale.

« J’adore le contact avec les gens, c’est vrai. Ça prend ça pour faire du porte-à-porte tous les jours comme je l’ai fait pendant la campagne électorale », confirme Nathalie Lemaire en riant.

Elle ajoute :

« Que ce soit dans un dossier municipal ou dans un dossier voyage, se sentir utile, sentir que les gens te font confiance, c’est super gratifiant ! »

D'ailleurs, si elle le pouvait, Nathalie Lemaire aimerait en faire encore plus pour aider ses concitoyens et ses clients.

« Parfois, j’aimerais que les journées comptent plus de 24 heures pour pouvoir en faire plus. Mais mon emploi du temps n’est pas extensible. Il faut quand même que je dorme la nuit ! »

Forcément, durant son mandat de mairesse, Nathalie Lemaire disposera aussi de moins de temps pour voyager. Cela a failli la retenir de se présenter à la mairie d’Eastman…

Heureusement pour ses concitoyens, le désir de contribuer à sa communauté l’a emporté sur le désir de voyager. Mais pour ce qui est des voyages, ce n’est que partie remise, assurément !

Entre-temps, on souhaite bon succès à la première mairesse d’Eastman en plus de 130 ans d’histoire !




Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur