Vendredi,  25 septembre 2020  11:54

La Jamaïque refuse l'accès aux touristes qui ont visité plusieurs pays atteints par le COVID-19


La Jamaïque refuse l'accès aux touristes qui ont visité plusieurs pays atteints par le COVID-19

Face à la progression du COVID-19, le gouvernement jamaïcain a décidé de ne plus accepter sur son territoire les personnes qui auraient récemment visité l'un des pays suivants : l'Italie, la Corée du Sud, Singapour et l'Iran.

« Les personnes qui ont visité l’Italie, la Corée du Sud, l’Iran et Singapour au cours des 14 derniers jours et qui n’ont pas de résidence permanente ou d’exemption de mariage en Jamaïque ne se verront accorder aucun privilège de débarquement dans aucun des ports d’entrée du pays » indique le ministère de la Santé et du Bien-être de la Jamaïque dans un communiqué.

À cette liste s'ajoute également la Chine qui faisait déjà partie des restrictions de voyages.

Les autorités jamaïcaines affirment examiner la situation au Japon (164 cas recensés et 1 décès) et indiqueront ultérieurement si ce pays doit être inclus dans la liste des pays à accès restreint.

« La Jamaïque suit les recommandations de l'Organisation mondiale de la Santé (WHO) concernant les restrictions », explique à PAX Louise Paquette, responsable du développement des affaires de l'office du tourisme de la Jamaïque pour l'est du Canada. « On s'assure que les voyageurs arrivent en bonne santé en Jamaïque et repartent chez eux également en bonne santé ! »

À propos du MSC Meraviglia

Le 26 février, le MSC Meraviglia s’est vu interdire l’escale à Ocho Rios, en Jamaïque, puis celle et à Grand Cayman, aux îles Caïmans, en raison de la crainte qu’un de ses membres d'équipage soit atteint du COVID-19.

LIRE PLUS : Le Meraviglia interdit d’accoster à Ocho Rios et Grand Cayman, mais « pas de COVID-19 à bord », assure MSC  

Dans le même communiqué, le ministère de la Santé et du Bien-être de la Jamaïque a voulu expliquer ce choix :

« Le navire est arrivé vers 8 h 30 et, après inspection par les responsables de la santé portuaire, on a découvert qu'un membre d'équipage avait été isolé à bord. Le membre d'équipage a eu une toux, de la fièvre et des douleurs musculaires associées, ainsi qu'un historique de voyage vers un pays d'intérêt lié au COVID-19. »

MSC Croisières, par la voix de sa représentante au Québec, Camille Lalime, assurait à PAX pourtant que ce n'était pas le cas.

« Nos passagers sont parfaitement en sécurité. Aucun membre de l’équipage n’est atteint du COVID-19. Il n’y a aucune trace du coronavirus à bord du MSC Meraviglia ni à bord d’aucun de nos navires ».

Indicateur