La Hongrie met en avant ses charmes d’hier à aujourd’hui


La Hongrie met en avant  ses charmes d’hier à aujourd’hui
: De gauche à droite : Maria Pap, directrice du Centre des festivals et du tourisme de Budapest ; H.W. Istvan Tarlos, maire de Budapest; Magdolna Fekete, directrice de l’Office national du tourisme de la Hongrie, et Bálint Ódor, ambassadeur de la Hongrie au Canada.

«Plus que vous n’imaginez», titre la brochure qui présente la Hongrie, un pays plus que millénaire. Sa capitale Budapest, qualifiée à juste titre de la perle de Danube, est devenue tout comme le pays une destination tendance à l’image du nombre de touristes qui y affluent de plus en plus.

Budapest s’offre avec sa rivière, ses 6 plages, 7 bains historiques, 8 stations thermales, 80 musées, 180 hôtels et 300 restaurants. Ailleurs, à travers ce pays de 10 millions d’habitants, la nature encore vierge vient s’intégrer admirablement à l’histoire et à la culture.

Le Balaton, le plus grand lac de l’Europe centrale convie les vacanciers toute l’année grâce à ses programmes d’activités sportives et de plein air, ses festivals et sa culture vinicole. Reconnue pour ses stations de santé et de bien-être, la Hongrie dispose du plus grand lac thermal au monde, le Lac Héviz.

Trois aspects définissent aujourd’hui la Hongrie : tradition, culture et modernité. De fait, le pays possède 8 lieux au Patrimoine mondial, 3518 églises, 73 synagogues, 2e plus ancien métro et 7e plus belle ligne de tram au monde.

Ces trésors ont été présentés hier soir par une délégation menée par l’ambassadeur hongrois à Ottawa, Bálint Ódor, qui devant un parterre d’invités de l’industrie touristique, a évoqué d’entrée de jeu, le concert de musique classique de l’Orchestre de Chambre Ferenc Liszt, tenu mardi à la Place des arts dans le cadre de la Semaine de la Hongrie à Montréal, qui se déroule du 2 au 14 septembre.

S’imprégner de Budapest

En entrevue à PAXNouvelles, Bálint Ódor, parlant de ce que peut offrir la Hongrie et Budapest aux Canadiens, dit que «la destination peut surprendre». Et de préciser : «Des Canadiens qui ont visité la Ville me disaient que ce qu’on a vu, c’est complètement différent de ce que l’on attendait.»

L’ambassadeur a loué la qualité des musiciens hongrois «reconnus doués», et «les remarquables salles de musique comme l’Académie de musique vieille de plus de 50 ans qui vient d’être rénovée». S’ajoutent des lieux d’amusement et une vie nocturne pour les jeunes. «Si vous venez à Budapest, vous vous imprégnez de la ville et vous devenez budapestois», souligne Bálint Ódor.

Au chapitre de la gastronomie, le premier représentant hongrois au Canada n’a pas manqué de rappeler que son pays a gagné le Bocuse d’or 2016, le concours mondial de cuisine d'excellence. «Nous avons une gastronomie remarquable qui a su fusionner cuisine traditionnelle et cuisine moderne en revisitant complètement la première.»

Une destination tendance

Maria Pap, directrice du Centre des festivals et du tourisme de Budapest, accompagne la délégation qui comprenait également Magdolna Fekete, directrice de l’Office national du tourisme de la Hongrie; du Dr Laszlo Szabo, vice ministre des Affaires étrangères et du Commerce de la Hongrie, et du maire de Budapest, H.W. Istvan Tarlos.

«Le nombre de touristes étrangers qui ont visité Budapest au cours des cinq dernières années a augmenté de 50%, rapporte Maria Pap. La Ville a reçu 3,2 millions de visiteurs étrangers en 2015 qui ont passé 7 millions de nuitées, soit une moyenne de séjour de 2,4 nuits. On a eu durant la même année 35 000 Canadiens avec plus de 90 000 nuitées et une moyenne de séjour de 2,7 nuits.»

Maria Pap dit espérer que le nombre de visiteurs canadiens augmente avec les récents vols qu’effectue Air Canada Rouge vers Budapest à partir de Toronto. Même souhait du côté de l’ambassadeur Bálint Ódor pour qui la décision d’Air Canada d’inclure Budapest dans ses destinations participe de l’attrait que constitue son pays chez les vacanciers. «Les vols sont très fréquentés et on espère qu’il y en aura d’autres à partir de Montréal. D’ailleurs informe le diplomate, c’est pour ça que nous avons organisé la Semaine de la Hongrie à Montréal.»

Bálint Ódor suggère aux touristes canadiens une visite de 7 jours qui permet un séjour de 4-5 jours à Budapest et le reste du voyage pour les régions autour étant donné qu’en l’espace d’environ deux heures de route, plusieurs attraits s’offrent aux vacanciers.

En ce moment, la promotion du tourisme en Hongrie pour l’Amérique du Nord, est située à New York. Magdolna Fekete, directrice de l’Office national du tourisme de la Hongrie, invite les agences de voyages et les grossistes à communiquer avec elle (courriel : magdolna.fekete@gotohungary.com, ou par téléphone au 212 695-1221. Site internet : www.gotohungary.com). Elle a tenu à dire que l’Office national du tourisme envisage l’embauche d’un responsable pour le Canada et le Québec pour l’an prochain.

Présente lors de cette soirée, Karen Acs, chef de service, Ventes spécialisées Québec chez Air Canada, indique que les vols directs de Toronto vers Budapest ont commencé le 10 juin, à raison de trois fois par semaine. «C’est un vol saisonnier de juin à octobre à bord d’un Boeing 767 (24 Rouge Privilège et 238 en classe économique).» Karen Acs dit relever un grand intérêt touristique pour les pays de l’Est. «Une destination très tendance encore plus pour les croisières fluviales.»

Claudine Hart, gestionnaire marketing auprès d’Air Canada, mentionne pour sa part qu’Air Canada Rouge se spécialise dans les vacances et le loisir.

«Nous avons des forfaits vol et hôtels et des croisières sur le Danube. Les gens peuvent faire plusieurs combinaisons avec d’autres pays de l’Est.»

Rappelons qu’Air Transat effectue pendant la saison Europe également des vols sans escale vers Budapest à partir de Toronto. Cette année, les vols sont disponibles jusqu'au 12 ocotbre. Des possibilités de correspondance sont offertes depuis Montréal.

La Hongrie s’invite à Montréal

Musique, cinéma, ballet, danse folklorique, cirque, cuisine, expositions, jazz, peinture, et autres activités culturelles attendent les Montréalais. Parmi ces événements, une exhibition photo présentée au Complexe Desjardins et signée Ottó Kaiser témoigne de la beauté architecturale de Budapest et de sa vie culturelle.

En entrevue à PAXNouvelles, à l’instar de l’ambassadeur Bálint Ódor, Ottó Kaiser recommande aux visiteurs canadiens qui souhaitent découvrir la Hongrie, de s’abreuver des lieux et de l’ambiance qui y règne. «Ce sera alors un extraordinaire sentiment d’appartenance», observe le photographe.

La Semaine de la Hongrie à Montréal se déroule jusqu’au 14 septembre dans différents lieux.

Indicateur