Dimanche,  29 janvier 2023  4:40

Indemnisations du FICAV à partir de septembre : l’attentisme a coûté cher aux t.-o., regrette l’ATOQ


Indemnisations du FICAV à partir de septembre : l’attentisme a coûté cher aux t.-o., regrette l’ATOQ
La présidente de l’ATOQ, Joane Tétreault.

À l’instar de l’AAVQ, l’ATOQ salue le fait que le FICAV amorcera, en septembre, le paiement des indemnisations aux consommateurs admissibles dont le voyage a été annulé en raison de la COVID-19.

« Les consommateurs vont pouvoir être remboursés. Ça, c’est très bien », affirme d’emblée la présidente de l’ATOQ, Joane Tétreault, en entrevue avec PAX.

Du même souffle, elle déplore néanmoins que le gouvernement du Québec ait annoncé sa décision si tardivement.

En zone grise pendant des mois

« On savait bien que le gouvernement du Canada ne prendrait pas en charge l’ensemble des situations, mais seulement celles relevant de sa responsabilité [le transport aérien]. Sachant que les autres types de prestations n’allaient pas être couvertes par le fédéral, il me semble que le provincial aurait pu agir plus vite dans son champ de compétence, plutôt que de nous laisser poireauter en zone grise pendant des mois et des mois… »

Joane Tétreault souligne que l’attentisme du gouvernement du Québec a lourdement impacté les tours-opérateurs. En particulier, ceux-ci ont dû faire face aux compagnies émettrices de cartes de crédit qui ont voulu récupérer les montants versés aux consommateurs ayant demandé une rétrofacturation…

Plusieurs questions en suspens

La présidente de l’ATOQ déplore aussi que les acteurs de l’industrie ait pris connaissance de la décision du gouvernement du Québec en même temps que tout le monde – et sans autres informations que celles incluses dans le communiqué général. Or, celui-ci laisse plusieurs questions en suspens, dit-elle.

« Nous avons beaucoup de questionnements, notamment quant aux valeurs remboursables aux consommateurs et quant à la protection des commissions », illustre Joane Tétreault.

Sur ce dernier point, la présidente de l’ATOQ souligne que le gouvernement fédéral a clairement affiché ses couleurs, tandis qu’on ignore où loge le gouvernement provincial...

« Est-ce le tours-opérateur qui va devoir assumer la commission à l’agent de voyage si le consommateur a été remboursé ? On ne le sait pas. On ne sait même pas si la réflexion a eu lieu au niveau du gouvernement du Québec ! On nage dans l’incertitude quant à sa volonté politique. Nous avons pourtant souligné l’importance de ces questions lors de nos discussions. »

Reprendre les discussions

L’ATOQ entend donc reprendre les pourparlers le plus rapidement possible avec le gouvernement et poursuivre ses représentations jusqu’à ce que tous les points soient éclaircis, et ce, « au bénéfice de tout le monde, les clients comme les tours opérateurs », conclut Joane Tétreault.


LIRE PLUS  :

L’AAVQ salue le début prochain des indemnisations du FICAV, mais exigera la protection des commissions 

Voyages annulés en raison de la COVID-19 : le FICAV versera des indemnisations à compter de septembre 

L’ATOQ et la CATO crient au secours ! 

Des nouvelles de l’ATOQ ! 

Crédits voyage : l’ATOQ espère que la solution de Québec tiendra compte de la complexité des enjeux 

 


Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur