La Course d’Air Canada 2021 : des pros explorent Bâle de fond en comble


La Course d’Air Canada 2021 : des pros explorent Bâle de fond en comble
Michael Pihach

Michael Pihach est un acteur actif de l'industrie des médias au Canada depuis plus de 10 ans. Il a débuté sa carrière en tant que journaliste et éditeur pour diverses publications, telles que le Toronto Xtra! et les magazines IN, ainsi que le magazine 2B à Montréal.

Le dimanche 29 août, quelque 36 pros canadiens du voyage ont parcouru, cartes en main, les rues pavées de Bâle, en Suisse, dans le cadre de l’édition 2021 de la Course d’Air Canada. Divisés en six équipes, ils ont dû relever six défis imaginatifs (et parfois loufoques), se familiarisant du même coup avec la charmante « capitale culturelle de la Suisse ».

Inspirée de l'émission The Amazing Race, la chasse au trésor amicale proposée par Air Canada, Suisse Tourisme et Bâle Tourisme s’est avérée une excellente façon de découvrir la ville, son histoire, sa culture et ses traditions. Plusieurs participants ont confirmé que l’expérience les aiderait à mieux commercialiser ensuite la destination.

Un événement qui change la donne

La Course d'Air Canada est la première mission commerciale importante de la Suisse à laquelle participent des conseillers en voyages et des médias spécialisés depuis près de 18 mois.

Que des agents se rendent physiquement en Suisse et qu’ils fassent l'expérience de la vie locale, c’est un événement qui change la donne, souligne Pascal Prinz, directeur de Suisse Tourisme au Canada.

« Les professionnels du voyage sont indispensables pour rétablir la confiance dans les voyages. La meilleure façon de soutenir les agents est de les amener à notre destination », indique-t-il.

À vos marques, prêts... partez !

Le tout nouveau Mövenpick Hotel Basel (qui ouvre officiellement ses portes le 1er septembre) a servi de point d'attache pour la Course. En fait, les agents ont même été les tout premiers à séjourner dans cet hôtel – qu’ils ont décrit comme « chaleureux, confortable et moderne ». L'hôtel est situé à cinq minutes à pied de la gare. 

Le jour de la Course, chaque défi à relever était une occasion de s’immiscer d'une manière mémorable dans Bâle.

Par exemple, lors d'une étape, les participants devaient habiller trois mannequins en costumes traditionnels du carnaval de Bâle (en cinq minutes). Voir les équipes s'emmêler dans des perruques jaunes, des masques de clown et des vêtements inspirés du cirque était vraiment amusant !

Plus tard, il y a eu un défi à la boutique Jakob's Leckerly – entreprise de fabrication de biscuits datant de 1753. Là, les équipes devaient emballer des paquets de biscuits en moins de 12 minutes. Et la présentation comptait !



La course s'est aussi déroulée sur l'eau puisque les participants ont dû prendre un bateau-taxi et descendre le Rhin pour relever un défi au Dreiländereck, à l’endroit où se joignent les frontières de la France, de l'Allemagne et de la Suisse.

Bâle est célèbre pour ses nombreux musées : il y en a 40 sur 37 kilomètres carrés ! Il était donc naturel qu’un défi prenne place au Musée des Beaux-Arts Kunstmuseum, où les participants se sont mêlés aux œuvres d’art.

La vieille ville de Bâle a bien sûr figuré sur l'itinéraire. Ce quartier à la structure médiévale est un paradis pour les amateurs de photos, avec des sites comme la cathédrale du 12e siècle (Basler Münster) et l'hôtel de ville en grès rouge (Rathaus). Les participants ont notamment dû identifier des styles architecturaux.

À un moment donné, les aptitudes de chacun ont même été mises à l'épreuve dans le cadre d’une partie de Pictionary. Bref, le niveau de plaisir a atteint des sommets dans l’édition 2021 de la Course d’Air Canada.

Les gagnants de la Course

L'équipe gagnante de la Course d’Air Canada de cette année a été le groupe Waggis (nom d'un personnage du carnaval de Bâle). Elle était constituée de :

  • Serge Coutu (Voyages Laurier du Vallon)
  • Roger Villiers (Maritime Travel Victoria)
  • Colleen Maxwell (The Travel Group)
  • Malisa Miletich (Omega Travel/OTI)
  • Anna Buchnea (CWT Victor Travel)
  • Stacy Gargin (CAA Atlantic Ltd)

Chacun a remporté une paire de billets d'avion pour retourner en Suisse ainsi que des Swiss Travel Passes – un billet tout-en-un permettant de voir tout le pays par le rail, la route et les voies navigables.

Un acte de foi

Rappelons que la Course a été lancée en 2006Au fil des ans, elle a eu lieu dans divers endroits du monde, notamment à Las Vegas, San Francisco, Seattle, Orlando, Kissimmee, Londres, Édimbourg et en France.

L'édition de cette année était évidemment unique en raison des défis mondiaux associés à la pandémie de COVID-19. Lisa Pierce, vice-présidente, Ventes Canada et États-Unis, d'Air Canada, souligne que son équipe a fait un « acte de foi » en mai dernier lorsqu'elle a commencé à organiser l'événement.

À ce moment, en effet, personne ne savait ce que seraient les restrictions de voyage du mois d’août. Mais tout s'est mis en place, grâce à des partenariats solides, grâce aux vaccins contre la COVID-19 et grâce à l'assouplissement des règles aux frontières !

« Nous avons tous lu des articles sur la façon dont les voyages ont changé… Mais il n'y a rien de tel que d'en faire l'expérience soi-même et de pouvoir ensuite partager son histoire pour mettre les clients en confiance », observe Mme Pierce.

Les conseillers ont dû devenir des experts en voyages suisses par le biais de la Switzerland Travel Academy pour se qualifier pour le voyage et la formation. Lisa Pierce et Nino Montagnese (VP de VAC) affirment cependant que la Course d’Air Canada, cette année, visait surtout à exprimer la gratitude de la Société envers les conseillers en voyages pour leur dévouement et leur partenariat pendant la pandémie.



Stimuler la confiance

Martin Nydegger, directeur général de Suisse Tourisme, a dit adorer le concept de la Course d’Air Canada. « C’est très créatif et je suis un peu jaloux que nous n'ayons pas eu cette idée », a-t-il lancé.

Selon lui, les conseillers en voyages joueront un rôle important dans la relance du tourisme, étant donné que les clients, en ces temps de turbulences, « ont besoin de pouvoir compter sur leur expertise ».

Martin Nydegger a aussi mentionné que le marché canadien est « très important » pour la Suisse, ne serait-ce que parce que les Canadiens y viennent toute l'année.

« Nous avons des similitudes culturelles : nous sommes multilingues, nous avons un amour sincère pour les paysages, les montagnes et les lacs... Je pense que nous nous entendons très bien », a-t-il ajouté.

De fait, l'intérêt des Canadiens pour la Suisse était en hausse avant que la pandémie ne frappe : en 2019, la destination avait vu les arrivées augmenter de près de trois pour cent.

Martin Nydegger mentionne que la priorité de la Suisse à l'heure actuelle est de « donner confiance » aux voyageurs qui la visitent.

Le programme suisse Clean & Safe s’inscrit dans cette optique. Ce label qui identifie les mesures de sécurité et d'hygiène renforcées utilisées par les fournisseurs n’est que l'une des nombreuses mesures prises par le pays pour relancer le tourisme en toute sécurité.



LIRE PLUS – Suisse Tourisme : Ursula Beamish Mader part à la retraite; Divine Bonga lui succède 

LIRE PLUS – Suisse Tourisme procède à son lancement estival à Montréal 

LIRE PLUS – Air Canada : «Nous sommes désormais à un tournant» 

LIRE PLUS – Air Canada fait le point : « Nous sommes prêts ! » 




Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur